19/02/2010

Les jeunes seraient xénophobes, intolérants ? La situation est GRAVE.

affiche_festival_2008-03-attac-e7998.gifLes jeunes deviendraient-ils xénophobes et intolérants ?

 

Semble-t-il que c’est le cas en Italie pour la moitié d’entre eux. GRAVE ? OUI !

 

En Allemagne se sont des centaines Néonazis qui ont manifesté dans une ville Allemande. GRAVE ? OUI.

 

Un sondage a été effectué en Italie. Les résultats sont totalement surprenants et inquiétants. Sur 2000 jeunes, de 18 à 29 ans, sondés, 45,8 % montrent une forme d’hostilité envers les étrangers ou directement de la xénophobie, alors que 39,6 % se disent « ouverts » aux étrangers. GRAVE ? OUI !

 

Plus d’un millier de groupes xénophobes sont connus du réseau social Facebook Italie, dont une centaine anti-musulmans, 350 anti-immigrés, 300 antiziganes et 400 contre les gens du sud de l’Italie, sont bien activés et crée par conséquent une instabilité dans la tête des jeunes.

 

Les jeunes interrogés  manquent manifestement d’assurance, de références, de convictions, de repères. Cela se travaille dès la naissance.

 

Le profit du jeune est un tableau ouvertement « besoin de puissance, attitude ouvertement homophobe, poussées antisémites, conviction que les femmes sont inférieures et surtout refus de tout ce qui est différent.

 

Il existe une authentique une crise d’identité. Faut-il imaginer un modèle d’intégration à l’italienne ? Est-ce que le système français d’  « assimilation et donc de déracinement total, pour lequel tu es Français, Italien, ou Allemand seulement si tu fais tienne la langue et l’identité du pays ».

 

Dans la plupart des démocraties Européennes, il semble que ce fléau flambe partout.

 

Faudrait-il ne pas stigmatiser les étrangers au point de les détester et d’en faire une vie d’enfer.

Les gouvernements sont profondément alarmés par la résurgence du racisme, de la xénophobie et de l'intolérance dans toute l'Europe.

Ils condamnent énergiquement les actes de violence qui en ont résulté et qui ont été commis dans plusieurs États membres du Conseil de l'Europe.

Ils soulignent également le rôle essentiel que les médias peuvent jouer pour présenter une société ouverte et tolérante, et pour s'opposer aux préjugés et à la haine. Par conséquent, ils les invitent à informer objectivement le public des dangers du racisme, de la xénophobie et de l'intolérance.

Une campagne d’information, de communication, d’enseignement le tout coiffé d’une authentique politique condamnant des actes contraire aux mœurs, au respect, à l’intégration et surtout au sein de nos sociétés. Nécessité urgente : promouvoir une campagne européenne de la jeunesse permettant d'unir les jeunes d'Europe dans un combat commun pour les valeurs européennes et mondiales. Nous n’avons pas le droit au regard des valeurs de l’être humain de laisser monter cette haine, cette crise d’identité.

Il y a de quoi d’être inquiet pour l’avenir des hommes et des femmes à côté de Nous.

 

Je ne raconte pas n’importe quoi puisque publié hier sur Bluewin. La situation est grave, très grave. Les dirigeants doivent transmettre leur savoir et « désenraciner » ses idées  

Il est indécent de laissez monter cette vision de la vie extrêmement grave au XXIèmes siècle.

Allez bonne journée.

 

 

 

07:18 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

J'aimerai raconter une histoire qui a eu lieu pendant la période des votations contre les Minarets.

Mon fils, qui est pour moitié suisse du côté de mon mari et marocain du mien, s'est fait entendre "Sale arabe!rentre chez toi!" et "Pas de Minarets chez nous!"

Le prof a dû intervenir et dire aux enfants qu'ils ne devaient pas aborder ce sujet de minarets en classe, car il a constaté que les enfants rapportaient les propos entendus chez eux.

Quant à celui qui a insulté mon fils, il est lui même "moité/moitié", comme presque les trois quart de la classe, entre italiens, portugais, espagnoles, hollandais, anglais, belges, etc... Je tiens à préciser que nous habitons un village où il y a pas mal de gens de classe moyenne à moyenne supérieure, et nous faisons partie de ces classes-là. Nous avons invité presque tous les voisins, mes enfants ont plusieurs fois invités les leurs à venir nager chez nous, et malgré cela, on sent qu'il y a une barrière infranchissable, et des propos malveillants de la part de certains à notre encontre sont véhiculés!

Il y a même une fois, un voisin qui m'a fait comprendre qu'on devait s'intégrer! Et lorsque je lui ai demandé ce qu'il entendait par là, vu que mon mari en bon suisse de souche, on peut supposer qu'il est, que mes enfants nés ici, le sont également. Seule reste ma personne qui pose problème puisque je porte un foulard! J'aurai beau bien recevoir les gens et leur progéniture, être très accueillante et chaleureuse, il y aura toujours des personnes qui ne nous accepterons jamais à cause de notre appartenance religieuse!

Tout cela pour vous dire que ces jeunes xénophobes d'aujourd'hui étaient les enfants d'hier et que l'histoire se répètent à l'infini, que nous avons beaucoup à faire!

Écrit par : Inside | 19/02/2010

Intéressante de voir que tous le monde politiquement correct s'offusque du résultat sans cherchez a comprendre les causes. Peut-être parce que ça mettrait en danger des idées aux quelle on aimerait aveuglement croire.

On parle de valeur humaine européenne et mondiale. Mais au quotidien les gens ne vivent pas dans une "valeure humaine mondiale", ils habitent et bossent dans une ville, un quartier, une rue. Et si dans cette rue ils se font brigander par une bande de xyz pendant qu'une autre bande de xxx cambriole leur appart... raconter leur ce que vous voulez, ça ne changera rien a un résultat évident.

Écrit par : Eastwood | 19/02/2010

Etant donné que certains parents ne prennent pas très au sérieux leur rôle (très difficile!) de parents, l'Etat doit s'en charger et à commencer par l'école! Je trouve qu'on devrait rendre obligatoire des cours de civisme et d'éthique, au lieu de perdre un temps fou à leur enseigner certaines matières qui ne leur seront d'aucune utilité dans leur vie d'adulte! Je trouve primordiale d'enseigner aux enfants l'amour de leur patrie, sans tomber dans les travers du nationalisme! De développer leur conscience pour le respect d'autrui ainsi que ses biens, insister sur le fait qu'on ne doit jamais faire aux autres ce que l'on voudrait pas qu'on nous fasse, encourager les enfants à se mélanger entre eux (souvent on retrouve les même modèles claniques que l'on voit dans la société adulte) afin de créer des amitiés qui pourraient laisser des traces bénéfiques sur l'enfant.

C'est en amont qu'il faut faire quelque chose!

Écrit par : Inside | 19/02/2010

Madame, de femme à femme:
"Développer leur conscience pour le respect d'autrui ainsi que ses biens, insister sur le fait qu'on ne doit jamais faire aux autres ce que l'on voudrait pas qu'on nous fasse"....

Comment comprendre cela dès lors que vous dites porter le voile, alors que les protestants, les catholiques, etc...etc...! qui vous entourent et vivent dans votre village ne se permettent pas un signe distinctif aussi évident.

Vous vous imposez de facto par une appartenance autre: vous faites aux autres ce que vous ne voudriez pas que l'on vous fasse! Les réactions s'imposent d'elles-même et sont de votre responsabilité!

Écrit par : Corélande | 19/02/2010

de quoi on s'offusque t on ici ? de voir une jeunesse se radicaliser partout en Europe derrière les banières nationalistes ... On devrait peut être excuser tous ces jeunes issus de l'immigration à cossonance maghrebine pour leur violence au nom d'un Dieu dont ils se moquent pas mal de surcroit. le revers de la médaille, sans doute...qui sème le vent récolte la tempête ! de qui se moque t on...retournez dans vos pays d'origne, vivre avec vos traditions respectives et foutez nous là paix, les moutons seront bien gardés @+

Écrit par : erick | 21/02/2010

Les commentaires sont fermés.