01/10/2009

M. Polanski très bien, mais pas très malin

La Suisse est blanche comme neige !

 

L’affaire Roman Polanski fait du bruit en Suisse et dans le monde.

 

Bien qu’il devait recevoir un prix, il n’avait pas à se poser sur sol Suisse sachant qu’il était poursuivi d’un mandat international. Les Autorités judiciaires Helvétiques n’ont fait qu’appliquer le droit et fait suite à la demande des américains. Si cette scène était arrivée à un simple citoyen, le droit pénal s’appliquait la même chose. Ce n’est pas le premier mandat international et il y en a encore des « tas » qui garnissent les tiroirs de la justice internationale.

 

Concernant Polanski le mandat activé e 2005, il y a donc 4 ans.

 

Ce qui fait défaut à mon esprit est le fait que ce n’est pas la première fois que le grand cinéaste se pose en Suisse pour passer des vacances. Alors pourquoi ne l’avoir pas arrêter plus tôt ? Cette fois-ci il s’est jeté dans gueule du loup. Pourtant, le sujet n’est pas naïf. Il devait bien savoir que les Suisses très proche du Code pénal allaient appliquer les règles juridiques qui régissent le Pays.

 

Le monde de son métier et autres s’insurgent contre cette arrestation, mais elle est  justifiée. Les Français sont choqués. Qu’auraient-ils donc faits ? Ils sont toujours meilleurs que le reste du monde !  Ici, nous n’avons qu’appliquer le droit.

 

Où cette triste fin de carrière se révèle presque injuste est le fait qu’elle intervient pour des délits d’il y a 30 ans. N’y a-t-il donc pas prescription ?

 

Le cinéaste refuse son extradition, attendons la décision Suisse.

 

En attendant, il me plaît de le répéter,  les Suisses n’ont fait que leur devoir. Nous n’avons rien à nous reprocher. La justice n’aurait pas réagi, les américains nous auraient réprimandé. Alors quoique l’on fasse nous nous faisons amender pour notre excès, qui à mes yeux n’en est pas un, de zèle.

 

07:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

La Suisse est un petit pays

Écrit par : Santo | 01/10/2009

Il me semble que cette soudaine vague de moralité, n'est pas autant que certains voudraient le faire croire si morale que ce qu'il s'évertuent à vouloir le croire !
Sur le plan juridique, il y a plusieurs point à remémorer :
La proportionnalité des peines encourues par le pays demandeur.
La proportionnalité de l'imprescriptibilité d'une affaire non jugée pratiquée par un état demandeur, en cas de forte disproportionnalité le doit Suisse prévoit de ne pas reconnaitre une demande de commission rogatoire ou d'une extradition selon des critères de compatibilité des sanctions et des prescriptions.
Le droit américain n'existe pas à vraiment parler, chaque état applique ses propres lois basées sur ses propres jurisprudences et il suffit de prendre comme étalons certains jugements californiens pour se rendre compte, que la fellation est proscrite de 15 ans d'emprisonnement, cela même dans le cadres de institutionnel du mariage civil ! Donc les dispositions juridictionnelles sont incompatibles avec les exigences du droit Suisse en la matière, ce qui va aboutir vers un non lieu en tenant compte des applications du droit conventionnel d'extradition en regard de l'application des règles de la CDEH.
Donc rien que sous cet angle, cette décision d'interpellation ne tient pas la route !
Si les autorité zurichoise s'obstinent dans cette démarche sur-réaliste, c'est en effet, pour des motifs purement politiques et non juridiques.
Quelles raisons politiques pourraient bien motiver une telle démarche ?
Zurich où l'âge légal de la prostitution est fixé à 16 ans, permet à des réseaux de bienfaiteurs de mette en vente le corps de ces jeunes âmes, elles aussi souvent importées de Pologne, ceci certainement grâce à la demande de quelques notables locaux, sauf erreur de ma part ?
Au niveau national, selon les organismes de lute contre la pédophilie, des milliers de concitoyens ont été victimes d'actes bien plus répugnants ceci au sein d'institutions religieuses officielles sans que le millièmes des dossiers aient été poursuivit par la justice de ce pays.
Personnellement j'en ai rencontrer et ils ne se portent pas aussi bien que la victime de Polanski qui je le rappel à le même âge que l'actuelle épouse de ce génie du cinéma !
Comme le rappel hani ramadan le porc vivant en Suisse, à qui notre justice à versé un sheik d'un million de Sfr, pour avoir enseigner les joies de la lapidation des femmes violées, n'a manqué de rappeler que Polanski est avant tout Juif dans le blog de la Tribune de Genève ou il a ouvert boutique. Ceci il soulève un fait que j'ai entendu se répéter dans l'un de nos cher établissement publique bientôt non fumeur, que je fréquente assez rarement. Cette belle rumeur accompagne ce nouvel élan avoué par les scrutins et le populisme suisse de façons surprenante n'a pas trop changer de visage depuis la dernière grande, les mêmes rides, le même rictus irrésistible, la même certitude de faire justice !
Autre chose, l'amour de nos politiques membres des conseils d'administrations des banques, qui adulent si vigoureusement l'expression culturelle et cinématographique, pour rester dans le créneaux préférer de nos cher hani le porc, Israel pays peuplé par 5,5 millions de Juifs et 1,5 millions de Musulmans, hors territoires occupés. Produits des centaines de films qui s'exportent dans le monde entier et l'un d'eux vient de remporter un lion d'or à Venise, ce qui représente un certains état d'esprit de nos politiques dans la matière, avec cette sempiternelle volonté de nous faire passer comme aussi médiocre que leur élocution, elle devenue également célèbre internationalement !
En jetant Polanski dans peu transparente mare helvétique, nous assistont figés dans cette crasse, à la vue des remous chargés de cette inconsistance "propre" à la reluisante nation ayant dans ses coffre les preuves matérielles de toutes les ignominies planétaires, voilée, comme dirait hani le porc, du linceul maculé de l'histoire la plus moraliste dans les apparences seulement !
Faut-il encore en rajouté, les politiques nous ouvrent une nouvelle voie délatrice et révélatrice par cette illusion de moralité intouchable, impalpable et qui va nous mettre dans une position encore plus délicate, déjà qu'il n'est pas bon d'aller dans certains pays.
Je ne vais pas traduire certains commentaires publiés sur les blogs américains nous "consternant", je me ferais censurer, comme d'habitude, la seule expression restant pratiquée et prônée par les blocheriens de la presse romande !
Mais les génies d'Hollywood eux, ne vont plus se gêner, car parallèlement et curieusement, les victimes soigneusement sélectionnées par nos politiques-banquiers ne fait que confirmer les intentions peu avouables mais secrètes pratiquées par les mêmes courageux soldats de cette morale !
Décidément la Suisse dans certains domaines, comme dans les années 30, possède encore une longueur d'avance !

Écrit par : corto | 01/10/2009

Santo, la Suisse est petit pays qui abrite cent milles milliards de $, chiffre annoncé par l'association des banquiers suisses.
C'est un petit pays, qui vit secrètement et qui cache sont vrai visage, mais quand il le montre, c'est pas beau !
Rappelez, le "J", la Suisse va t-elle le remplacer par un "P" comme pédophile ou comme Polanski ?

Écrit par : corto | 01/10/2009

@corto. L'humour ironique au second degré est sans doute un genre qui vous échappe ...

Écrit par : Santo | 01/10/2009

A l'auteur :

Assez d'accord avec votre billet, j'ajouterais que la Suisse n'avait pas vraiment besoin de ce "coup de pub", surtout actuellement ...

Vous écrivez :

" Les Français sont choqués. "

La France officielle oui, surtout certains ministres, les gens du spectacle, ainsi que les grands moralistes et donneurs de leçons parisiens, mais on en a pris l'habitude ...
Cependant lorsque l'on se donne la peine de lire les blogs français, on constate qu'il y a un fossé énorme entre l'opinion publique reflétée par le biais de ces blogs, très majoritairement favorable à l'application de la loi, et très critique à l'égard des déclarations des ministres Frédéric Mitterrand et Bernard Kouchner, ainsi qu'au monde du spectacle, les actes reprochés à Roman Polanski étant particulièrement stigmatisés.

En fait bon nombre de bloggeurs français critiquent "le deux poids deux mesures" du gouvernement français qui d'une part pénalise les téléchargements illégaux d'oeuvres d'art - la loi HADOPI qui profitera aux artistes et poursuivra les adolescents qui auront téléchargés des chansons par exemple - et qui d'autre part protège ces même artistes en les mettant au-dessus des lois, lorsqu'ils sont poursuivis pour des faits autrement plus graves, tels que des actes pédophiles comme c'est le cas pour Roman Polanski aujourd'hui.

Dans cette affaire, la Suisse nous rappelle que l’Etat de droit n’est pas à géométrie variable, qu'il ne s’applique pas en fonction de la direction du vent, de la météo, de l’orientation politique, du talent réel ou supposé des justiciables et qu'il n’est régi par aucune mode, n’en déplaise aux grands couturiers parisiens de la pensée, voire à certains ministres ...

La Suisse n'est pas donneuse de leçons et il n'est jamais agréable d'avoir raison tout seul, elle se trouve toutefois bien isolée ces temps-ci ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 01/10/2009

Pour remplir le tableau noir de nos nuits blanches, voici la dernière déclaration de notre Conseiller fédéral Ueli Maurer (ancien patron de l'UDC), faite en direct à Pascal Décaillet sur Léman bleu dans son emission "Genève à chaud" :

A la question titillante de Pascal Décaillet : "A quoi peut encore servir notre armée ?",
Ueli Maurer a répondu :

" C'est pour protécher nos panques ... "

Écrit par : Santo | 01/10/2009

juste une info: Polanski possède un chalet en suisse à son nom depuis des années, il y venait régulièrement avec sa famille sans que personne ne voit d'inconvénient... puis du jour en lendemain, voila que la suisse pique la mouche sans doute sous une pression américaine... je n'ai aucune sympathie pour l'homme et je ne le défend pas, mais il y a de quoi se poser des questions sur son arrestation et son incarcération...

Écrit par : kenzi | 02/10/2009

"Il me semble que cette soudaine vague de moralité, n'est pas autant que certains voudraient le faire croire si morale que ce qu'il s'évertuent à vouloir le croire !"

Ben voyons, vous voudriez nous faire prendre des vessies pour des lanternes. C'est effectivement très, mais alors très moral qu'un pédophile sodomite échappe à toute condamnation grâce à son argent, et qu'il trouve des défenseurs aussi moraux que lui. Votre conception de la "moralité" est un peu bizarre, non?


"Où cette triste fin de carrière se révèle presque injuste est le fait qu’elle intervient pour des délits d’il y a 30 ans. N’y a-t-il donc pas prescription ?"

Pas selon les lois américaines.

Écrit par : Johann le médiocre | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.