24/02/2010

Genève ville trop cher

geneve-2.jpgLa Suisse est l’un des pays les plus chers au monde ; c’est bien connu.

 

Des villes comme Zurich ou Genève battent des records absolus.

 

Loyers excessifs, primes d’assurances élevées, impôts faisant sauter la marmite.

 

Pas n’importe qui ne peut résider dans de tels coffres forts.

 

Une famille des parents et deux enfants doivent gagner Frs 10'000,-- pour s’en sortir. Là on ne se prive pas. Voiture, appartement de 5 pièces sous le régime social, nourritures, assurances, argent de poche et peut être aucune économie. Le 13ème salaire paiera les vacances.

 

Toutes les familles ne gagnent pas ce magnifique salaire. La femme est dès lors obligée de travailler, sinon il y a privation de biens. Les enfants iront à la crèche ; est-ce bien pour les valeurs de la famille.

 

Comment vive les moyens salaires. Ils empruntent pour la voiture, les vacances d’été et d’hiver, que sais-je.

 

Pas question d’aller au restaurant.

 

Nombreux sont les genevois résidents à Genève qui sont à la limite du minimum vital. Mieux vaut aller habiter en Vaud ou en France voisine.

 

Pourrions-nous penser que Genève est construite pour les riches, les étrangers qui viennent dépenser leur argent. Les prix augmentent en fonction de la demande. Genève n’est pas faite pour les bas salaires, les pauvres, les sans emploi.

 Genève et Zurich, deux villes parmi les plus chères du monde

Dans le classement des villes les plus chères du monde, Genève et Zurich figurent en très bonne position. Rassurez-vous, elles font également partie de celles où les salaires sont les plus élevés

Avec Oslo, Copenhague et Tokyo, Genève et Zurich figurent parmi les villes les plus chères du monde. En comparaison d’autres métropoles d’Europe de l’Ouest, les biens, services et logements coûteraient en moyenne 20% de plus qu’ailleurs. Mais il y a une justice : au niveau des salaires, la situation est jugée particulièrement favorable.

C’est du moins ce que relève une étude effectuée par l’UBS traitant du pouvoir d'achat dans 73 villes sur la base d'un panier de 122 biens et services. Elle nous apprend également que les personnes actives au sein de ces deux villes suisses ont plus d’argent à la fin de mois que partout ailleurs.

Un peu de concret

Pour illustrer ce phénomène de manière très concrète, l’UBS s’est penché sur le nombre d’heures nécessaires à un salarié moyen pour s’offrir un iPod Nano : si vous travaillez à Zurich ou à New-York, il vous en faudra neuf. Ce qui n’est rien en comparaison des vingt jours de labeur que devrait accomplir un travailleur de Mumbai.

 Sur Bluewin.ch, on lit encore qu’en Suisse l’alimentation vaut près de 45% de plus que dans les autres pays d'Europe occidentale. C’est toutefois Tokyo qui remporte la palme des denrées alimentaires les plus coûteuses.

 Qui travaille comment ?

 Quant au nombre d’heures de travail abattu chaque année, il s’élève en moyenne à 1902 dans les villes étudiées. Par contre, en Asie il atteint 2119 contre 2063 au Proche-Orient. C’est finalement le Caire qui bat le record du monde, avec au compteur 2373 heures de besogne annuelles.

 

13:32 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Loyers, primes d'assurances exorbitants. Et le reste est à l'avenant. Je me mords les doigts de ne pas avoir demandé un devis pour une simple retouche d'une jupe! J'ai cru qu'il s'agissait d'une erreur, mais non... le travail qui consistait à rétrécir juste la taille (en tissu élastique) m'a été facturé 135 francs! Presque aussi cher que le vêtement. :-((

Écrit par : Kissa | 24/02/2010

Mais c'est la capitale des mafias, de toutes les mafias, il faut ce qu'il faut!

Écrit par : dominiquedegooumois | 25/02/2010

Les commentaires sont fermés.