30/01/2010

Au fil du temps !

C'est incroyable ce que le temps passe vite. On ne voit pas les jours s'effacer sur le calendrier. fond-ecran-le-temps-qui-passe.jpgCela s’appelle, en « patois » philosophique, l’efficacité du temps, terme qui indique que le passage du temps sur un être n’est jamais sans effets. Et certes, le temps altère (rend autre), aliène, corrompt, déforme, abîme, use, transforme tout ce sur quoi il passe : toute puissance du temps ! Toute puissance qui se marque certes plus vite sur ce visage-ci que sur ce visage-là, mais se marque cependant sur eux deux ; toute puissance qui se marque certes plus vite sur la rose que sur l’étoile, mais se marque cependant sur elles deux. Toute puissance dont témoigne également, et au combien, son irréductible irréversibilité. Même un dieu ne peut pas faire que ce qui a eu lieu n’ait pas eu lieu, disaient les Grecs.
   Oui, en vérité, toute puissance de Cronos, qui fait l’homme souffrir de sa triste impuissance ! D’où ce désir, sans doute l’un des plus anciens de l’homo sapiens, de trouver un être ou une chose qui échappent au temps, sur lesquels le temps achopperait, ne pouvant les altérer, corrompre ; de trouver dans l’Être un être à l’enviable per-manence, un être qui resterait  le même à travers le temps

12:46 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Le siècle des lumières déclarait que l'analyse ne pouvait jamais se faire avec l'algèbre qui échantillonne, mais qu'elle devait toujours se faire en analysant un tout. Ainsi apparait les systèmes réversibles et pouvons en influençant décider dans quel sens vont les variations, va le temps.
Cordialement

Écrit par : temps | 30/01/2010

Les commentaires sont fermés.