12/08/2009

Les enfants des prêtres ?

Bonjour.

 

Je n’y crois pas !

 

Le Vatican deviendrait-il plus humain ?

 

Telle est la question que nous pouvons nous poser avec les propos émanant de la Stampa. Dit-elle vrai. Selon le vatican les propos s’avéreraient non fondés.

 

Mais de quoi parle-t-on ?

 

Des enfants et des concubines des représentants de l’église. Faut-il les régulariser ?

 

L’éventuel bon en avant dans l’église lié à la régularisation des enfants de prêtes, évêques, cardinaux revient sur le tapis. Le Pape est écarté par le constat !

 

Car l’église n’est pas toute blanche. Selon les italiens nombre de membre de l’église catholique pourrait sortir du bois et s’annoncer père d’un enfant. La concubine et l’enfant seraient alors reconnus

 

Après tout les prêtes sont des hommes comme les autres. Alors pas étonnant qu’au 21ème siècle nombre de galipettes régalent les prêtres et leur hiérarchie.

 

En reconnaissant l’enfant et la concubine, l’église éviterait des procès et protègerait ses avoirs tout en déclarant enfin la validité des droits aux enfants illégitimes et à leur mère. A première vue, la solution paraît idéal (TdG). Des pensions alimentaires pourraient être versées. Des procès à l’issue onéreuse seraient évités.

 

Une fois de plus tout demeure sur le côté pécuniaire. En effet, les procès liés aux envies humaines des ecclésiastiques coûtent bien plus cher que des pensions.

 

Comme le dit la TdG, c’est un vrai terrain miné, un casse tête pour le Vatican.

 

Faut-il alors voir plus loin, le mariage des prêtres. Ce serait la révolution totale du fonctionnement de l’église. Nous en somme encore bien loin.

 

En conclusion, je suis surpris que le Vatican voit évidemment le côté pécuniaire et non le côté humain de la vie de ces enfants de prêtres et des femmes qui les ont porté. Mais alors où se situe la notion de l’humain ?

 

Personnellement, je dirais qu'en effet les enfants et concubine de prêtres devraient être traités comme les "civils". Une recherche et une reconnaissance de paternité, des pensions.

 

Bonne journée.

 

07:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

"En conclusion, je suis surpris que le Vatican voit évidemment le côté pécuniaire et non le côté humain de la vie de ces enfants de prêtres et des femmes qui les ont porté."
Vraiment?

Écrit par : Mère | 12/08/2009

Les commentaires sont fermés.