29/11/2009

AH1NA, NE PANIQUONS PAS

AFP_090501grippe-h1n1_8.jpg

Mon Dieu la fameuse et méchante grippe AH1N1 a provoqué deux nouveaux cas mortels du virus, montant le nombre des décès depuis le début de l’épidémie de 76 cas dans l’Hexagone.

 

Mince, c’est triste. C’est inquiétant. Mais surtout ne paniquons pas.

 

Ce qui est inquiétant, expliquaient-ils à la télé, est le fait que le virus avait muté sur deux cas, sans relation entre eux et « hospitalisé dans des villes différentes ».  C’est grave !

 

Partout, on redoute encore plus de cas, plus de contaminés graves entraînant la mort. De quoi créer des frissons dans le dos. Ne paniquons pas.

 

En tout sur le globe cette satanée grippe a déjà tué 1056 fois de plus en une semaine, de quoi attraper les flops. Ne paniquons pas.

 

Depuis le mois d’avril, les morts se comptabilisent à 7826 cas. Ne paniquons pas

 

Les organisations médicales mondiales n’ont de cesse de demander de prendre toutes les précautions nécessaires, comme se laver les mains,les désinfecter, de mettre selon l’endroit des maques, d’éternuer dans des mouchoirs, etc.

 

Certes au fond, est ce que cette grippe tue plus qu’une grippe saisonnière, où est-elle dans les statistiques acceptables. Le truc n’est de ne pas paniquer et de réagir intelligemment appelant le médecin en cas de doute ou de se rendre aux urgences les plus proches.

 

J’en viens gentiment à mon cas. NE PANIQUONS PAS. Dans la nuit de lundi à mardi dernier, j’étais vraiment été mal, je ne pouvais plus souffler, je toussais comme un foc. J’ai composé le 144 qui est venu dans les 5 minutes et a constaté qu’en effet je devais avoir la fameuse grippe. Sur ordre du médecin, je me suis rendu aux urgences des HUG qui, merveilleusement et sérieusement, m’ont pris de suite. Evidemment sans le test, ils ne l’ont pas fait, pourquoi je ne le sais pas, il est probable que j’ai contracté la AH1N1. J’ai gardé mon calme, suivi le traitement et aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. Il est vrai que sur le moment j’ai eu la trouille, mais je n’ai pas paniqué pour autant. Les médecins m’ont rassuré en m’expliquant que je n’étais pas une personne à risque et que cette satanée grippe n’allait certainement pas me « détruire » plus que la toux, le nez qui coulait, et le mal de gorge.

 

J’en viens à la conclusion en vous disant ne paniquez pas, restez serein, appelé SOS médecin, où le 144 ou aller aux centres d’urgences, tels que les HUG, la Clinique de Carouge, la Tour……

Mon expérience partagée, je vous souhaite un excellent dimanche empli de tout ce que vous souhaitez. Ayons une pensée pour les malades, tous les malades et les familles.

08:00 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.