20/08/2009

Les médecins se font gruger !

Bonjour,

 

Fait surprenant et inquiétant lié au paiement des factures des médecins.

 

Ce blog fait suite à une émission à la radio sur la loyauté des patients. L'anarque existe là aussi.

 

Une personne consulte son médecin, celui-ci envoie sa note d’honoraire. Jusqu'ici rien d'inormal.

 

Le patient reçoit la facture et l’envoie à l’assurance pour sa participation. Toujours jouable.

 

Le malade  reçoit le remboursement et là badaboum, il ne paie pas le médecin mais vilipende le montant reçu à d’autres fins.

 

Pire, ce genre de clientèle malhonnête se fait consulter par plusieurs médecins. Le processus ci-dessus mentionné ce met alors en marche. Le patient «s’enrichit de la sorte ».

 

Il s'agit de régler son loyer, ses impôts, ses primes d'assurances (incroyable mais vrai), ses vacances.

 

C’est de l’escroquerie. De l'abus de confiance.

 

Les praticiens subissent une perte sèche. Mettre le client aux poursuites, c’est recevoir un acte de défaut de bien.

 

Alors comment contrer cette arnaque.

 

Pourquoi pas ? Les médecins devraient s’organiser en créant une bande de donnée informatique leur disposition. Une liste rouge. Tiens un nouveau client, je vais consulter la liste pour voir si ce n’est pas un touriste de la médecine. Faisant partie de cette dernière le toubib ne pourrait-il pas alors  refuser de consulter ?

 

Les médecins par déontologie ne veulent pas réagir, une dénonciation pourrait alors être communiquée à l’assurance, charge à elle de faire le ménage.

 

Serait ce le serpent qui se mord la queue ?!

 

Allez bonne journée.

09:50 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Les médecins revendique la position de profession libérale et s'opposent à l'interventionisme étatique... mais comme dans toute profession libérale, il y a un risque entreprenarial à assumer, comme par exemple celui de la non-solvabilité de ses clients.

On ne peut pas TOUJOURS avoir le beurre et l'argent du beurre !

Écrit par : Djinius | 20/08/2009

Sur le fond, ce n'est pas loyal d'utiliser l'argent à d'autres fins. Aussi : ce qui fait partie des malhonnêtetés, se sont les gens qui simulent le vol de biens mobiliers et qui le déclare à l'assurance. Là aussi, ils reçoivent la participation et la dépense pour régler d'autres factures où plus démesuré partent en vacances. Là, vous en conviendrez, c'est inadmissible. Les médecins, les assurances et autres font trop confiance. Est-ce plus intéressant économiquement.

Écrit par : velen | 20/08/2009

Un grand bonjour François et merci de se faire du soucis pour ma profession.
L'entourloupe est connue, surtout chez les jeunes médecins qui viennent de s'intaller, mais elle reste annecdotique.
Heureusement 99,8% des malades sont des honnêtes gens.
Le problème actuel c'est les citoyens qui ne peuvent plus payer leur prime ou avancer l'argent des franchises.
Merci pour tes blogs

Écrit par : Bertrand BUCHS | 20/08/2009

Tout à fait "Doc"...bravo pour votre clairvoyance et votre honneteté intellectuelle...au moins vous, vous ne tombez pas dans le populisme crasse comme certains sur cette plateforme...suivez mon regard..^^

Écrit par : MUR | 20/08/2009

Mur, auriez-vous chaud ?!
De sources sûres, il y aurait 3 % de patients qui ne paient pas leurs factures. C'est trop. Un service rendu doit être honoré.
Alors, je suis solidaire des jeunes médecins.
Avec le sourire, excellent après midi.

Écrit par : velen | 20/08/2009

Cette anarque est inormale, se faire consulter par un médecin pour vilipender les montants, c'est une sacrée bande de donnée... Le serpent se mord la queue...

Écrit par : Carlos | 20/08/2009

Une solution toute bête consisterait à revenir à "l'ancienne mode". On envoie la facture à l'assurance, elle rembourse et facture sa part au patient.

Dans les 3%, il y a aussi sans doute des gens qui utilisent le remboursement en urgence sans mauvaise intention mais juste parce qu'ils n'ont pas le choix. Entre payer sa facture de médecin et bouffer ou payer son loyer (je rappelle que le paiement du loyer est primordial si on ne veut pas se retrouver très très vite à la rue), le choix est vite fait.
Le cas échéant, l'idéal serait d'appeler son médecin, l'informer et payer en plusieurs fois, par exemple.

Bref, tout ça pour dire qu'il n'y a pas que des arnaqueurs, mais des précaires aussi.

Écrit par : Pascale | 20/08/2009

Les commentaires sont fermés.