11/11/2009

Les événements de la société

p_societe.jpg

Ces dernières 20 années, je me base sur la chute du mur de Berlin, l’évolution des rapports des individus avec la société, les institutions, le travail, le savoir, etc., a impliqué et implique toujours une nouvelle réflexion sur le fonctionnement de notre société. Nous sommes sans cesse à la recherche de solutions pour notre société de sombre pas dans l’ombre.

 

Si des rénovations de telles ou telles ampleurs sont entreprises, il est nécessaire que la majorité de toutes et de tous puissent en bénéficier. La réflexion doit être poussée bien delà du « il n’y a qu’à ».

 

Au-delà des problèmes du monde, il faut développer d’autres stratégies notamment dans l’immédiat l’environnement.  Ils existent des fléaux naturels, telle qu’ouragan, tsunami, coulées de boues, etc. et des fléaux dus à de mauvaises réflexions émanent de l’homme. L’homme a voulu ceci, mais n’a pas réfléchi si c’était bien pensé. Des efforts sont nécessaires pour l’avenir proche et lointain pour que le monde ne sombre pas dans la spirale du mal.

 

Certes, ces dernières années, l’actualité a montré, de façon spectaculaire, le fossé qui s’élargit, toujours plus vite, entre les régions riches et les régions pauvres. J’ai lu quelque part, qu’alors que 2000 enfants meurent chaque jour, du paludisme, en Europe, une femme « la Vierge de Birgmingham » - a recouru aux techniques de la procréation médicalement assistée pour avoir un enfant – sans devoir faire l’amour avec un homme. Cette situation, paradoxale et scandaleuse, s’explique par les progrès indéniables de la médecine et par la manière dont ils sont gérés par la société. La société ne cesse d’évoluer dans un sens ou dans l’autre. Ce qu’il est nécessaire de souligner, c’est le fait que l’homme est unique, un instrument de travail pour soi-même et surtout pour la bonne évolution de la société.

 

Entrez dans le 3ème millénaire, les hommes et les femmes ont ouvert un monde devenu « un village global », cette redistribution internationale résistera-t-elle à tous ces changements. Tout a changé ou presque sauf les valeurs qui sont celles des êtres humains : heureusement. Il n’y pas de doute que jusqu’à présent les hommes et les femmes politiques ont su, et savent encore, la manière dont il faut sauver les meubles. Sans cesse, les événements viennent nous rappeler dans quelle importance une société démocratique, telle que la nôtre développe le lien et la communication en permanence entre les hommes les femmes « laïques ».

 

L’histoire n’a pas été toujours facilité notre cohésion puisqu’elle a tissé des frontières en nous, mais finalement nous avons choisi de notre plein gré d’unir nos efforts autour d’objectifs communs et d’intérêt général.

 

Le monde a sur et sait encore et sera toujours surmonter les divergences, démocratiquement, en permettant à chacune et chacun de faire valoir son point de vue pour continuer à grandir ensemble. Les droits de chacune et chacun doivent être respectés.

 

Le présent propos veut faire passer un message, modestement, humblement, aux candidat-es au Conseil d’Etat, celui de travailler sur des valeurs existantes et qui peuvent apporter que du bien à notre société. Il est inutile de tout chambarder pour une société meilleure. Les étapes doivent se succéder sans pour autant tout remettre en question, sans pourtant vouloir tout chambarder pour qui, pourquoi. Les mouvances de la société doivent être réfléchies sur le bien pour éviter le pire.

 

Voici en bref, un saut d’humeur !!!

photoSociete2.jpg

 

Votre serviteur, petit citoyen qui pense d’une certaine manière à la société des hommes et des femmes.

 

 

 

07:00 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.