15/12/2009

Noël, allumez une bougie...solidarité....

Est-ce une faiblesse de se rendre à l’évidence et en être triste ?

 

noel_sapin.gif

 

Le monde n'est pas tout blanc et pendant ma grippe, j'ai eu des grands moments de réfléxions; l'avantage d'être malade permet de regarder notre monde, ses misères, ses injustices, ces indifférences, ses terrains conquis alors que d'autres vivent dans le désarroi.

 

 

Je suis morose, émotionnellement affaibli de l'esprit. Hier je lisais que le « chômage à nouveau en tête des préoccupations des Suisses », notamment, je ne rappelle pas tous les titres au sujet du sommet de l'avenir à Coppenhague.

 

Le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter dans un monde financier difficile. On entend ici et là, licenciements, récession, difficultés financières, des pays au bord de la faillite. C’est le souci des Suisses, pas qu’eux dans tous les pays touchés par la crise, la faim, la famine, la maladie.

 

Je suis de tout cœur avec les personnes dans le sillage d’une certaine, voire une totale, détresse. Comment vont-elles vivre les fêtes de fin d’année, surtout celle de Noël où au cœur des hommes devrait descendre un peu d’amour. Je vous l’ai dit je suis sentimental, est ce un tort.

 

Je pense en effet à ces familles, les enfants, qui ne pourront pas vivre Noël la plus belle fête du monde sans soucis, sans amertume, sans fâcherie, sans larme, sans profonde remise en question.

 

Mais à quoi jouons-nous dans ce grand système mondial où des pays crèvent de faim, où des femmes et des hommes n’ont plus que l’attente, l’attente de quoi ? Quelles pensées ont-ils en ces temps difficiles.

 

Oh oui, nous essayons toutes, tous, en fin je le crois, que nos cœurs ont une pensée pour ses déshérités, mais cela suffit-il à l’envergure de la misère sur ce bas monde. Au fait, sommes-nous tous vraiment sensible à cet état de fait.

 

Est-ce de l’injustice ? Est-ce de l’insouciance ? D’oublier, de ne penser à eux.

 

Il est vrai que le monde a toujours fonctionné ainsi, les pauvres, les classes moyennes, les riches, les milliardaires. Système humain voudrais tu donner un esprit de solidarité, de bienfaisance, de compassion. Les hommes pas nature devraient être bons, ouverts, aspirer à la paix, à la quiétude, au sens des responsabilités humaines.

 

Savoir donner, sait savoir recevoir en retour un remerciement.

 

Oui, oui, j’exprime de la tension émotive, ce n’est pas un mal d’être de temps en temps émotifs.

 

J’ai acheté le cadeau de Noël pour mal fille. A la caisse une idée m’est venue à l’esprit à savoir pourquoi ne pas prélever 0,5 % du prix de vente pour être reversés aux fonds d’entraide des déshérités. Quel beau geste de solidarité !

 

La nuit du 24 décembre allumez une bougie sur votre fenêtre et ayez une profonde pensée pour celles et ceux qui ne peuvent fêter Noël comme vous et moi, au chaud, un bon repas, le sapin, la crèche, les cadeaux.

 

Oui je suis croyant alors je dirais humblement que Dieu les bénisse et nous bénissent.

 

Merci de m’avoir lu.

07:30 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Oui, allumez une bougies ! Il y a toujours des moins lotis que nous !

Écrit par : Etoile de Neige | 15/12/2009

Les commentaires sont fermés.