Sauvons les emplois des jeunes !

Imprimer

mission_locale.jpgLes jeunes devraient-ils être pénalisés par la future loi sur le chômage.

 

Je ne supporte pas cette idée.

 

Un jeune sortant d’apprentissage, de l’Uni, d’un diplôme = 1 emploi.

 

Pourquoi ? Nous traversons une crise, celle-ci créant une nette augmentation du chômage, le corollaire les caisses s’enlisent dans les chiffres rouges. Alors faire supporter ces découverts par les jeunes, je dis non et je redis non.

 

Est-ce réjouissant pour des jeunes en voie de finir leurs études de savoir qu’ils seront pénalisés par le chômage faute de place de travail. Il ne faut pas s’étonner si nos savoirs helvétiques partent outres frontières.

 

Je le redis encore une fois, les politiciens doivent avoir le courage d’augmenter l’âge de la retraite à 67 ans, avec le choix dès 62 ans.

 

Ne faudrait-il pas augmenter les cotisations AVS, AI et chômage tant sur la part patronale (plus) que celle des employés.

 

Après 3 mois sans emploi because la crise, les restructurations, les délogements ailleurs, offront le chômage à nos jeunes. Donnons leur la faveur de l'emploi; c'est aussi l'avenir de nos caisses.

 

Le référendum lancé, il y aura matière à réfléchir pour le signer. Personnellement, je pense que le signerai, car je ne trouve pas loyal de s’en prendre à la jeunesse formée par les Pères de la Suisse.

 

Toutes les caisses sociales, soit AVS, AI, Chômage sont vides. Partant, le Conseil fédéral et nos Autorités aux Chambres fédérales doivent solutionner par tous les moyens pour retrouver les indices au vert. Les solutions se portent, comme d’habitude, sur les classes moyennes. Est ce que les jeunes, fers de lance de l’avenir du Pays, doivent pâtir des choix de nos politiciens de hauts niveaux.

 

Et le chômage ne va pas s’arrêter là. Et les caisses vont encore se vider. Et les jeunes sortants d’études ? Vont-ils chercher du travail ailleurs ?

 

On s’en prend au 2ème pilier, à l’AVS, au Chômage, à l’AI, quels sont les ingrédients pour venir à la rescousse de cette crise laquelle n’est pas la première traversée.

 

Quelle période bizarre !

Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.