06/10/2009

Monica Bonfanti mal menée...

Remettons l’église au milieu du village.

A J-6, les élections genevoises, le Président du Syndicat des gendarmes se permet de juger Madame le Chef de la Police Madame Monica Bonfanti. Il ose prétendre qu’il s’agit d’un mauvais casting. Qu’elle a fait ceci et cela démesurément, allant à l’encontre de la feuille de route de certaines manifestation style l’Euro 08. Plus grave, selon lui qu’elle n’assure pas le devenir de la police ; faux, le devenir est assuré par les politiques.

Ne serait-ce pas Monsieur Walter Schlechten qui sortirait de son esprit des problèmes avec les Femmes d’action, de confiance, aptes à gérer un corps d’homme.

Ses propos parus dans la TdG d’hier n’engagent-ils que lui ou mettent-ils en avant son syndicat. Sort-il du cadre du secret de fonction en alléguant des propos cavaliers sur la Cheffe de la police. Confondrait-il son devoir de gendarme et la responsabilité de son blog sur la TdG. Un mélange ou une utilité publique ? Autant de questions.

Depuis que la police est dirigée par une femme, d’aucuns n’ont de cesse de la critiquer. Fusse un homme, aurait-il essuyé autant de critiques de la part des syndicats.

Dans un monde en mouvance constante, Monica Bonfanti fait de son mieux pour assurer la meilleure sérurité à Genève. Est-ce de sa responsabilité si les politiques ne votent pas les budgets nécessaires à élargissement des rangs des gendarmes ? Est-ce de sa faute si elle est femme d’actions ayant les facultés d’une charge masculine, le sens de la responsabilité dans une police d’une grandeur évidente pour une grande ville. Cela dit,  j’ai entendu dire dans les milieux politiques qu’il manquait 1000 policiers.

Les propos de Walter Schlechten sont allés trop loin via son blog. Est-ce une politique d’extrême droite à quelques jours des élections ?!

07:00 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Schlechten alias Minet ou vilain matou est un frustré qui ne fait pas le poids face à une femme plus qu'intelligente et madrée. Un jour cet ancien pâtissier-confiseur va se faire entartré de première et se sera bien fait pour sa tronche.

C'est drôle mais pour moi il me semble qu'il a les mêmes yeux de poissons frits
que le flic neuchâtelois vice-président de l'UDC. Vous ne trouvez pas?

Écrit par : Hypolithe | 06/10/2009

M. VELEN,

Visiblement vous n'avez pas lu l'ensemble de mon mot, après l'acte I il y a une suite, elle dénonce la dernière legislature .. Faut pas s'arrêté sur la première jolie femme qui traverse un texte .. la vérité est ailleurs !!!

Bonne lecture à vous.

WS

Écrit par : Minet | 06/10/2009

je suis bien d'accord avec vous (pour une fois)

Écrit par : mathias | 06/10/2009

Les commentaires sont fermés.