12/11/2009

Historique de la grippe dite porcine

Elle ne cesse de progresser. Qui ça ? La grippe H1N1.

11453-grippe-porcine_,bWF4LTQ3OHgw.jpg

 

Elle ne cesse de se propager partout en Suisse. C’est la pandémie !

Selon une information que je viens d’entendre à Option musique 12 personnes seraient aux soins intensifs.

Et ce qui n’est pas drôle, à mes yeux, est le fait que le vaccin est là mais on ne vaccine que celle-ci ou celui-là et que la grande vaccination aura lieu à partir du 16 novembre prochain.

En France il est dit ceci :

"Je viens pour dire aux Français qu'ils ont, face à une grippe qui peut avoir des formes dangereuses, un vaccin sûr. Ils ont un vaccin testé." Concernant les femmes enceintes, un vaccin spécial sera proposé dans une semaine après une autorisation de mise en place qui sera faite vendredi. La ministre reconnaît toutefois qu'une incertitude demeure concernant la nécessité de procéder à une deuxième injection. "Nous avons une bonne immunité avec une dose. Nous sommes en train de tester que cette immunité est bien durable dans le temps", a dit Roselyne Bachelot. "Ce serait une formidable nouvelle que nous puissions avoir une seule dose à injecter. Nous aurons l'assurance de ça à la fin de ce mois, c'est-à-dire dans un peu moins de trois semaines". Concernant les enfants de moins de 10 ans, la ministre indique que "sans doute il sera nécessaire de rester à deux doses".

Roselyne Bachelot a enfin précisé que la signature demandée aux patients "pour certifier que l'information (sur le vaccin) a été bien donnée" ne constitue en aucun cas "une décharge de responsabilité". "Bien entendu, si le vaccin est défectueux, la responsabilité des laboratoires est totalement engagée", a conclu Roselyne Bachelot.

Dans la mesure où j’ai été vacciné contre la grippe, mon médecin ne pense pas utile de me vacciner contre la grippe A. Il y a donc des pour et des contres. Faut-il vraiment avoir peur ? Je dirais que s’il y avait un évident danger, une obligation de vacciner tomberait sous forme d’une convocation officielle dans la boîte aux lettres.

Sacrée grippe A, tu aimes faire parler de toi, être dans les coins, les recoins, tu nous taquines, tu nous frôles, tu nous donnes matière à parler, à écrire, à émotionner. Sur ce dernier point, je constate notamment dans mes amies et amis que ni les uns ni les autres s’affolent.

Il est clair que si les Autorités politiques et sanitaires ne réagissaient pas, quelle « engueulée » elles prendraient.

A propos, pour votre gouverne, voici l’historique de la grippe porcine que j’ai trouvé sur Wikipédia : Historique

Grippe%20porcine.jpg

La grippe porcine a été suspecté pour la première fois d'être liée à la grippe humaine au cours de la pandémie de grippe de 1918, lorsque des porcs sont tombés malades en même temps que l'homme.[4] La première identification d'un virus de la grippe comme une cause de la maladie chez les porcs a eu lieu une dizaine d'années plus tard, en 1930[5]. Durant 60 ans, les grippes porcines ont été presque exclusivement des souches H1N1. Puis, entre 1997 et 2002, de nouvelles souches de trois sous-types différents et cinq génotypes sont apparu être à l'origine de la grippe chez le porc en Amérique du Nord. En 1997-1998, les souches H3N2 apparus. Ces souches, qui comprennent des gènes dérivés de réassortiment avec la souche humaine, virus porcins et aviaires, sont devenus une cause majeure de la grippe porcine en Amérique du Nord. Des réassortiments entre H1N1 et H3N2 ont produit le H1N2. En 1999 au Canada, une souche du H4N6 a franchi la barrière des espèces d'oiseaux pour les porcs, mais a été contenu sur une seule ferme[5].

La forme H1N1 de la grippe porcine est l'un des descendants de la souche qui a causé la pandémie de grippe de 1918.[6],[7] En plus de la persistance chez les porcs, les descendants du virus de 1918 ont également circulé chez l'homme au cours du 20e siècle, contribuant aux épidémies de grippes saisonnières.[7] Toutefois, la transmission directe du porc à l'homme est rare, avec seulement 12 cas aux États-Unis depuis 2005[8]. Néanmoins, le maintien des souches d'influenza chez les porcs après que ces souches ont disparu de la population humaine pourrait faire des porcs un réservoir où les virus de la grippe peuvent persister, émergents plus tard pour réinfecter l'homme.

La grippe porcine a été signalée à plusieurs reprises en tant zoonose chez les humains, habituellement avec une distribution limitée, rarement avec une large distribution. Les épidémies sont fréquentes dans l'espèce porcine et de causer d'importantes pertes économiques dans l'industrie, principalement en causant des retards de croissance et de temps de mise sur le marché.

1918 pandémie humaine

Le grippe de 1918 chez les humains a été associée à l'influenza H1N1 et la grippe est aussi apparue chez les porcs[7]

1976 épidémie de grippe aux États-Unis

1988 Zoonose

En septembre 1988, un virus de grippe porcine a tué une femme et infecté plusieurs personnes.

1998 épidémie de grippe porcine aux États-Unis

2007 épidémie de grippe chez les porcs aux Philippines

2009 épidémie chez les humains

 

 

 

 

11:21 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Les probabilités de contracter le virus sont très faibles:

"En une semaine (les données datent de la semaine dernière), le nombre de personnes atteintes du virus est passé de 266 000 à 341 000. Sachant que la France compte plus de 63 millions d’individus, cela signifie que 0,54% de la population est déjà infectée, soit à peine une personne sur 100."
http://www.gamblingplanet.org/fr/editorial/H1N1/110909

Écrit par : Claire | 12/11/2009

De mon point de vue, le bilan est là : Il n'y a pas eu d'épidémie massive, l'action du gouvernement n'a pas été futile. On peut effectivement reproché un mangue d'organisation et de cohérence au niveau de la campagne de vaccination, les médecins généralistes auraient dû pouvoir vacciner en cabinet. Au moins, cette pandémie restera une "bonne" expérience.

Écrit par : Jogos de carros | 24/01/2010

La grippe A, je l'avais presque oublié. Je crois d'ailleurs que tout le monde l'a "presque" oublié, ne laissant qu'un vieux souvenir d'une cacophonie francophone ( Quoi que également mondiale). D'ailleurs, on était pas sensé recevoir une nouvelle vague cette année ??

Écrit par : Mädchen spiele | 01/09/2010

Les commentaires sont fermés.