08/11/2009

Stauffer ne réfléchit pas, il fonce dans le tas !

L’effet Stauffer dérange la classe politique mais pas l’opinion publique. Il aurait même tendance à plaire.

 

Le tribun du MC accuse Genève de tous les maux. Il avance des chiffres parfois complètement erronés. Le peuple s’en moque, il voit en fait en lui l’affranchisseur des quatres vérités sous l’angle de la forme, soit la gestion de la situation.

 

Sauffer est le « mec » qui plaît aux femmes, ne serait-il pas matcho,  qui donne l’allure du chef de tribu, qui apporte, selon lui, le changement, des idées. Sait soulever les « couacs » de la société. Il a un parlé du peuple. Il fonce dans les brancards, une sorte d’éléphant dans un magasin de porcelaine. Mais au fond est-il le bon politicien aux idées traitant au fond la société.

 

Et c’est là que la droite pourrait gagner des voix. Pourquoi ? Car elle pourrait traiter au fond les problèmes de sociétés soulevés par Sauffer. Prendre au vol ces « accusations ». Il évoque la forme d’action, mais ne règle pas les problèmes de fond. C’est bien joli de virer par exemple les drogués, sa soi-disante racaille en 45 jours, mais ça ne résoudra pas le mal.  Nécessité serait d’aller plus loin en cherchant au fond sur le long terme des solutions, des idées. Il faut apporter des réponses politiques authentiques et non des actions démagogiques.

 

Stauffer n’a pas tout tort en arguant que deux ou trois articles dans la TdG style de celui de cette semaine sur les chiffres du candidats pourraient le faire gagner.

 

Sur le vif, des réponses politiques à long terme doivent venir contrer ce qui est entrain de plaire aux électeurs-trices, la forme rapide, démagogique, presque mensongère car politiquement irréalisable sur le vif.

 

Vendredi soir j’assistais à un repas dans le cadre de la vie associative de Carouge, d’aucuns arguaient que le MCG avait des chances de placer un de ses candidats. Ici ailleurs, les gens prennent une liste d’entente à droite ou à gauche et rajoute un MCG. Ca fait réfléchir.

 

La droite, comme la gauche, ce sont des solutions aux problèmes de fond qui peuvent donner confiance au peuple, ce dernier pouvant voter ainsi intelligemment.

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Votre dernier paragraphe est à mourir de rire !

Jusqu'à présent ils ont fait quoi la droite et la gauche à Genève, pour les genevois ?

Le peuple a fait un choix et j'espère qu'il le confirmera. Cela permettra à la droite et à la gauche de se remettre vraiment en question. Parce que jusqu'à aujourd'hui c'est loin d'être le cas !

Écrit par : Volvina | 08/11/2009

Les commentaires sont fermés.