21/01/2010

ISTANBUL Reine de la culture Européenne

2010, Istanbul REINE de la culture Européenne. Quelle contradiction ! Alors que la deuxième ville de Turquie, après la capitale Ankara, ne fait pas encore partie de l'Europe. N'est-ce pas un paradoxe ?

 

Istanbul ! La capitale des poètes, la Cité des Cités ! 13 millions d'habitants qui coagulent dans un organe vivant qui palpite sur 925 km2 entre ciel et terres. Entre Europe et Asie. Istanbul, des deux côtés de cette artère millénaire entre l'Univers et les hommes qu'est le Bosphore. Istanbul, ce cœur, ce poumon...

 

Je suis allé à la cueillette sur Internet de renseignements sur les monuments de cette magnifique ville qu'est Istanbul et j'ai trouvé ce qui suit. Je cite

Cité fondée au VIIe siècle avant J.-C., Istanbul revêt un caractère unique, trempé dans une Histoire qu'elle n'a toujours pas cessé d'écrire. Byzance, Constantinople, Istanbul, trois noms pour une ville qui a traversé les siècles et les civilisations. Grecque, romaine, byzantine et ottomane, la capitale économique de la Turquie est une ville laïque profondément marquée par sa pluralité. Véritable « porte de l'Orient », située à la charnière de l'Europe et de l'Asie, cette cité millénaire séduit par son identité singulière. Bâtie sur les deux rives du Bosphore, Istanbul est une ville hétéroclite qui se nourrit de tradition et de modernité. Dans les rues, le jean-baskets croise le voile traditionnel et les téléphones portables s'achètent comme les épices. Le chant des muezzins réveille paisiblement la ville à cinq heures du matin, avant de laisser place au concert de klaxons. Le Grand Bazar laisse échapper ses odeurs au son des musiques orientales pendant que s'affairent les marchands. Autour de cette ambiance unique, la cité dévoile les richesses de son histoire. Le regard du visiteur est constamment ébloui par un joyau architectural : coupoles et minarets ornent le paysage. De monumentales mosquées habillent les lieux : la mosquée bleue est incontestablement l'une des plus éblouissantes du monde. Le palais de Topkapi et la mosquée de Soliman témoignent également du rayonnement de l'ancienne Constantinople. L'église byzantine Ayasofya (Sainte-Sophie), transformée en mosquée au xve siècle et aujourd'hui devenue musée, domine Istanbul et offre, comme en symbole, toute la richesse de cette cité historique pluriculturelle. À trois heures d'avion de Paris, la découverte de ce carrefour des cultures, où l'Histoire se conjugue au présent, semble alors s'offrir comme une évidence. Désignée capitale européenne de la culture 2010, Istanbul est encore et toujours à la hauteur de son passé.

Pour Istanbul, c'est l'occasion de faire découvrir son patrimoine architectural mais aussi culturel. 467 festivités de tous les genres auront lieu. Le programme tentera de refléter le bouillonnement culturel intense de la métropole depuis quelques années et d'accompagner les transformations de ce monstre urbain.

 

Serait-ce une bonne occasion pour cette reine de la culture de présenter aux Européens septiques  la Turquie candidate à son adhésion dans l'Europe !

 

 

istanbul.jpg

 

07:22 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.