• Dix voeux pour 2010

    Imprimer
    00_Couverture_Calendrier_2010.jpg

     

    Dix vœux ! Dis moi !

     

    -       Santé,

    -       Amour,

    -       Grandeur dans la vie familiale,

    -       Du travail,

    -       Payer moins d’impôts,

    -       Partage,

    -       Respect,

    -       Pas de brutalité,

    -       Solidarité envers les pauvres, les plus démunis,

    -       Vivre sa vie quoiqu’il arrive, en toute quiétude

     

    Bonne année, puissiez-vous y trouver tout ce que vous espérez.

     

    François

     

    Lien permanent Catégories : Société 2 commentaires
  • 700'000 pauvres en Suisse, c'est troppppp

    Imprimer

    Bonne année à toutes et à tous. Que le baromètre soit au vert autant pour la santé, que tout le reste. 2010, confiance, amour, dynamique, respect et surtout ce qu’il y a de plus cher la santé.

     

    Fêtez comme voulez  cette nuit de la saint Sylvestre. Pas de folie. Si vous êtes un peu glauque ne prenez pas le volant allez en taxi ou utilisez les TPG.

     

    Et un peu de solidarité comme vous le voulez envers les plus démunis. Ils sont 700'000 en Suisse, c’est trop, beaucoup trop. C’est inadmissible.

     

    FR_PAR~1.JPG

     

    Ce que nous pouvons faire ? J’ai lu ce que dessous. Ce sont des recommandations éditées à l’occasion de  l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale à l’occasion de année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale :

    Voici quelques exemples du site idoine de choses que nous ferons ensemble :

    • promouvoir l’implication et l’engagement politique de chaque secteur de la société dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en partant du niveau local jusqu'au niveau européen, que se soit dans le public ou le privé ;
    • encourager chaque citoyen européen à participer à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ;
    • donner voix aux inquiétudes et aux besoins des individus vivant dans la pauvreté et l’exclusion sociale ;
    • s’engager auprès de la société civile et des organisations non gouvernementales qui luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale ;
    • aider à démolir les stéréotypes et la stigmatisation liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale ;
    • promouvoir une société qui soutienne et améliore la qualité de vie, le bien-être social et l’égalité des chances pour tous ;
    • dynamiser la solidarité entre les générations tout en assurant un développement durable.

    Nos Autorités politiques, l’économie et nous autres devrions avoir de l’attention pour ces pauvres êtres humains. Chacun peut donner, offrir, être attentif en offrant un peu de soi-même. Les exemples ci-dessus sont parlants. C’est parlant, le corollaire donner des petites idées pour de l’aide.

    Inutile d’être plus exhaustif, je subodore que vous avez compris le message que j’avais envie de faire passer pour 2010.

    Bonne fin d’année et surtout plein de résolutions pour 2010.

    Je vous embrasse pour cette occasion du Nouvel an.

    A au fait, un grand merci de m’avoir lu cette année que cela continue ! Je vous l’accorde il y a eu de bons blogs comme d’autres moins captivant. Etant unique, personne n’est au top.

    François

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Solidarité 0 commentaire
  • L'avion est le moyen de voyager le plus sûr

    Imprimer

     

    Faut-il tomber dans la spirale de la peur de l’avion ?

     

    300x226_3855822.jpg

    Non !

     

    Car ce n’est que peu de situations où le pire  se produit. L’affaire du vol Amsterdam – Détroit fait partie des exceptions. Ce sont surtout les vols vers les Etats-Unis qui sont visés.

     

    Oui, évidemment nous pensons que ça peut nous arriver. Que faisons-nous alors, nous ne prenons plus l’avion, le train, la voiture. Dans ces trois moyens de locomotions il y peut arriver un « blem ». Alors, faut-il être fataliste et se dire ce qui doit arriver doit se passer. Nous ne sommes pas à l’abri d’un incident, même à la maison nous pouvons tomber, se couper, et partout être victime  d'une crise cardiaque.

     

    Si nous réfléchissons bien, il n’y a pas de « couacs » tous les jours, toutes les heures. Sur la grande abondance de vols, peu sont exposés à des incidents tels que le dernier. Je ne sais combien il y a d’avions qui voyagent quotidiennement, il me semble un nombre certain. Sur tout ce mouvement aérien la confiance des passagers demeure. Le pays le plus exposé reste les Etats-Unis. Il n’y a pas photo, la nécessité de redoubler l’attention dans les arréports pour atteindre le risque 0.

     

    L’avion est le moyen le plus sûr et le plus rapide pour se déplacer.

     

    Philosophiquement, je n'ai de cesse de dire qu’il faut vivre sa vie quoiqu’il arrive.

     

    Et vous, fidèle lecteur, qu’en pensez-vous, avez-vous peur de prendre l’avion.

     

    Allez bonne journée.

     

    PS Encore ce jour et demain 24 h 00 la nouvelle année, vivons en toute quiétude 2010.

     

    Lien permanent Catégories : Société 3 commentaires
  • Les Frontaliers sont-ils vraiment gâtés ?!!!

    Imprimer

    La  redevance à la France voisine est-elle justifiée, OUI/NON ?

     

    arbeitslos_gross.jpg

     

    Je parle des impôts à la source prélevés sur les salaires de nos Amis outre frontières genevoises, dont une quote-part est reversée aux départements voisins.

     

    Ils sont 70'000 résidents d’outre Genève à venir travailler ici. L’impôt est pris à la source sur 12 mois. En 2009, 6,1% de plus de frontaliers.

     

    Parfois, je me pose la question du pourquoi du comment du bénéfice d’engager des frontaliers alors que le chômage genevois est le plus élevé de Suisse. Sommes-nous moins formés ou peut-être l’avantage des frontaliers est plus intéressant financièrement pour les entreprises d’ici.

     

    Est-ce que nous autres Suisses sommes moins instruits, compétents que les voisins !

     

    Oui, oui, l’Etat de Genève reverse 3,5 pour cent des 600 millions encaissés à la source annuellement. Ce qui fait la réjouissance des communes françaises. L’enveloppe s’élève cette année à 97'978'215,52 euros. Plus que l’an passé. Alors contents les voisins !

     

    Selon la TdG de hier, les Français auraient les mêmes salaires que les Suisses, normal non ?

    Il n’y a pas de raison qu’ils ne soient pas traités à salaire égal. Cela dit, j’ai entendu et lu que selon les entreprises les salaires de ceux-ci seraient inférieures aux nôtres. Là, la véracité ne demeure pas !

     

    J’ai entendu des connaissances françaises travaillant en Suisse râler sur le taux élever des impôts à la source. Normal ils ne bénéficient pas des mêmes déductions. Et pis mince, il ne faut pas rouspéter tout le temps, ils ont de la chance de pouvoir travailler en Suisse, d’avoir la majeur partie des jolis salaires en euros, des villas, etc. Attention, je ne milite pas au MCG !!!

     

    Les frontaliers vivent parfois mieux que les Suisses. Et même les Suisses qui travaillent à Genève et habitent en France voisine ; ceux-ci ne sont pas taxés à l’impôt à la source, au change y gagnent.

     

    Nos frontaliers n’ont pas à se plaindre et les départements voisins doivent être contents d’arrondir les fins d’années.

     

    Cocorico !

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève 9 commentaires
  • L'UDC veut "virer" H.-R. MERZ !

    Imprimer

    Comme ça, l’UDC veut le siège du Conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz, soit Radical-Libéral.

     

    sendobject.jpg

     

    Toni Brunner, président de l’UDC a vraiment de l’audace et les dents longues.

     

    De quel droit, peut-il s’arroger aussi légèrement ce siège. Gratuit non, il faudra le gagner et je ne suis pas si certain que les autres partis aux Chambres suivent l’appétit de l’UDC.

     

    J’avais un « brin » de sympathie pour certaines idées de l’UDC, à part l’initiative sur les minarets ; là ils me déplaisent, je n’aime pas le jeu de l’imposition forcée.

     

    Hans-Rudolf Merz, on peut dire ce que l’on veut, il a été démocratiquement élu, il partira lorsqu’il en ressentira la nécessité. Cela dit, il est vrai qu’il est plein d’initiatives qui parfois ne mènent à rien, l’exemple type, le dossier des otages retenus, encore et encore, en Libye.

    Ce fut parti d’un bon sentiment, mais voilà le résultat escompté n’a rien donné.

     

    Les relations avec la France et bien dans cette situation le Conseiller fédéral a bien agi.

     

    Pour dire que ce n’est pas un mauvais Conseiller fédéral, il y a eu peut être pire. Prenons Christophe Blocher, un éléphant dans un magasin de porcelaine !

     

    Avant que Monsieur Merz donne sa démission l’eau peut continuer à couler sous l’Aar.

     

    Et pour l’instant mettons le couvercle sur la casserole de l’UDC afin de freiner son appétit gourmand.

     

    Le moment venu, il appartiendra aux Chambres de faire le bon choix.

     

    Allez bonne journée.

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Mais, les pharmaciens vont-ils faire faillite ?!!!

    Imprimer

    Les pharmaciens se plaignent d’être les parents pauvres de la santé.

    400_F_9255097_fPSB7nq1wDbZ8c40qrzn3KzmZgZHnuSJ.jpg

     

    Pas facile d’être pharmacien de nos jours. Ils sembleraient que ceux-ci sont dénigrés. Tout va mal : les marges flanchent. Ces dires proviennent de la corporation.

     

    Selon l’article paru dans la TdG, se sont devenus des vendeurs de pilules. Ils font moins de préparations. Ils manquent de pharmaciens. Ils vendent leurs médicaments à moindre prix. Bref, à en croire le pharmacien qui parle dans la TdG, il y a beaucoup trop d’officines qui stagnent à Genève.

     

    Je veux bien croire ces déclarations à la limite de la faillite. Toutefois, écrivant dans le Carougeois, j’ai interviewe un pharmacien de Carouge qui me disait qu’il ne se plaignait pas, qu’il servait environ 200 à 300 clients par jour. Et il faut voir la belle pharmacie….

     

    Alors, nous faire avaler la pilule car les ventes ne sont pas toute rose me donne presque l’indigestion.

     

    Il y a toujours des ordonnances, des clients de la minute. Les marges sont peut être moins grande, toutefois oserais-je dire que l’argent entre bien dans la caisse.

     

    Y a-t-il vraiment péril en la demeure !

     

    Allez bonne journée.

     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Séïsme en Indonésie....

    Imprimer

    Bonjour à toutes et à tous,

    Noël est passé, merci petit Jésus (!) pour le bon repas, les gâteries les cadeaux, bref la vie fut belle. Indéniablement, j'ai eu une pensée pour ceux qui n'ont pas eu ce que nous avons eu, c'est à dire plein de bonnes choses. Oui, oui, nous ne pouvons porter toute la misère du monde sur nos épaules, nous avons déjà bien à faire avec nous-même. Juste par solidarité, j'ai allumé ma petite bougie.

    Au sujet des catastrophes mondiales, les pays touchés par le terrible tsunami de 2004 fêtent le carnage naturel. Et en ce jour de commémoration survient une nouvelle horreur. Une secousse de 6,4 sur l'échelle de Richter vient se produire en Indonésie. Les médias ne parlent pas encore d'éventuelles dégâts, de vies. Quel acharnement naturel, c'est incroyable 5 ans après, jour pour jour, un scénario presque identique. Espérons aucune vie en danger et pas trop de dégâts.

    Et la vie malgré tout continue pour le bien comme pour le pire.

    Et maintenant, nous vivons les derniers jours de 2009. Vivez les bien !

    Que va nous réserver 2010 ? Allez osons dire que des bonnes choses. Soyons confiant, zène, cool. Imaginons-nous sans souci parfois périphérique, vous en conviendrez.

    Bonne journée à toutes et à tous.

     

     

    Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire
  • Bravo Barack OBAMA

    Imprimer

    En votant le principe sur la base d’un texte de l’assurance maladie, Barack OBAMA a gagné la première manche de sa Présidence.

     

    Quel beau cadeau le Président offre aux Etats-Unis, aux américains.

    Ainsi 35 millions d'américains vont avoir une couverture d'assurance maladie.

     

    Il est arrivé là où bien des Présidents se sont heurtés, le corollaire réduit le projet dans le tiroir.

     

    Bravo Monsieur le Président.

     

    Et que vont réaliser nos Conseillers fédéraux et plus spécifiquement notre nouvelle Présidente Doris Leuthard.

     

    Joyeux Noël à toutes et tous.

    cartejoyeuxnoel2009.jpg

     

    François Velen

    Lien permanent Catégories : Politique 4 commentaires
  • Joyeux Noël

    Imprimer

    Noël 2009

    cartejoyeuxnoel2009.jpg

     

    Nuit du 24 décembre ……

     

    C’est la plus belle nuit du monde où au cœur

     

    Des hommes un peu d’amour descend du ciel

     

    Le sapin est illuminé, le Père Noël est en route, la dinde est dans l’assiette ( !)

     

    Que demeure sur cette terre  la joie,  la quiétude où

     

    Chacune est chacun est sensé vivre sans souci existentiel ou

     

    Périphérique

     

    Quant à moi je vais allumer une petite bougie posée sur le rebord de ma fenêtre en marque de solidarité envers les plus démunis, vous savez celles et ceux qui n’ont pas ce que nous avons la chance d’avoir.

     

    Offrir un peu d’amour…………

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire
  • Une histoire d'amitié....

    Imprimer

    Une très belle histoire à raconter à Noël

    cartejoyeuxnoel2009.jpg

     

     

     

    C’est une très belle histoire à raconter à Noël... et en plus, elle n’est pas longue C’est l’histoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et l’un des deux donna une gifle à l’autre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable : Aujourd’hui mon meilleur ami m’a donne une gifle.

    Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent un oasis, dans lequel ils décidèrent de se baigner. Mais celui qui avait été giflé manqua de se noyer et son ami le sauva. Quand il se fut repris, il écrivit sur une pierre : Aujourd’hui mon meilleur ami m’a sauve la vie.

    Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda : "Quand je t’ai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre. Pourquoi ?" L’autre ami répondit : "Quand quelqu’un nous blesse, nous devons l’écrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent l’effacer. Mais quand quelqu’un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut l’effacer Apprends à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre. Envoie cette phrase aux gens que tu n’oublies pas et souviens-toi de la faire retourner à la personne qui te l’a envoyée. Si tu n’envoies cette phrase à personne, cela signifie que tu es pressé et que tu en as oublié tes amis.

    Prends-toi du temps pour vivre !

    Lien permanent Catégories : Histoire 1 commentaire
  • Conte de Noël !

    Imprimer

    "La tournée du Père Noël commence mal (conte gratuit)

    cartejoyeuxnoel2009.jpg

     

        En ce début de la grande distribution de jouets, tout allait bien pour le Père Noël et son équipage : pas d'embrouille dans la livraison des commandes, pas de retard sur l'horaire (pour une fois) parking possible sans péter les plombs pour garer le traineau... Bref, le Père Noël avait le sourire sous son nez rougi par le froid et le vent.
        Oh bien sûr, il y avait les habituelles chamailleries des deux rennes ! "Ces deux là, alors !" rouspétait souvent le Père Noël, mais c'était sans importance tant que le travail était fait et que les enfants, endormis dans cette nuit magique, s'éblouissaient d'espoir au creux de leurs rêves. 
         Donc le Père Noël souriait dans sa barbe blanche, près du lit d'une petite fille dont les 5 ans étaient embarqués dans un sommeil de plomb. Elle avait commandé, et c'était bien souligné dans sa lettre, le gentil dragon du film d'heroïc-fantasy qui venait de sortir pour les fêtes. Un dragon dont les compétences vraiment peu agressives avaient valu un "bof" dédaigneux de la part de Jeune Renne qui avait demandé qu'on lui rajoute au moins des griffes extensibles. "Il va finir par me faire douter de moi, ce petit et ses goûts manga" pensait le bon vieillard en fouillant dans sa hotte pour trouver le dragon. "Il ne peut pourtant pas me reprocher de ne pas évoluer, avec tout ce que je transporte dans mon traîneau ! Ça vole, ça s'éjecte, ça explose, ça tire, ça saute, ça ressuscite... Mais où je l'ai fichu ce dragon à la fin !... Je l'ai oublié dans le traîneau... C'est bon, j'y retourne !"

         Là, le Père y Noël trouva ses deux rennes en pleine zizanie, mais il préféra prendre l'air de celui qui n'a rien vu et il plongea la tête dans les sacs de jouets.
         C'est à ce moment que deux secousses ébranlèrent le traîneau.
    ― Par ma hotte ! Qu'est-ce que c'est ?
    ― C'est pas moi, j'ai rien fait ! s'empressa de répondre Jeune Renne.
         Les deux mêmes secousses recommencèrent. Le Père Noël se retourna : un motard de la police vérifiait le traîneau en appuyant dessus à deux mains.
    ― Les suspensions sont un peu usées... M'a l'air bien vieux ce véhicule, non ?
    ― Ah ça ! Pour être vieux... répondit le Père Noël en essayant d'être conciliant pour s'éviter des ennuis. Bien que sa technique soit améliorée tous les deux ou trois ans....
    ― Justement, il est de quelle année ce 4 x 4 ?
    ― Oh mon jeune ami, vous n'étiez pas encore né ! J'en suis déjà à la version 3 rien que pour ce nouveau siècle, d'où son nom, le T3-XXI.
    ― Je vois... dit le policier d'un ton ironique.
         Il tournait autour du T3 comme un juge tourne autour d'un présumé coupable.
    ― Même pour un grand 4 x 4 comme le vôtre, je trouve que ça fait bien du poids toute cette marchandise... Vous devez avoir une famille nombreuse pour transporter autant de cadeaux... Ça serait pas en excès de charge par hasard ?
    ― En excès ! Mais qu'est-ce que vous me chantez là ! Depuis le temps que je distribue des jouets, vous pensez bien que j'ai de l'expérience, non ! D'ailleurs entre parenthèse, malgré ce que vous en pensez... et ce qu'en pense mon jeune renne... ce modèle ne date quand même pas de l'Homme de Cro-Magnon !... Alors croyez-moi, tout va bien !
         Le policier hochait moqueusement la tête.
    ― Jeune renne, hein !... C'est vrai que son déguisement est bien imité.
         Le Père Noël était scandalisé - encore un qui ne croyait pas ce qu'il voyait, c'est à dire le Père Noël en personne. Le vrai ! Et comment osait-il avec son air moqueur douter de l'efficacité de son traineau ; est-ce qu'il l'embêtait lui à propos de sa moto ?
    ― ... D'ailleurs, sachez aussi que les patins du T3 sont en fibre de verre ! Souples et résistants ! Et répondant au quart de tour au freinage des rennes, ce que votre moto ne fait peut-être pas, après tout !
    ― ... Au freingage des rennes ! Non en effet, ma moto n'y répond pas... Et combien y a-t-il de km au compteur ?
    ― Quand vous saurez jeune homme que chaque année je fais une fois le tour de la Terre avec, vous aurez une idée de ses performances ! chantonna le Père Noël en gonflant son ventre de fierté.
    ― Veuillez me montrer le certificat de contrôle technique s'il vous plait.
    ― Le quoi ?
    ― Le contrôle technique... Il a été fait j'espère, vu l'âge du véhicule. Sinon, gare à la contravention !
         Le Père Noël en suffoqua d'indignation. 

         Trente secondes plus tard, son traîneau fendait l'air de la nuit la plus féerique de l'année. Il venait de s'envoler au nez et à la barbe du policier qui ne saura jamais comment et pourquoi un vieux bonhomme un peu délirant, tout habillé en rouge, dans un drôle d'engin tracté par deux complices déguisés en rennes, avait disparu de sa vue… "Disparu ni plus, ni moins !" comme il disait à ceux qui voulaient bien l'écouter.
         Il finit par conclure une fois pour toutes que le grand froid et la fatigue de sa nuit de travail n'étaient pas étrangers à ce qu'il avait vu. Et il n'en parla plus jamais. Le Père Noël non plus malgré les moqueries que Junior ne manqua pas de faire durant plusieurs années. Au point qu'il finit par se fâcher et lui faire astiquer le T3 à la fin de chaque tournée. L'affaire dura quatre ans !
    ― Ça t'apprendra, sifflotait Vieux Renne dans sa barbichette. Faut toujours que tu l'embêtes aussi !
    ― Toi l'Ancêtre canonique, on t'a rien demandé ! Méfie-toi plustôt de ne pas être mis au rebut, à force de souffler comme un vieux phoque pendant toute la tournée ! Ca s'entend, tu sais ! D'ailleurs je te signale que je ne fais pas qu'astiquer le fameux "4 x 4", je booste aussi le tableau de bord... Mais tu le diras pas à Papy Noël, hein ?
    ― Si tu me promets de ne plus te moquer de lui avec cette malheureuse affaire de contrôle technique, c'est d'accord, je me tairai.
    ― Cool ! Je promets.
         Quatre ans je vous dis, qu'elle a duré cette moquerie de Junior. Jusqu'à cette promesse. Mais le Père Noël n'oublia jamais l'offense faite par le policier... Un vieux véhicule son super traîneau ! Ça ne se pardonne pas !"

    Imprimer  
    Lien permanent Catégories : Histoire 0 commentaire
  • 10 % de 636 milliards.....

    Imprimer

    Le Sénat américain va donc débloquer pour 2010 un budget à hauteur de 636 milliards. Sacrée somme. Si le 10 % était versé au pays sous-développés, là où il fait faim et soif, j’en passe et des meilleurs voire des plus mauvaises.

    32919050.jpg

     

    Evidemment que deux conflits armés ça coûtent cher. Afghanistan et en Irak, deux conflits dans lesquels 30'000 hommes sont partis cette semaine.

     

    Cher pour les contribuables !

     

    Barack Obama, son prix nobel de la paix, est-ce un paradoxe ! En analysant la situation a-t-il d’autres choix dans le temps que de faire taire les armes et d’instaurer la démocratie.

     

    En fait, ces nobles pays, tout aussi important que les autres dans ce monde, vivent des guerres de religion comme les catholiques les ont vécues. Là-bas, ils ont 500 ans de retard. Bon il est vrai, qu’il y a eu des dictatures.

     

    Il y aura bientôt l’Iran. Jusqu’où ce pays va-t-il avec son évolution du nucléaire défier le monde. Je suis d’accord avec Obama il y a crainte. Nécessité donc d’assurer notre avenir avant que nous recevions un missile nucléaire sur le coin de la figure.

     

    Le monde n’est pas vraiment en paix. De tout temps il n’y a eu de cesse de mouvances. A ce sujet, je remarque que seul tout va bien, deux personnes, les discussions commencent tout naturellement, 3 des différences naissent. Ainsi dans la spirale, les hommes et les femmes ont parfois de la peine à s’accepter tel quel d’où la naissance de conflits allant, souvent, jusqu’à l’utilisation des armes.

     

    Bref, je confirme ma pensée à savoir que sur tout budget militaire un petit 10 % devrait être prélevé et versé aux plus démunis, aux pays en difficultés naturelles. Cela vaut-il la peine de développer de lancer plus loin l’idée, politiquement est-ce faisable, faut-il en avoir le courage et souvent le courage fait défaut en raison d’intérêts économiques notamment.

    Lien permanent Catégories : Développement durable 0 commentaire
  • Au diable les produits Chinois !

    Imprimer
    noel_sapin.gif

     

    Hier après midi, j’ai eu la chance de présenter l’arbre de Noël de la Musique Municipale de Carouge. C’est la bonne époque !

     

    Parents, grand-parents, amis, enfants, musiciennes et musiciens étaient là. Malgré le manteau blanc et le froid, à l’intérieur l’ambiance fut chaude. Pleine de bonne harmonie et de dièses, un Noël de plus à Carouge.

     

    Les élèves de l’école de musique se sont produits. Productions de clarinette, saxophone, percussion, flûte, euphonium, trombone, puis enfin l’orchestre Junior.

     

    Pis se fut l’arrivée de Chalande. L’après midi était au paroxysme de sa joie.

     

    En regardant les élèves se produire, recevoir leur cadeau, je n’ai pu m’empêcher d’avoir des pensées. Des pensées pour ce « crouille » accord signé à Copenhague.

     

    Logo_CitoyensdelaTerre_1.jpg

     

    Un document est certes signé, du blablabla, et rien de contraignant pour lutter contre le réchauffement de la terre.

     

    Des manquements pour notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits enfants.

     

    Mais qu’avons-nous fait pour en arriver là. Nous rien, les dirigeants des pays les plus pollueurs oui. Ils se sont presque défroqués. Un manque de courage et cela même où les scientifiques ne cessent de clamer que nous allons au devant de catastrophes.

     

    Je crois que je vais boycotter les produits fabriqués en Chine; le boycott. Je vais essayer le plus possible d’être européen. Pensez-y !

     

    Je vais  même faire ma propre écologie. Ben oui, si nous nous y mettons tous à titre privé, alors un léger mieux sera bénéfique pour la terre.

     

    Et voilà, l’arbre de Noël de la musique de Carouge est terminé, à l’opposer le sommet de Copenhague a fermé ses portes, n’en demeure pas moins les animations, les discussions, le partage d’idées, bref rien n’est terminé tout continue, ouf !.

     

    Et nous, et bien nous, nous (jamais 2 sans 3 !) allons continuer de vivre et de marcher sur la dernière ligne qui nous sépare de Noël, la plus belle nuit du monde où au cœur des hommes un peu d’amour devrait descendre du ciel

     

    La nuit du 24, n’oubliez pas d’allumer une bougie en marque de solidarité envers les plus défavorisés……

     

    Je suis de retour fin décembre.

     

    Bon Noël à toutes et à tous.

    Lien permanent Catégories : Développement durable 1 commentaire
  • Source de l'Arve

    Imprimer
    20040811_jonctionArve-Rhone_recadre_gd.jpg

     

    L’Arve prend sa source au col de Balme, arrose le village d’Argentière, Chamonix, situé presque entièrement sur la rive droite, laisse sur sa gauche le hameau des Houches après avoir reçu le torrent de la Griaz, s’engage dans le défilé de Servoz ; vers Servoz, l’Arve reçoit à droite le torrent de la Dioza, qui a creusé son lit entres les Aiguilles rouges et les Fiz. Après le défilé de Servoz, la vallée s’ouvre largement ; l’Arve y décrit un arc de cercle jusqu’à Sallanches autour du Désert de Platé et de l’Aiguille de Varens. A hauteur du Fayet, sur sa rive gauche, elle reçoit le Bonnant.

    A partir de Sallanches l’Arve prend la direction presque Nord et la vallée se resserre de plus en plus pour former le défilé de Magland qui précède celui de Cluses. Puis, suivant une inclinaison nord-ouest, elle arrose Cluses, coule juqu’à son confluent avec le Giffre, dans une sorte de cirque largement ouvert et prend, vers Thiez, la direction de l’ouest jusqu’à Bonneville ; là, elle arrive après avoir franchi le resserrement déterminé par le Möle et le rameau descendant du Bargy, et reçu sur sa gauche, le Bronze. A Bonneville, un peu en aval, l’Arve se grossit de la Borne. Elle coule ensuite vers le nord-ouest das une vallées bien ouverte, reçoit à gauche, le Foron, se grossit de la Ménoge sur sa rive droite, et de la Viaison, sur sa rive gauche, avant d’atteindre Etranbière et Annemasse ; puis elle s’incline vert l’ouest, franchit la frontière vers Sierne (Suisse), court à travers la plaine en faisant de capricieuses boucles, arrose Carouge où elle se grossit de l’Aire sur sa rive gauche, et se jette dans le Rhône, à un kilomètre en aval de Genève, gardant pendant 800 mètres environ la teinte de ses eaux dont le gris boueux contraste singulièrement avec le vert-clair de celles du fleuve.

    (G. Hallet, 1898)

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Obama est arrivé à Copenhague

    Imprimer
    Logo_CitoyensdelaTerre_1.jpg

    Ces derniers jours il est vrai que j’ai évoqué le sommet de Copenhague, j’y suis sensible, car il en va de l’avenir de la terre, des générations, du temps qui passe. Si nous ne faisons rien, jour après jour la situation va dégradant le développement durable ce qui n’est pas bien pour les futures générations.

     

    Les menaces des changements climatiques sont existentielles. Se fondant sur toutes les émissions, les analyses, les spécialistes, les politiques sont tous d’accord pour dire OUI il est urgent que des décisions, des intentions se prennent.

     

    Barack Obama vient d’arriver à Copenhague entouré de la grande majorité des dirigeants du monde, dont la Suisse par la bouche de M. Leuenberger. Le ballet des limousines est incessant. J’ose fonder beaucoup d’espoir en Obama pour qu’il amène du baume dans cette conférence qui sent le vinaigre. Hier ce sont Angela Merkel et Nicolas Sarkozy étaient plus tôt pessimistes.

    Partant, la conférence de Copenhague semble sur le point de sombrer, il peut être utile d'essayer de comprendre comment fonctionne ce type de mega-sommet.

    Comment aboutir in fine à un accord avec 192 pays et 45.000 personnes représentants les gouvernements, les ONGs, les mouvements sociaux et les scientifiques?

    La «COP» (Conference of Parties) est une conférence de l'ONU qui a pour objectif un traité international qui sera signé par les chefs d'États et de gouvernements du maximum de pays possible. A priori donc une négociation interétatique classique dans laquelle seule les gouvernements ont leur mot à dire. Les choses sont en fait plus compliquées que cela…)

     

    A tout le moins une déclaration politique non-contraignante devrait être signée. Alors, nous sommes en droit de nous demander si ce sommet aura été à l’image de ceux de Rio et de Kyoto.

     

    En définitive, la grande portée de cette réunion sera le fait que les gens de toute la planète se seront rencontrés, parlés, échangés, communiqués et ça c’est la base de la politique. Parler c’est important. Se renfermer n’apporte rien de transcendant.

    Lien permanent Catégories : Développement durable 1 commentaire
  • Diminuer son salaire

    Imprimer
    noel-blog.jpg

    Bonjour, comment ça va en cette fin d’année, pas trop le stresse.

     

     

     

    Mais oui je l’ai constaté. La foule des fêtes est bien présente. Dans les commerces, dans les rues, sur les routes. Le doux peuple court après le dernier cadeau oublié, à la boucherie commander le filet de bœuf, la dinde, à la boulangerie la bûche. Vers Noël, c’est l’effervescence. Jusque là rien de nouveau.

     

    Clin d’œil, tout le monde n’a pas les moyens de dépenser pour la plus belle fête du monde ; de tout cœur avec. Ne vous ai-je pas proposé d’allumer une bougie sur le rebord de votre fenêtre en marque de solidarité avec les plus défavorisé.

     

    Ce qui m’amène au propos sur internet hier, « Les Suisses prêts à baisser leur salaire pour conserver leur emploi ». En tout cas c’est 59 % des personnes interrogées.

     

    Quel signe de solidarité envers son porte-monnaie. Est-ce vraiment de la solidarité ou un intérêt personnel. Comme ils le disent, je le crois, il s’agit de sauver son poste de travail. Mais oui, sacrifier quelque chose mais quoi, et bien son salaire plus tôt que se retrouver au chômage.

     

    C’est une façon de voir les choses et je crois que je raisonnerais à l’identique.

     

    Bonne journée.

    Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire
  • Encore de l'espoir avant le rien de rien, le néant

    Imprimer
    Logo_CitoyensdelaTerre_1.jpg

    111 chefs-ffes d’Etat réunis, du jamais vu paraît-il,

     

    45'000 négociateurs,

     

    15 jours de discussions, pour rien ?

     

    Et tout, et tout, et tout ce que le monde peut espérer en cette fin 2009,

     

    Pour n’arriver à rien…….

     

    Copenhague soit porteuse d’un message, d’un accord.

    Lien permanent Catégories : Développement durable 0 commentaire
  • Et la Suisse à Copenhague

    Imprimer

    Tombe la neige ! Ca ne vous rappelle pas une chanson.

     

    Neige-t-il aussi à Copenhague. Une chose est certaine les idées n’auront cessé de tomber de la tête de tous les scientifiques, politiciens, associations, etc. Un manteau de discussions, de propositions. Un fruit pour la terre va-t-il émerger de tous ces échanges aussi intéressants les uns que les autres.

     

    Va-t-on voir les pays industrialisés, de surcroît pollueurs, prendre de sages décisions. Aboutirons-nous à un accord unilatéral rempli de bonnes volontés.

    Logo_CitoyensdelaTerre_1.jpg

     

    Les Chefs d’Etat vont se voir, vont discuter et décidèront. Que va faire Obama et son homologue Chinois. Ces notables vont-ils mettre en avant l’avenir de l’être humain ou celui économique.

     

    Et la Suisse là au milieu, qu’elle est la portée de ses actes, de ses émotions, de ses décisions, de son pouvoir dans cette grande fourmilière mondiale.

     

    Au fait, comment sera la terre dans 50 ans, si peu ou rien ne se passe.

     

    Copenhague pour l'instant n'est pas gagné, à tout le moins le nirvana

     

    Allez bonne journée.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Développement durable 0 commentaire
  • T'as changé d'assurance ?

    Imprimer

    T’as changé de caisse maladie ? Non et toi ? Oui.

     

    Bien.

     

    Est-ce vraiment un gagne « pèpète » ?

     

    Sur le moment peut être. Mais attention.

     

    L’an prochain votre nouvelle caisse risque d’augmenter ses primes et rebelote, case départ, l’escalade des prix a repris.

     

    Je l’ai vécu dans le cadre de mon boulot. A une époque, nous avions changé l’assurance de bien des clients pour payer le moins possible de primes. Sur le moment intéressant. A la fin de l’année, surprise suprise, la nouvelle caisse augmente. Où était vraiment le bénéfice. Cassé les espoirs de l’économie.

     

    Case départ !

     

    Autant rester dans sa caisse et éviter le tourisme « assurancetourixe ».

    assurancetourix.gif

     

     

    Lien permanent Catégories : Economie 3 commentaires
  • Facebook : gentil, gentil, gentil

    Imprimer

    Loin de moi de faire le rabat-joie !

     

    Facebook c’est une grande corbeille où l’on y dépose ses idées, ses humeurs, ses actes, ses petits et rien, ses occupations, ses réactions, tout et rien.

     

    logo_facebook.jpg

     

    Etant aussi sur ce site par curiosité, je consulte sa vie, y participe pour comprendre. Comprendre le sens philosophique, l’intérêt de ce site. C’est très étrange mais j’ai l’impression que c’est un four tout de « la vie est belle ». Un authentique confessionnal. Je me demande si on en dit autant à son curé.

     

    Les uns parlent de ce qu’ils ou ce qu’ils n’ont pas fait, leur journée, le moment de la situation.

     

    Une fidèle intervient au moins 5 fois par jour pour dire où elle est ce qu’elle fait. Quel sens. Je ne comprends pas très bien.

     

    Est-ce un excitant, une super boîte à bien être, une drogue, un amusement.

     

    « Je suis ici – j’ai fait ceci – maman m’a préparé un gâteau – je téléphone pour te raconter – je suis rentrée de vacances et travaillé jusqu’à 22 heures – sapin fait crèche…. – ok plus tôt l’après midi – X est devenu fan du groupe Y………

     

    Quel le but de répandre son « panache » sur ces pages.

     

    La semaine dernière je parlais déjà de Facebook en expliquant une lecture d’une revue expliquant des instances publiques, des employeurs, que sais-je, épluchant ce genre de site pour prétexter notamment des justifications de refus d’emplois, des compléments d’enquêtes. Tout peut être analysé, utiliser à des fins que l’on ne peut imaginer la portée, car il n’y a aucune confidentialité et protection des informations.

     

    J’ai demandé à des intimes ce qu’ils pensaient. Pour certains, c’est une boîtes d’amitié, d’information, se mettre à vue, s’identifier, se donner de la valeur, un jouet. D’autres, n’ont pas donné de sens à cette boîte à surprise, car ils ne comprennent pas bien la valeur.

     

    Est-ce la boîte de l’amitié sans connaître le sens profond du mot. La boîte à musique où se joue des petites notes musicales.

     

    Il n’y a rien de vraiment transcendant à savoir par exemple qu’à 15 heures il était au Conseil d’administration de la Lune.

     

    La grande famille à la mode de Facebook. Une ouverture à l’autre à travers des petites interventions, des informations sur sa vie, sur ses petites humeurs, sur ses occupations. Est-ce vraiment très discret. Est-ce que ce n’est pas un manque de discrétion. N’est ce pas un site un peu trop gamin. Je n’affirme rien, je ne juge pas à la lettre, je pose des questions.

     

    Facebook ??? C’est gentil, gentil, gentil !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Médias 0 commentaire