• Les minarets très mal expliqués

    Imprimer
    minarets.png

     

    OUI à l’initiative! Les Suisses ont osé dire NON aux minarets. Un coup de théâtre, une douche froide. Ont-ils bien compris le peu d’explications données ? Je crois que les Suisses ont pesé la forme mais pas le fond.

     

    Une vrai crainte de se l’on connaît mal. Il existe une grande différence entre l’Islam là-bas et l’Islam chez Nous. Nous connaissons mal l’Islam ce qui a déclenché dans les esprits la peur de l’invasion. Je ne pense pas qu’il y ait une vengeance ou que sais-je, mais une méconnaissance du sujet que d’aucuns auraient pu mieux l’expliquer.

     

    Qui porte le chapeau ? La molle campagne du Conseil fédéral, des églises, des médias, des associations religieuses, j’en passe et des meilleurs. Plus d’un à sa part de responsabilité. L’UDC a sorti toute l’artillerie se qui lui a été largement profitable.

     

    Mais, mais est-ce que les Suisses ont dit tout haut ce que pensent tout bas leurs voisins, je veux parler des Français, des Allemands, des Italiens. Car je crois, à lire la presse et écouter les réactions à la télé, que le vote contre les minarets serait un prétexte pour évoquer la peur de la montée de l’Islam, appelons un chat, un chat. Nos voisins le manifestent entre sécurités et population de banlieues.

     

    De penser  que l’Iran veut étendre son programme nucléaire inquiète ;  soit la possibilité d’enrichir de l’uranium à 20 % ainsi que la construction de dix nouvelles usines d’enrichissement, qui permettrait de produire 20 000 mégawatts d’énergie nucléaire. Il est vrai que ce genre de déclaration échauffe les oreilles.

     

    L’effet émotionnel, la peur ont pu jouer un rôle important dans la décision. Bien qu’il y ait moins d’attentat au-delà des frontières des pays arabes, les gens expriment dans l’isoloir leur peur d’un Ben Laden, par exemple.

     

    Personnellement, je ne vois pas ce qu’aurait changé l’autorisation des minarets. Construits dans les limites de la loi, pas d’appel vocal à la prière, bref un édifice marquant le lieu de recueillement, de rassemblement. Chez les Catho., les protestants, notamment, cet appel au fidèle se manifeste par des cloches, posées sur un édifice idoine.

     

    C’est pour ces quelques motifs, il y en a d’autres évidemment, que les votants ont pris peur et ont voté secrètement contre les minarets.

    Lien permanent Catégories : Spiritualité 0 commentaire
  • Genève sur les rails du développement

    Imprimer

    OUI, OUI, NON. Vous voyez de quoi je veux parler !!!

     

    Affiche-CEVA.jpg

     

    Quant au CEVA, les genevois ont fait le bon choix. Bravo les défenseurs du projet. La partie n’était pas facile, je suis content du résultat. Enfin, Genève a depuis hier un projet, un authentique chantier d’avenir. Il en va de même pour la traversée de Vésenaz.

     

    Dès maintenant, les Autorités auront pour mission de se pencher sur le PAVE, la traversée de la rade, le déclassements de terrains pour construire des logements, des commerces, des entreprises.

     

    Je subodore que le OUI massif au CEVA va déclencher une multitude de projets, un développement visionnaire de la Genève internationale. Du travail, une économie en avant, un remède au chômage. Toutes ces facettes permettront de créer des emplois, le corollaire donner à Genève une image compétitive, ouverte sur le futur. Le nouveau Conseil d’Etat par sa configuration liée à celle du Grand Conseil détient en ses mains tous les atouts du jeu de carte. Genève à droite majoritairement peut dénouer les nœuds créés par les empêcheurs de tourner en rond ; Dieu sait s’il y en a !

     

    Enfin Genève futuriste va pouvoir se développer dans un monde en mutation constante, donc pas évident à rester sur les rails.

     

    minarets.png

     

     

    Où se trouvent sur le tableau de la phisolophie de la vie les "libertés fondamentales" ?

     

    Quittons Genève pour se rendre dans toute la Suisse. Les minarets. C’est un non sans appel. Qu’elles vont être les retombées diplomatiques, politiques, économiques.

     

    Les opposants à l’initiative prétendaient qu’en cas d’acceptation, la Suisse perdrait des millions et un dommage religieux incontestable. L'avenir répondra et plus vite qu'on ne le croit à ces questions pertinentes.

     

    Nous sommes tous chrétiens. En effet, la famille est grande, Catholiques, Protestants, évangélistes, orthodoxes, musulmans, juifs, etc. nous avons d’une manière ou d’une autre un lien fort avec Dieu, le Père de toutes les nations.

     

    Le côté émotionnel a joué un rôle, il y en a même qui pense que l’affaire Kadhafi a pu influencer les esprits des électeurs. Qu’en est-il ? La peur de voir sortir de terre des minarets un peu partout, flanqués du muezzin procédant à 5 appels quotidiens à la prière. Si la Suisse a dit "Non" au minarets, je suis pratiquement certain que nos voisins français ou italiens en auraient fait autent.

     

    Il n’y a pas à dire la Suisse profonde et outre Sarine reste et restera un écran difficilement traversable. Chez Nous, nous sommes plus ouverts, plus respectueux des valeurs surtout celles liées à l’église.

     

    Je respecte le verdict des Suisses tout en restant dubitatif sur les conséquences du OUI à l’initiative ; quelles vont être les méfaits d'une telle décision, les retombées. Dieu seul le sait !

     

    Pour ces raisons, je fais confiance à François Longchamp, futur Président du Conseil d’Etat, le collège du Conseil d’Etat, la Chancelière, et le Grand Conseil à majorité de droite.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire
  • Des quotas pour lutter contre le chômage ???

    Imprimer
    librecircul.png

    Je rebondis sur le blog de Pascal Décaillet « Tiens revoici la Frontière…. ». Il est excellent !

     

    En préambule du présent blog, voici un extrait des propos du journaliste :

     

    … « Le Conseil fédéral a mal analysé la situation. Il a commis une erreur en renonçant à réintroduire des quotas dans la libre circulation des personnes avec l'Union européenne ». Livrés ce matin au SonntagsBlick et à la NZZ am Sonntag, ces propos vont faire couler de l’encre. De qui émanent-ils ? Blocher ? Mörgeli ? Stauffer ? Non. Il s’agit de la parole ministérielle de la responsable fédérale de l’économie, et aussi des questions d’emploi, la démocrate-chrétienne Doris Leuthard.

     

    On aura beau me faire toutes les démonstrations du monde, j’ai peine à entrevoir en quoi l’aspiration protectionniste de ces propos diffère (sur le fond) du discours d’Eric Stauffer, à Genève. Ou de celui de Christoph Blocher, au niveau fédéral. Le chômage montant (4% en moyenne suisse, 7% à Genève), voilà qu’on commence à redécouvrir ce que la notion de frontière, qu’on croyait gisant aux orties, peut avoir comme avantages pour une communauté humaine. Évidemment pas pour l’enfermer, mais juste pour un minimum de régulation et de protection du marché intérieur de l’emploi.

    J’entends encore François Longchamp, dans un débat, comparer les mouvements transfrontaliers venant de l’Ain et de la Haute-Savoie avec ceux des pendulaires vaudois ! Est-ce manquer d’amitié pour la France, ce pays que nous aimons et qui a nourri notre culture, que rappeler, très poliment, que le canton de Vaud se trouve être un compatriote, un Confédéré, que deux siècles de communauté de destin lie Genève ? C’est si vulgaire, Monsieur Longchamp, de rappeler l’appartenance de Genève à la Suisse ?

     

    Partant de ces déclarations, les Autorités vont dans le sens contraire des traités signés avec la Communauté Européenne. Il en demeure la question de l’ouverture de nos frontières, à tout le moins de celles avec le canton de Vaud, ce qui est un gag puisque Canton Helvétique !

     

    Le peuple a voté ces dogmes liés à la libre circulation. On ne va remettre en question le OUI des Suisses.

     

    Il me semble que Genève ne peut au demeurant des décisions prises précédemment revenir en arrière et fixer des quotas.

     

    Je trouve les propos de certains Conseillers fédéraux ainsi que d’autres Autorités graves et non respectueux de la volonté du peuple.

     

    Ainsi, c’est donner sur le plan genevois du pain béni (ça tombe bien c’est dimanche !!!) à Eric Stauffer et son parti le MCG.

     

    Que va-t-on inventer demain pour lutter contre le chômage ?

    Conclusion : ce n'est pas que la locomotive qui déraille, c'est tout le train.....

    Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire
  • AH1NA, NE PANIQUONS PAS

    Imprimer
    AFP_090501grippe-h1n1_8.jpg

    Mon Dieu la fameuse et méchante grippe AH1N1 a provoqué deux nouveaux cas mortels du virus, montant le nombre des décès depuis le début de l’épidémie de 76 cas dans l’Hexagone.

     

    Mince, c’est triste. C’est inquiétant. Mais surtout ne paniquons pas.

     

    Ce qui est inquiétant, expliquaient-ils à la télé, est le fait que le virus avait muté sur deux cas, sans relation entre eux et « hospitalisé dans des villes différentes ».  C’est grave !

     

    Partout, on redoute encore plus de cas, plus de contaminés graves entraînant la mort. De quoi créer des frissons dans le dos. Ne paniquons pas.

     

    En tout sur le globe cette satanée grippe a déjà tué 1056 fois de plus en une semaine, de quoi attraper les flops. Ne paniquons pas.

     

    Depuis le mois d’avril, les morts se comptabilisent à 7826 cas. Ne paniquons pas

     

    Les organisations médicales mondiales n’ont de cesse de demander de prendre toutes les précautions nécessaires, comme se laver les mains,les désinfecter, de mettre selon l’endroit des maques, d’éternuer dans des mouchoirs, etc.

     

    Certes au fond, est ce que cette grippe tue plus qu’une grippe saisonnière, où est-elle dans les statistiques acceptables. Le truc n’est de ne pas paniquer et de réagir intelligemment appelant le médecin en cas de doute ou de se rendre aux urgences les plus proches.

     

    J’en viens gentiment à mon cas. NE PANIQUONS PAS. Dans la nuit de lundi à mardi dernier, j’étais vraiment été mal, je ne pouvais plus souffler, je toussais comme un foc. J’ai composé le 144 qui est venu dans les 5 minutes et a constaté qu’en effet je devais avoir la fameuse grippe. Sur ordre du médecin, je me suis rendu aux urgences des HUG qui, merveilleusement et sérieusement, m’ont pris de suite. Evidemment sans le test, ils ne l’ont pas fait, pourquoi je ne le sais pas, il est probable que j’ai contracté la AH1N1. J’ai gardé mon calme, suivi le traitement et aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. Il est vrai que sur le moment j’ai eu la trouille, mais je n’ai pas paniqué pour autant. Les médecins m’ont rassuré en m’expliquant que je n’étais pas une personne à risque et que cette satanée grippe n’allait certainement pas me « détruire » plus que la toux, le nez qui coulait, et le mal de gorge.

     

    J’en viens à la conclusion en vous disant ne paniquez pas, restez serein, appelé SOS médecin, où le 144 ou aller aux centres d’urgences, tels que les HUG, la Clinique de Carouge, la Tour……

    Mon expérience partagée, je vous souhaite un excellent dimanche empli de tout ce que vous souhaitez. Ayons une pensée pour les malades, tous les malades et les familles.

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Les bourses bousculées !

    Imprimer

    Ca y est, les feuilles automnales sont presque toutes tombées, laissant un parterre jaune, rouge, beige. Ainsi va la vie, nous vivons les saisons avec leur ritournelle comme de courtes phrases musicales, avec leurs beautés, leur renouveau, leur joie de vivre, nous satisfaisant, nous apportons leurs lots de bien être.

     

    Il n’y a pas que les saisons naturelles, il y a aussi celles de la vie. Tenez, j’en prends une qui revient toujours à pareille époque, je veux parler des bourses. L’an passé en raison d’une économie désastreuse au States, les bourses ont joué, méchamment, au yoyo. Heureusement, que les administrations telle que celle des Etats-Unis  a volé au secours des banques et autres. Sinon la situation aurait été encore pire que celle de 1929.

     

    Aujourd’hui, ces grands portefeuilles aux multiples transactions vivent à nouveau mal. Les Bourses, encore elles ! Elles souffrent, peut être aussi de la grippe. Si la dégringolade se poursuit, elles vont rejoindre pour la unième fois les soins intensifs.

     

    Cette fois-ci le vent nous vient de Dubaï. Cette région « bourrée », si j’ose m’exprimer ainsi, de fric, enfin c’est ce que l’on veut bien nous faire croire, est aussi frappée de plein fouet par les dettes publiques. Le corollaire ne s’est pas fait attendre les autres places financières prennent l’ascenseur vers le bas. Ça sent à nouveau les urgences.

     

    Si les émirats souffrent, c’est la terre entière qui souffre, car c’est là-bas que le pétrole fait vivre l’économie mondiale.

     

    Et si ça va mal, qui va trinquer ? Je vous le donne dans le mille, les classes moyennes.

     

    Une nouvelle période automnale agitée qui va nous projeter contre le mur de glace, pour autant que l’hiver soit froid et clin d’œil, qu’enfin la neige arrive.

     

    Bon après midi.

    Lien permanent Catégories : Economie 1 commentaire
  • Le saucisson soigne la dépression !!!!!

    Imprimer

    Rien ne va plus, avec ce temps les dépressifs sont encore plus angoissés, saisis de mauvais sentiments, démoralisés, broyant du noir.

     

    Je dis ça car j’ai discuté à Carouge avec deux connaissances qui m’ont avoué, est-ce un secret au prime abord, n’avoir pas le moral.

     

    Moi non plus ! Et oui les chaussettes connaissent mon degré de déprime !!!

     

    Pourquoi ? Le temps, l’automne, les feuilles qui tombent, un tout qui fait que les bombonnes de bien être sont presque vides.

     

    La déprime est une maladie fréquente, qui affecte presque 20 % des gens au cours de leur vie, et qui marque une rupture avec le fonctionnement psychologique habituel. Le risque évolutif le plus grave de cette pathologie est le suicide, en particulier quand elle n'a pu être détectée et prise en charge. Ainsi, près de 70 % des personnes décédant par suicide en France souffraient d'une dépression le plus souvent non diagnostiquée et traitée[3]. Certes, les copains ne sont pas au bord du précipice, enfin je le pense et franchement, je ne l’espère pas.

     

    Que faire pour remonter les pendules ? Voir la télé, bouquiner, aller à l’église mettre un cierge, que sais-je ?

     

    Tenez aller sur internet, mais oui c’est une solution. Que des bonnes nouvelles, enfin presque.

    Laissons de côté l’histoire des morts, des bourses qui se cassent encore une fois la figure et prenons connaissance de choses qui sont agréables à l’esprit.

     

    Partant dans cet enthousiasme, j’ai pris connaissance que les meilleurs saucissons étaient notamment Vaudois. Et c’est vrai ! Un bon saucisson vaudois accompagné par des choux, des poireaux, un gratin dauphinois, des haricots, etc. hum que c'est excellent pour le palais. Un bon "chauchisson vaudois !"

     

    370480_saucisson_vaudois_web3.gif

     

    Tiens, j’ai faim ! Et fin d’avoir le moral dans les chaussettes.

     

    J’ai lu sur la TdG qu’à Genève la Maison Vidonne, Boucherie du Palais, figurait au hit-parade des meilleurs bouchers-charcutiers de Suisse. Quel honneur pour la ville du bout du lac ! La qualification a été décernée pour la longeole (médaille d’or), le jambon du Palais (médaille de bronze) et la terrine de foie de canard (médaille d’argent). Quant au traiteur Genecand, il a reçu une médaille de bronze pour sa rillette de canard.

     

    Tout  pour vous mettre en appétit et courir où vous voulez acheter un saucisson vaudois et le déguster pendant ce week end.

     

    Et bien voilà, le moral va mieux, il devient avec le concours des meilleurs charcutiers-bouchers un excellent dégustateur !!!!

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire
  • FACEBOOK (2ème partie)

    Imprimer

    Facebook (suite des origines, du pourquoi du comment) 2ème partie

    facebook.jpg

     

    Hier j’évoquais l’histoire de Facebook. Les explications de Wilkipedia fortes intéressant, d’où la retranscription sur mon blog, continuent ce jour, à savoir

    Fonctionnement

    Comme application de réseau social, Facebook permet à ses utilisateurs d'entrer des informations personnelles et d'interagir avec d'autres utilisateurs. Les informations susceptibles d'être mises à disposition du réseau concernent l'état civil, les études et les centres d'intérêt. Ces informations permettent de retrouver les utilisateurs partageant des mêmes centres d'intérêt. Ces derniers peuvent former des groupes et y inviter d'autres personnes. Les interactions entre membres incluent le partage de correspondance et de documents multimédias.

    Le 13 août 2007, une partie du code source de la page d’index du site a été piratée et publiée sur Internet[19].

    Usages

    Facebook propose à ses utilisateurs des fonctionnalités optionnelles appelées « applications », représentées par de petites boîtes superposées sur plusieurs colonnes qui apparaissent à l’affichage de la page de profil de l'utilisateur. Ces applications modifient la page de l'utilisateur et lui permettent de présenter ou échanger des informations aux personnes qui visiteraient sa page. L'utilisateur trouvera par exemple :

    • une liste de ses amis ;
    • une liste des amis qu'il a en commun avec d’autres amis ;
    • une liste des réseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent ;
    • une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient ;
    • une boîte pour accéder aux photos associées au compte de l'utilisateur ;
    • un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant l'utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;
    • un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de l'utilisateur de laisser de petits messages auxquels l'utilisateur peut répondre.

    Par ailleurs une fonction « chat », disponible depuis avril 2008, permet de signaler à ses amis sa présence en ligne et, si nécessaire, de pouvoir discuter dans un « salon » privé (l'application ne permettant pas, pour le moment, de réunir plus de deux personnes dans un même salon).

    Le choix des applications à afficher est laissé à l'utilisateur, qui peut en ajouter après avoir consulté le catalogue, ou bien en supprimer, changer leur agencement sur la page, ou en cacher certaines au public.

    Le fait que Facebook soit ouvert aux applications tierces depuis mai 2007[20] a contribué au succès du site, de nombreux concepteurs, débutants ou experts, n'hésitent pas à proposer leurs applications, qu'elles se destinent au web ou à une utilisation locale. Selon Facebook, il existait au 30 novembre 2007 plus de 8 000 applications, officielles ou non officielles. Des outils et des cadres de développements (framework, API, samples de code…) sont proposés aux développeurs afin que ces derniers puissent formater leurs conceptions aux normes de Facebook. Le FBML par exemple, qui constitue le langage de mise en page standard sur Facebook, est un cousin du HTML compréhensible pour le développeur, mais parfois plus ou moins contraignant.

    Le 23 juillet 2008, Facebook présente les dernières avancées de la plateforme Facebook au cours de sa conférence annuelle f8 des développeurs, appelant ses développeurs, dont le nombre dépasse 400 000, à connecter leurs sites Web à Facebook via Facebook Connect[21].

    Possibilités cachées

    Il existe une manipulation sur Facebook : Haut, Haut, Bas, Bas, Gauche, Droite, Gauche, Droite, b, a, Entrée. Après avoir tapé ceci, si vous faites défiler l'écran, des cercles apparaissent[22].

    Controverses

    Récolte et vente d'informations personnelles à des entreprises privées

    Depuis sa création, Facebook fait l'objet d'une controverse concernant le respect de la vie privée des utilisateurs. Le logiciel utilise en effet les informations personnelles des utilisateurs afin d'introduire des publicités adaptées à leur profil[23] et vend les informations livrées par les utilisateurs à des entreprises privées, comme c'est indiqué dans sa charte concernant la vie privée[24]. Cette charte indique par ailleurs que Facebook peut aller récolter des informations sur les membres à partir de sources extérieures comme les journaux, les blogs et d'autres sources sur Internet[25].

    Les informations sur les utilisateurs sont également collectées par Facebook pour améliorer ses bases de données et permettre à ses clients de mieux cibler les publicités, en connaissant les comportements de consommation des utilisateurs de Facebook. Les sites tiers peuvent, grâce à Facebook Social Ads, utiliser les informations amassées par Facebook pour envoyer des publicités ciblées en fonction des différentes caractéristiques des profils[26]. Ceux ci pouvant par exemple contenir des données sur : la sexualité, le niveau d'études, les opinions politiques, la religion, les emplois occupés [27].

    Le contrat passé avec les utilisateurs de Facebook spécifie que toutes les données entrées sur le site (messages, éléments de profils, photos etc.) ont leurs droits concédés sous licence à Facebook qui a le droit de les utiliser pour ses publicités, de les revendre à des tiers, de les sous-licencier. Le 4 février 2009, Facebook a modifié ses conditions d'utilisations et a inventé le principe d'une « licence perpétuelle sur tout le contenu déposé (articles, photos, vidéos...) par un utilisateur, y compris les contenus supprimés[28]. Devant le tollé provoqué, l'entreprise est revenue en arrière deux semaines plus tard[29],[30].

    Beacon, le dernier logiciel publicitaire de Facebook en date permet à des sites Internet intégrant un script de Facebook d'envoyer des informations sur les actions d'un membre de Facebook sur leur site (un achat, un jeu, etc.) aux amis Facebook de ce membre, dans leur « newsfeed », ou de mettre ces informations dans son journal sur sa page personnelle[31]. Cette forme de marketing est considérée comme très efficace, car elle passe par les réseaux sociaux et non par l'interpellation directe des personnes par la publicité[32].

    Voici un extrait particulièrement significatif des conditions de cession de droits au profit de Facebook :

    « vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l'utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation à Facebook (« licence de propriété intellectuelle »). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte (sauf si votre compte est partagé avec d'autres personnes qui ne l'ont pas supprimé)[33] »

    Conséquences de la divulgation de la vie privée

    Les informations sur la vie privée publiées sur Facebook peuvent être lues et utilisées par des personnes à qui elles n'étaient pas initialement destinées.

    Certaines entreprises utiliseraient Facebook pour collecter des informations sur leurs employés tandis que des recruteurs s'en serviraient pour leur sélection de candidats : « Les recruteurs appuyaient parfois un refus d'embauche sur des détails privés ainsi collectés »[34]. Par ailleurs, certains parents se servent de Facebook pour surveiller la vie de leurs enfants[34].

    Les Renseignements généraux puis Direction centrale du renseignement intérieur peuvent aussi collecter des informations et compléter leurs fichiers types EDVIGE. C'est une forme de fichage volontaire. Ce qui lui a donné le surnom d'« Edvige Volontaire ».[réf. nécessaire]

     

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Flirt Calmy-Rey/Stauffer !!!

    Imprimer

    Marché du TRAVAIL, un flirt CF-MCG

    portr_-ContentPar-0002-Image_ContentPartextimage_0_1.jpg

     

    Quand les déclarations du Conseil fédéral croisent les idées du MCG !

    stauffer_eric.jpg

     

    Mais alors Eric Stauffer est un précurseur, un visionnaire, réveillez-vous les gars !

     

    Qui aurait dit qu’Eric Stauffer deviendrait en si peu de temps le héro national. Ca y est le Tribun du MCG et une grande partie des genevois sont hollywoodiens helvétiques. C’est cet homme qui a eu il y a 5 ans le pif de créer le MCG et qui se révèle aujourd’hui comme la vérité, le bon sens. A l’époque, il a fait trembler la politique jusqu’à Berne. En effet, ses idées sur les l’engagements des travailleurs suisses avaient pris le trains pour la Ville Fédérale, aux fins de défendre les emplois pour les Suisses. Si les votations cantonales du 11 octobre dernier auraient lieu ce week end, le MCG ferait un tabac bien au-delà de ses 9 nouveaux sièges et voire placer un Conseiller d’Etat.

     

    Micheline Calmy Rey et Doris Leuthard parlent le même langage qu’Eric Stauffer, à savoir en clair favoriser les emplois aux Suisses.

     

    En période de crise dit Micheline Calmy Rey les entreprises « doivent engager des personnes biens intégrées sur le marché en Suisse ». En vérité ça veut dire engager des Suisses d’abord. Ce n’est pas en faux en vérité.

     

    Mais, avec tout le respect que je dois à Madame la Conseillère fédérale, cette dernière déraille où alors elle a pris connaissance avec intérêt de la politique phare d’Eric Stauffer et y porte intérêt.

     

    En définitive le Conseil fédéral fait la part bel au MCG. Pourtant, pour la petite histoire, il n’y a pas de Gouverneur de ce parti au CF.

     

    Elle entre dans le tableau des idées du MCG, mais elle adhère du coup également à l’UDC, le parti agrairien qui prône le NON à l’ouverture vers l’europe. En effet l’UDC tourne le dos à la libre circulation des gens en Suisse. N’y a –t-il pas eu vote sur ce sujet ? Alors UDC-MCG même combat ?

     

    Je vous le dis, vous verrez, tous les partis vont prendre au vol les déclarations de Micheline Calmy Rey et en faire un cheval de bataille pour ou contre, mais vont en parler.

     

    Entre Nous sois dit, qui a raison sur cette question du marché de l’emploi ?

     

    Pour ma part, je défends les emplois aux Suisses d’abord, les étrangers ensuite.

     

    Pour conclure, va-t-on vers un mariage Micheline Calmy-Rey/Eric Stauffer !!!!

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Qu'est-ce FACEBOOK

    Imprimer

    Intéressant

    facebook.jpg

     

    Facebook c’est la boîte magique. On y trouve tout et rien. Des personnes que l’on connaît et avec lesquels nous confirmons notre intention de continuer d’être « Ami ». Se faire de nouveaux « Amis » que nous ne connaissions pas auparavant. Des échanges….

     

    C’est un peu un four tout !

     

    Au fait, sa naissance, son histoire, son fonctionnement ?????

     

    Trouver une bonne définition sur le pourquoi du comment de ce site est chose facile si nous partons du principe que l’ouverture se fait au monde entier et surtout, surtout gratuitement.

     

    En fait, j’ai voulu en savoir sur ce Facebook. J’ai alors consulté mon meilleur « Ami » Wikipedia qui dit ceci :

     

    Facebook est un site Web de réseautage social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Depuis septembre 2009, il rassemble plus de 300 millions de membres à travers la planète[3]. Il est le 2e site le plus visité au monde selon Alexa Internet[4] (après google.com). Facebook est né à Harvard : il est à l'origine le réseau social fermé des étudiants de cette université avant de devenir accessible aux autres universités américaines. La vérification de la provenance de l'utilisateur se faisait alors par une vérification de l'adresse électronique de l'étudiant. Le site est ouvert à tous depuis septembre 2006.

    Le 2 octobre 2008, Facebook annonce qu'il va implanter son siège international à Dublin, en Irlande (pour les marchés européen, africain et moyen-oriental)[5],[6]. Le 9 octobre 2008, Facebook annonce qu'il va ouvrir un bureau à Paris.

    Le nom du site s’inspire des albums photo (trombinoscope ou facebooks en anglais) regroupant les photos prises de tous les élèves durant l'année scolaire et distribuées à la fin de celle-ci aux collégiens, lycéens et étudiants.

    Historique

    Facebook est un site Web de réseautage social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Depuis septembre 2009, il rassemble plus de 300 millions de membres à travers la planète[3]. Il est le 2e site le plus visité au monde selon Alexa Internet[4] (après google.com). Facebook est né à Harvard : il est à l'origine le réseau social fermé des étudiants de cette université avant de devenir accessible aux autres universités américaines. La vérification de la provenance de l'utilisateur se faisait alors par une vérification de l'adresse électronique de l'étudiant. Le site est ouvert à tous depuis septembre 2006.

    Le 2 octobre 2008, Facebook annonce qu'il va implanter son siège international à Dublin, en Irlande (pour les marchés européen, africain et moyen-oriental)[5],[6]. Le 9 octobre 2008, Facebook annonce qu'il va ouvrir un bureau à Paris.

    Le nom du site s’inspire des albums photo (trombinoscope ou facebooks en anglais) regroupant les photos prises de tous les élèves durant l'année scolaire et distribuées à la fin de celle-ci aux collégiens, lycéens et étudiants.

    Demain, je viendrai avec des explications sur le fonctionnement et les usages.

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Loisirs 1 commentaire
  • POLICE : encore un manque de jugeote

    Imprimer

    Les lenteurs de la police; de quoi alimenter la revue genevoise.

     

    Est ce que la police est irréprochable. Sur ce coup là, je ne pense pas. Il va y avoir de punitions dans la grande maison pour négligences.

     

    Impossible, elle n’a pas pu commettre une telle erreur ?  A propos laquelle ? Celle de n’avoir pas mieux enquêté sur le rodéo des trois voitures de riches. Cerise sur le gâteau, notre bonne vieille police n’a pas rendu de rapport rapidement au Procureur général. Résultat, aucun interrogatoire devant la Justice.

     

    Oh, mais alors ils ont contourné la loi, le Code pénal Suisse, et ils sont loin la tête haute et l’air intelligent.

     

    La police a perdu du temps, a mal apprécié la gravité des faits, auraient dû en référer à l’Etat Majeur, mettre au violon le temps de la garde à vue les trois chauffards du dimanche. D’autant plus, que ces derniers ont déjà eu des démaillés avec la police pour des infractions routières. Une mauvaise approche de ce dossier, une mauvaise appréciation voilà ce que l'on peut reprocher à la police.

     

    Un Juge d’instruction aurait dû sur dénonciation de la police auditionner les russes.

     

    Un disfonctionnement qui met à nouveau à mal la police. Nécessité d'un patron un vrai PATRON.

     

    Ils échappent tout bonnement à un interrogatoire poussé et un jugement pour infraction au code de la route.

     

    Pour moins que ça le simple citoyen genevois aurait eu les pire ennuis. Dans ce cas présent, y a-t-il eu une nouvelle affaire de diplomatie. Avons-nous ménager la chèvre et le chou de peur de se trouver confronter à une nouvelle sale affaire mettant en danger les compétentes des gendarmes de l’affaire. Un

    tas de questions à l’esprit pour une telle erreur d’appréciation.

     

    Ce qui est à déplorer dans cette affaire se sont les lenteurs de la police. Elle n’a pas réagi avec dextérité.

     

    Hop, ils se sont envolés avec leur version bien établie, Papa, le richissime russe peut dormir sur ces deux oreilles, ses enfants sont rentrés comme des grands sans poursuites pénales. Pour eux la vie continue tranquillement.

     

    En conclusion, la police a mal jauger l’affaire, le corollaire, les protagonistes méritent un blâmes.

     

    Et de dire que la Suisse n’a qu’à demander une extradition des trois auteurs du rodéo, être entendus par la Justice genevoise et être condamné.

     

    Pauvre Procureur général, il doit s'arracher les cheveux, enfin ce qui lui en restent, sur la tête

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • Le ZIZI de Pierre Perret ?!

    Imprimer

     

    113960261.jpg

     

    Vers une école près de chez moi, des jeunes de 15 ans essayaient de chanter le ZIZI de Pierre Perret. Moi-même, je ne me m’en souvenais pas ; à vrai dire je ne l’ai jamais vraiment apprise bien que ce genre de culte était autorisé à la maison.

    Partant d’une angoisse immaîtrisable sur ces « fameuses » paroles, je les ai cherchées et les ai trouvées sur un site.

    En espérant pas froissé les uns, coincés les autres, ou à contrario rigoler un bon coup, voici donc les paroles de la célèbre chanson. Allez nous nous décoinçons le chou un brin et nous chantons :

     

    Afin de nous ôter nos complexes
    Ô gué, ô gué
    On nous donne des cours sur le sexe
    Ô gué, ô gué
    On apprend la vie secrète
    Des angoissés d' la bébête
    Ou de ceux qui trouvent dégourdi
    De montrer leur bigoudi
    Une institutrice très sympathique
    Nous en explique toutes la mécanique
    Elle dit nous allons planter le décor
    Ô gué, ô gué
    De l'appareil masculin d'abord
    Ô gué, ô gué
    Elle s'approche du tableau noir
    On va p' têt' enfin savoir
    Quel est ce monstre sacré qui a donc tant de pouvoir
    Et sans hésiter elle nous dessine
    Le p'tit chose et les deux orphelines

    {Refrain:}

     

    Tout tout tout
    Vous saurez tout sur le zizi
    Le vrai, le faux
    Le laid, le beau
    Le dur, le mou
    Qui a un grand cou
    Le gros touffu
    Le p'tit joufflu
    Le grand ridé
    Le mont pelé
    Tout tout tout tout
    Je vous dirai tout sur le zizi

    Des zizis y'en a d'toutes les couleurs
    Ô gué, ô gué
    Des boulangers jusqu'aux ramoneurs
    Ô gué, ô gué
    J'en ai vu des impusilfs
    Qui grimpaient dans les calcifs
    J'en ai vu de moins voraces
    Tomber dans les godasses
    Çui d'un mécanicien en détresse
    Qui a jamais pu réunir ses pièces
    Y a le zizi tout propre du blanchisseur
    Ô gué, ô gué
    Celui qui amidonne la main de ma sœur
    Ô gué, ô gué
    J'ai vu le zizi d'un curé
    Avec son p'tit chapeau violet
    Qui juste en pleine ascension
    Fait la génuflexion
    Un lever de zizi au crépuscule
    Et celui du pape qui fait des bulles

    {au refrain}

    Le zizi musclé chez le routier
    Ô gué, ô gué
    Se reconnaît à son gros col roulé
    Ô gué, ô gué
    J'ai vu le zizi affolant
    D'un trapéziste ambulant
    Qui apprenait la barre fixe à ses petits-enfants
    L'alpiniste et son beau pic à glace
    Magnifique au-dessus des Grandes Jorasses
    J'ai vu le grand zizi d'un p'tit bedeau
    Ô gué, ô gué
    Qui sonne l'angélus les mains dans le dos
    Ô gué, ô gué
    Celui d'un marin breton
    Qui avait perdu ses pompons
    Et celui d'un juif cossu
    Qui mesurait le tissu
    Celui d'un infirmier d'ambulance
    Qui clignotait dans les cas d'urgence

    {au refrain}

    J'ai vu le p'tit zizi des aristos
    Ô gué, ô gué
    Qui est toujours au bord de l'embargo
    Ô gué, ô gué
    J'ai roulé de la pâtisserie
    Avec celui de mon mari
    Avec celui d'un Chinois
    J'ai même cassé des noix
    Avec un zizi aux mœurs incertaines
    J'ai même fait des ris de veau à l'ancienne

    {au refrain}

     

     

    Lien permanent Catégories : Artiste de la chanson 1 commentaire
  • Pas de pub politique à la télé

    Imprimer

    Quelle bonne décision a pris le Conseil National au sujet des spots publicitaires des partis politiques pour vanter leur mot d’ordre.

     

    Ce n’est pas le rôle d’une chaîne de télévision de faire de la politique purement et simplement. Evidemment, que les débats sont autorisés, mais pas de publicité. Regardez les petites formations politiques n’ayant que peut d’argent, pourraient-elle se payer une pub sur la Une. Bien sûr que non trop cher. Ne verrions-nous pas une nouvelle fois un système à deux vitesses ?

     

    Je dirais que c’est même très judicieux qu’il n’y ait pas de publicité politique partant du principe que la pub est faite pour les entreprises, le commerciales voire l’économie.

     

    Ce matin a paru un article expliquant le pourquoi du comment d’interdire la pub politique à la TV.

     

    Si vous ne l’avez pas lu, chance, je vous le transmets « now » :

     

     

    « Pas question de laisser les partis recourir à des spots à la TV et à la radio pour vanter leur mot d'ordre en vue des votations fédérales. Par 119 voix contre 58, le Conseil national a refusé d'entrer en matière sur ce projet combattu par la droite et le Conseil fédéral.

    Publicité

    La nouvelle législation, issue d'une initiative parlementaire d'Andreas Gross (PS/ZH), obligerait la SSR, ainsi que les autres radios et télévisions qui sont subventionnées via le produit de la redevance, à ouvrir leur antenne. Les partis, pour autant qu'ils disposent d'un groupe parlementaire au niveau fédéral, ainsi que les comités d'initiative et référendaires, pourraient diffuser des spots.

    Les coûts de diffusion seraient pris en charge par les médias concernés mais ceux de production resteraient du ressort des partis et comités. Les clips politiques ne seraient pas autorisés avant les élections fédérales.

    Il s'agit de "faire en Suisse ce qui est une évidence à l'étranger", a plaidé en vain Andreas Gross (PS/ZH). Selon lui, les campagnes manquent de transparence et d'équité. Certains partis n'arrivent pas à se faire entendre, faute de moyens financiers. La population ne peut se forger une opinion si seules certaines voix monopolisent le débat.

    Le camp bourgeois a dénoncé un "leurre". Il est impossible de fixer dans la loi quand une campagne est équitable ou ne l'est pas, a estimé Rudolf Joder (UDC/BE). Les spots risquent de se réduire à de simples slogans. "Pensez un peu à ce qui se passerait avec la votation sur les minarets", a lancé Ruth Humbel (PDC/AG).

    "Si vous avez aimé les moutons noirs en deux dimensions, vous allez les adorer en trois dimensions", a renchéri Isabelle Moret (PLR/VD) Pire, seuls les partis les plus riches pourraient s'offrir des clips percutants. Et la droite de s'opposer à une intervention de l'Etat ainsi qu'à une législation beaucoup trop compliquée.

    (ats) »

     

     

    Lien permanent Catégories : Médias 0 commentaire
  • Les bonnes questions liées au CEVA

    Imprimer

    CEVA : OUI/NON !

     

    CEVA-gares-Geneve.png

     

    Dans une semaine il y aura des gagnants, des perdants.

     

    Le verdict tombera sur le futur du CEVA.

     

    Bien que la partie ne soit gagnée ou perdue, il en coulera encore, beaucoup, d’encre.

     

    Car ce n’est pas parce que les genevois vote oui au CEVA qu’il n’y aura pas de rallonge financière dans le temps. Les défendeurs disent que la facture se soldera avec la rallonge votée dimanche prochain. Ni oui, ni non ! Laissons le temps faire son travail et parler le moment venu.

     

    Dimanche prochain un des deux camps boira le champagne. L’autre partie n’aura plus que les yeux pour pleurer. Ou se réjouit de voire l’avenir, je veux parler du succès.

     

    Je pense que la rallonge sera approuvée par les Genevois. A contrario, je suis certain que les Autorités trouveront le moyen de renflouer les caisses. Car le projet tel que présenté aujourd’hui ne bougera pas d’un poil.

     

    J’ai lu sur Internet un certains nombres de questions que tant les genevois, que les Français se posent. C’est dire que ce projet pharaonique fait causer de lui, fait couler beaucoup d’encre et cerise sur le gâteau coûte très cher.

    Ecologie - Environnement

    Le CEVA génère-t-il la disparition de 1200 arbres?

    Le CEVA est-il respectueux de l’environnement?

    Les falaises de Champel seront-elles bétonnées?

    Le Plateau de Champel sera-t-il rasé?

    Le CEVA paralysera-t-il la circulation et la vie des quartiers
    pendant des années?

    Coûts

    Est-on sûr de la participation de la Confédération?

    La demande d'un crédit complémentaire est-elle due à
    l'incompétence des autorités?

    Le CEVA coûtera-t-il plus cher que prévu?

    Si le crédit complémentaire de 113 millions est refusé
    par le peuple, le CEVA se fera-t-il tout de même?

    Les Français financent-ils leur tronçon du CEVA?

    Mobilité - Transports publics

    Le CEVA est-il un métro ?

    Le CEVA me fera-t-il gagner du temps ?

    Un tram peut-il jouer le même rôle que le CEVA ?

    Les frontaliers prendront-ils le CEVA ?

    Les Genevois prendront-ils le CEVA ?

    La station de Champel-Hôpital sert-elle à quelque chose ?

    Le CEVA et vos droits

    Le CEVA a-t-il bafoué les droits démocratiques des Genevois?

    Les conventions imposées sont-elles scandaleuses?

    Est-ce que le CEVA est pharaonique?

    Le CEVA profite-t-il à des intérêts particuliers?

    Le CEVA et vos droits

    Le CEVA a-t-il bafoué les droits démocratiques des Genevois?

    Les conventions imposées sont-elles scandaleuses?

    Est-ce que le CEVA est pharaonique?

    Le CEVA profite-t-il à des intérêts particuliers?

    Rubrique sécurité

    Le CEVA néglige-t-il la sécurité?

    Les terrains vont-ils s’affaisser?

    La population est-elle en danger?

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires
  • Les Jeunes : le fouet sur la place publique !

    Imprimer

    La fessée sur la place publique !

    car_crash.jpg

    Bande de vachibouzous!

     

    Là, je suis fâché, le poil qui se dresse, les narines qui enflent, j’en passe et des meilleurs

     

    Ces jeunes qui font la grave erreur du rodéo méritent le retrait de permis à vie, oui je suis intransigeant, une lourde peine de prison définie par le Code pénal, mais pas la petite peine ; la « peine de travaux forcés »

     

    A tout le moins une fessée publique sur la place du Molard.

     

    Y en a ras le bol de ces chauffards qui créent des accidents en raison d’imbécillités, de non respect des autres. Ces uberlulus qui se croient les plus malins, les dieux de la route à qui on donnerait le bon Dieu sans confession.

     

    Que ça coûte de l’argent, tant mieux pour les voituriers de bolides, de mercèdes ou de BMW de sport, que sais-je. Mais que ça coûte des vies alors là NON.

     

    Que d’idioties enfreignent les règles de la circulation qui mettent en cause des accidents graves, des blessés, des morts.

     

    Irresponsables. A qui la faute ? Aux erreurs de jeunesse ? Bof !

     

    Et pis, conduisant par des jeunes une Lamborghini, une BMW sport, une Mercédès que sais-je, il s’agit de voitures à Papa. Fils de Papa ! Force est de constater que les parents sont quelque part aussi responsables. Ces enfants de bonnes familles, ne sont justement pas de bonnes familles, ils ont un grain, que dis-je le tas de sable pour s’abandonner à des courses de voitures mettant indéniablement des vies en danger. Q’ils se tuent c’est leur problème, mais mettre la vie d’autrui en danger est inadmissible, inacceptable.  Oui, oui les coups de fouets à ces jeunes au lait encore derrière les oreilles et une belle amende aux parents prêteurs de voiture aux gros calibres. Ces parents protègent mal, éduquent mal leurs enfants. Ils sont des petits gens bien plus petits que les familles moyennes.

     

    Je viens de passer ma mauvais humeur, ça me fait du bien, car là j’ai comme dirait un jeune « j’ai les boules ».

     

    Je ne mettrais pas mains au feu toutefois, je suis quasi certain que vous êtes d’accord sur le fond de ma pensée mais n’osez le dire ouvertement.

     

    Bon dimanche.

    Amitiés.

    Lien permanent Catégories : Loisirs 2 commentaires
  • 3 citations ! ! !

    Imprimer

    Petite citation de Gertrud Von le Fort :

     

    « La vieillesse, c’est comme les vagues de la mer. Celui qui se laisse porter par elles surnage. Celui qui s’en défend s’y noie ».

     

    Une autre pour la route de Marie Von Ebner-Eschenbach :

     

    « On reste jeune si long que l’on peut encore apprendre et accepter de nouvelles habitudes sans s’y opposer ».

     

    Jamais 2 sans trois, de Josef Ponten :

     

    « Une partie du succès consiste à ne pas avoir peur des désinvoltures ».

     

    Bonne journée à vous toutes et vous tous lectrices, lecteurs, fidèles autant les uns que les autres.

    Lien permanent Catégories : Lettres 0 commentaire
  • La France n'a plus que le profil bas !

    Imprimer

    LA FIFA a donc décidé que le match France-Irlande ne sera pas rejoué !

     

    coupemonde.jpg

     

    Je n’y connais pas grand choses aux règles liées au football. Toutefois, j’ai vu la scène qui agite le monde du sport international, à savoir la main de Thierry Henry qui a touché le ballon. Il ne l’a pas frôlé, il ne l’a pas caressé, il l’a à mon humble avis de néophyte bousculé le ballon. Et manque de chance, surtout pour l’Irlande, l’arbitre n’a rien vu. Ou, soyons médisant, rien voulu voir. Y aurait-il un dessous de table !!!!!!

     

    Entrons dans le vif du sujet !

     

    3 témoignages recueillis au vol sur internet :

     

    . Guy Allane Commission régionale d’arbitrage "L’Irlande méritait de gagner largement. Elle doit s’en prendre qu’à elle-meme. La France a eu un facteur chance en sa faveur. Elle a été souvent critiquée. Elle a su faire preuve d’abnégation. Sur la main dHenry, l’arbitre n’a rien vu. Par contre, s’il avait fait appel aux caméras, il aurait sifflé faute. Cela se joue en peu de seconde. En plus, son assistant était masqué. La France doit réviser ses batteries pour la suite des événements. Après, c’est Lloris qui qualifie la France. Ils doivent tous l’embrasser. C’est lui le héros".

     

    . L’ITALIEN "Une qualification déméritée !!! La honte pour la France, se qualifier de cette manière, avec une main d’Henry, on se croirait au rugby !! Mort de rire... Bref, vous êtes contents, mais contents d’une victoire pareille, c’est pas très glorieux... Bref de toute manière la France ne passera pas le premier tour de la coupe du monde et encore une fois l’Italie sera championne du monde ! Viva la squadra azzura."

     

    . DOGOUNET "Si ces sinistres conditions de but avaient été au profit de l’Irlande, je n’ose pas imaginer le nombre de morts dans nos villes ou d’estropiés à la sortie du stade ! La honte pour ce capitaine fraudeur et fier de lui au sifflet de l’arbitre. Beau contre-exemple pour ces jeunes qui s’identifient à ces vedettes. La tricherie et le fric facile, voilà la route à suivre ! Mais il y a une justice et avec un tel niveau de jeu, il est certain que ces branquignols ne franchiront pas le 1er tour... Et que le sieur Domenech sera définitivement oublié. Oté la France !"

     

    Des centaines et des centaines de commentaires mettent en cause la manière dont a été arbitré ce match.  

     

    Les Français ont joué, mal ou bien, commis une faute non reconnue, ils n’en peuvent rien s’ils se sont qualifiés. Faut s’en prendre à la vision à ce moment précis de l’arbitre, que lui passait-il dans la tête. Celui qu’il faut accusé, c’est ce dernier.

     

    Il est clair que les Français n’ont pas matière ou honneur à faire « cocorico ». Sur ce coup là, ils ont tout meilleur temps d’afficher le profil bas et sortir par la petite porte sans se faire remarquer.

     

    C’est navrant pour l’Irlande et petit que je suis dans le monde du foot, je leur envoie mon soutien et mes félicitations pour leur excellente manière d’avoir tenu le match.

     

    En conclusion : Allez les bleus, nous sommes les meilleurs ! Ahahahahahah je rigole à me rouler par terre ! Quelle loyauté de celles et ceux qui sont fiers de cette "sorte de victoire"

    Lien permanent Catégories : Sports 4 commentaires
  • Grippé ? Vous n'allez pas mourir !

    Imprimer

    On nous bassine avec cette grippe dite porcine, portant le titre officiel H1N1. Pourtant, elle ne fait pas plus de ravage qu’une grippe saisonnière.

     

    1042291_f520.jpg

     

    4500 cas annoncés de H1N1, à pareille époque combien de cas grippe saisonnière ? Ah oui, faut vendre le "canard", le scoop, la dernière news.

    Les décès enregistrés jusqu’à présent sont, malheureusement, des personnes malades qui présentaient en effet d’autres anomalies ; l’une séropositive, l’autre cardiaque bien malade. Et le bébé lui aussi n’était pas à sa plus grande forme. Quelle tristesse.

     

    Toutefois, il ne faut pas peindre la muraille en noire.

     

    Et surtout la presse devrait ménager ses titres comme celui « la grippe tue ». Elle ne tue pas plus que la normal dans ces cas là.

     

    Tous les autres cas sont malades, comme « chiens » ou « chats », c'est-à-dire grosse fièvre, courbature, etc. Rien de différent d’une grippe dont on connaît la droiture pour nous mettre au tapis.

     

    Inutile par conséquent de tomber dans la spirale des grandes épidémies. Des cas, il y en a, mais pour l’instant ils se comptent en dizaine.

     

    On va pas faire un fromage d’une maladie infectieuse, contagieuse et épidémique, d’origine virale, généralement caractérisée par de la fièvre, de la fatigue, des céphalées, des courbatures, une rhinite et une bronchite.

     

    L’an passé ce fut la grippe aviaire. Tout le monde en quarantaine, des centaines de personnes vont tomber malade, casser leur pipe, que nenni.

     

    Non et non, les médias sont là pour faire peur et comme les médias sont le quatrième pouvoirs, le premier étant l’exécutif, le deuxième, le législatif, le troisième, le judiciaire et enfin je le répète le quatrième les médias, les gens tombent dans le panneau celui de la trouille au planché. A ces médias, faut bien vendre le produit, il n’y a pas de petit profit.

     

    Les personnes qui malheureusement succombent à cette pandémie sont des personnes déjà bien malades, exposées plus facilement à une fin tragique.

     

    Personnellement, je me sens en sécurité.

     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Mme SPOERRI n'est pas loyale !!!

    Imprimer

    Le grand retour de Micheline SPOERRI ?!

     

    Interrogée sur les élections au Conseil d'Eat de dimanche dernier, elle a eu des mots durs sur le comportement de l'Entente, qu'elle a jugé "prétentieux" et "arrogant". Pour l'ex-magistrate, ces partis n'ont pas su tirer les leçons de la percée du MCG ces dernières années, ils n'ont pas entendu "la population qui a sifflé la fin de la récréation".(propos tenus à la TDG)medium_spoerri_2.jpg

     

     

    L’ancienne Cheffe du Département de Justice et de police n’a pas froid aux yeux. Est-elle nostalgique envieuse, s’ennuyant du pouvoir. Les anges n’ont-ils pas sécher ses yeux.

     

    Et de critiquer l’entente, ce n’est pas loyal. Serait-ce une personne blessée, Madame SPOERRI encore sur le coup de son éjection. Quelle audace elle se paie !

     

    Son passage aux affaires de l’Etat n’a pas laissé une emprunte hollywoodienne.

     

    Madame SPOERRI, vous manquez d’élégance !

     

    L’entente a été digne dimanche soir, elle n’a pas crié victoire sur tous les toits de Genève. Elle est restée dans le rang sans plus ni moins. C’est une marque de modestie qui plaît. Pourvu que pendant ces quatre années elle se donne tous les moyens de bien gouverner pour que Genève vive bien.

     

    Par contre, où la future candidate de Corsier a raison c’est le principe de la tête du Département des Institutions, anciennement Justice et police. Là en effet, le gouvernail de ce paquebot devrait être gouverné par un membre de l’exécutif de droite. Ce dernier n’a eu de cesse de défendre la sécurité à Genève et bien maintenant qu’il assume, la droite.

     

    Le plus a même de reprendre ce Département, car ouvert, authentique, ayant de la poigne, ainsi que nombre de qualités serait François Longchamp. Il a le charisme d’un bon super chef de la Police.

     

    Que de suspens en cette fin d’année. Il y a un moi, dimanche dernier et maintenant la distributions des dicastères. Que nous concocte le nouveau gouvernement.

     

    Lien permanent 2 commentaires
  • La vie, la MORT

    Imprimer

    La mort !

     

    Aujourd’hui je suis triste. Non pas mon moral, mais ma pensée, car j’ai perdu un ami.

     

    Je me pose une éternelle question, à quoi pensent les personnes qui sont au bord du précipice. Juste avant de tomber.

     

    Comme tout un chacun, j’ai connu des personnes atteintes de cancer, d’autres maladies fatales, en fin de vie. Est-ce qu’elles étaient conscientes qu’elles quittaient notre bonne vieille  carcasse qu’est la terre.

     

    J’ai vu ma Mère mourir, ma pensée évidemment respirait la tristesse de la séparation d’une Maman, et au fond de moi, la réflexion était de savoir aussi si elle savait qu’elle allait mourir. Que pouvait-il se passer dans sa tête dans ces moments de fin de vie

     

    Il y a des personnes qui souffrent, cette souffrance étant atténuée par la morphine, certes, n’en demeure pas moins le mal. Est-ce qu’elles rêvent que d’une seule chose quitter cette terre pour ne plus souffrir.

     

    Vous est-il arrivé de vous poser la question de savoir comment vous alliez mourir. Moi oui ! Je souhaiterais me réveiller sans souffle, mort, ne pas souffrir. Ne pas souffrir est-ce de l’égoïsme par rapport à celles et eux qui souffrent malgré les morphiniques.

     

    Il y a deux ans, j’ai perdu un ami suite à un cancer de la prostate qui a dégénéré en cancer général. La veille de son dernier souffle, je l’ai vu. Il m’a dit, texto, tu sais François, c’est la fin, je n’en ai pas pour longtemps, la fin est proche, toute proche. Mais c’est terrible, affreux, pétrifiant de projeter sa mort. Je suis ressorti de sa chambre non pas en larmes, mais en pleine réflexion. Va-t-il souffrir, j’espère que non, va-t-il être plus heureux de l’autre côté. Toutes sortes de questions qui m’on laissé pensif quant à la mort, au départ, à la séparation.

     

    Naïvement, je dirais que personne n’est revenu sur cette terre pour nous dire comment c’était, alors comment dire.....

     

    Que se passe-t-il au-delà de notre vie. Y a-t-il un monde meilleur. Certes. Notre passage sur cette terre n’est pas toujours évident. Il y a les chanceux qui vivent pour le meilleur, quoique ! il y a les déshérités, les pauvres, les gens qui peinent à vivre. Quelle philosophie aborder pour vivre au mieux. Qu’elles sont les paramètres pour que notre vie soit agréable. Personne, même le Pape, le Grand Rabin, etc, ne peuvent répondre à ces questions de fond si ce ne sont des réponses basées sur des écrits des expériences dont on ne connaît pas les conséquences, car  au fond demeure le mystère de la vie et de la mort.

     

    Vivant, nous sommes des instruments de vie, vie que nous voulons bien tracée, mais est-ce vraiment le chemin que l’haut delà nous trace. Ce que je fais aujourd’hui m’amène à me demander si je ne suis pas à côté de la plaque. Suis-je vraiment dans la vérité, l’authentique.

    Les mystères de la vie sont impénétrables, et pourtant je voudrais bien savoir. Qu’en est-il de ma vie, de mon futur, de ma fin.

     

    En tant que croyant je dirais tout simplement, A LA GRACE DE DIEU.

     

    Conclusion de cette approche : Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espérance. De l’autre côté, selon les écrits, il en sera meilleur, alors réjouissons-nous !

    Lien permanent Catégories : Spiritualité 0 commentaire
  • Vaccin, OUI ou NON ?

    Imprimer
    8ebd822.jpg

    Je ne sais vous, mais en ce qui me concerne, j’ai participé au sondage de la TdG au sujet de la vaccination « Allez-vous vous faire vacciner contre la grippe A? »

     

    Les résultats sont sans appel :

    . 18 % oui

    . 70 % non

    . 12 % ne savent pas.

     

    Sur un aréopage de 388 personnes.

     

    Et vous ?

    Lien permanent Catégories : Santé 1 commentaire