03/12/2009

ZONES PIETONNES !

Je suis à tout fait enclin aux zones piétonnes en ville notamment à Genève. La grand Rue ne suffit pas et  je n’ai de cesse de penser qu’il faut rendre au piétons des zones, soit entièrement fermées à la circulation soit de rencontre.

 

ZonePietonneLille07_05.jpg

 

L’idée du Conseil administratif de la Ville de Genève est excellente. En remplacement des places de parkings, l’option d’enterrer les voitures est bonne. Une autorisation devrait par contre être offerte aux dessertes le matin jusqu’à, allez, disons 10 heures. A Paris, combien de parkings souterrains ont été développés aux Champs Elysées ?

 

Toute la vieille ville, la rue de la Confédération, la rue du Rhône, toutes les rues transversales fermées à la circulation. Faire passer les véhicules doit pouvoir se jouer ailleurs, charge aux experts de procéder à des études idoines.

 

Etant à Carouge, je verrais bien les places de Sardaigne, du Temple, du Marché, ainsi que toutes les rues avoisinantes fermées ou transformées en zones de rencontre. Il en sortirait du bonheur, du bien être tant pour les Carougeois, que les Commerçants, les visiteurs.  Les parkings de l’Octroi, de Sardaigne, du Centre de fête et pourquoi pas un 4ème, 5ème parkings pour se garer et venir flâner dans le Vieux Carouge. Pour les commerçants je ne vois pas vraiment de problème économique, au contraire je suis quasi certain que le chiffre d’affaire augmenterait, les gens se baladant, s’arrêtant plus fréquemment devant les vitrines donnant l’envie d’entrer dans le magasin et acheter. Faut-il avoir le courage de faire briller le soleil dans ces zones.

 

Piétiner sur des zones aménagées pour le calme, la sensibilité du bien être, serait un plus évident et indéniablement porteur pour une meilleure santé des personnes. Je pense que psychiquement, poser son véhicule dans un parking proche des magasins, flâner dans les rues, ravir son ouïe de vitrines alléchantes, manger une glace sur un coin de rue, seraient  un médicament faisant partie de la famille des calmants, des antidépresseurs.

 

Selon beaucoup d’études les zones piétonnes ont toujours été profitables. Tous les acteurs étant satisfaits de leur situation.

 

Au diable la varice la peur politique du politiquement correct !

 

Il faut oser, foncer, avoir la volonté, vendre son produit, le crier sur les toits, un OUI à l’américaine.

 

Il faut la volonté politique. Je serais tenté par une expression, mais ne peux l’exprimer ici, censure oblige !

 

Les élections municipales approchent, les partis politiques devraient réfléchir à Genève, aux Communes. Un programme politique audacieux, visionnaire, voire même culotté. Un bon Candidat au Conseil administratif, un bon Chef de campagne, pour un point précis d’avenir pour l’ici et l’ailleurs.

 

Je pourrais développer encore bien plus loin cette idée, toutefois, il n’est pas bon de prolonger des blogs, ils ne sont plus lus car trop long.

 

J’en arrive à la conclusion vitale qu’il devient nécessaire et indubitable de bien réfléchir à se problème récurrent de véhicules dans les centres villes.

 

A bon entendeur pour celui ou celle qui veut bien l’entendre !

07:15 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.