11/08/2009

Les arabes mal vu ???

Bonjour !

 

Alors les arabes qui sont mal respectés ?

 

J’ai lu avec attention l’article paru hier dans TdG « Genève, un coupe-gorge pour les arabes ».

 

Cette déclaration n’est pas anodine. Il est vrai à entendre les commentaires dans les bistrots, les arabes ne sont pas le bien venu. Il n’y a pas qu’eux, les gens de couleur aussi. Que de commentaires au ras de la moquette cités à l’encontre de ces gens. Allez on dira que c’est dans l’esprit des Genevois de râler !

 

Pour le tourisme Genevois, les arabes sont importants. Ce sont eux qui ont l’argent, ce sont eux qui le dépensent. Ils font marcher l’économie touristique.

 

Attention le genevois n'est pas un agresseur.

 

 

 

C'est vrai, il y a un manque manifeste de respect à l’égard de ces gens. Partant, je comprends les réactions des organisateurs des Fêtes de Genève et du Directeur de Genève tourisme.

 

Est-ce une jalousie pécuniaire, est ce une différence ethnique. Est ce leur ma tout vu qui dérange.

 

Ne serait-ce pas d'autre "colonies" étrangères qui acceptent mal la venue des arabes. Une multitude de questions qui méritent d’être étudiées et être élucidées.

 

Le genevois serait-il sectaire. Au fait est ce vraiment les genevois qui sont récalcitrants à l’idée d’avoir des arabes à Genève. Où sont-ce des bandes venues d’ailleurs par exemple de France voisine. Je pense aux bandes de Lyon. Ca m'étonne que ce soient les genevois qui perpètrent des agressions.

 

Pour le tourisme Genevois, les arabes sont importants. Ce sont eux qui ont l’argent, ce sont eux qui le dépensent. Ils font marcher l’économie touristique.

 

Il n’y a pas qu’à Genève que les arabes ne sont pas bien vus, ce sont dans toutes les grandes villes.

 

A Genève où nous pourrions penser que les Fêtes de Genève sont offertes pour les arabes, ce n’est pas un secret, il ne faut pas s’étonner des réactions des gens d’ici, surtout d'ailleurs. Cela dit, combien d’agressions verbales et corporelles se produisent. Très peu par rapport au nombre de visiteurs. Ce sont des faits divers. Il n’y a pas de coupe gorge à tous les coins de rues.

 

Sur 2 millions de visiteurs combien d’agressions proportionnellement. Selon la Police pas un grand lot.

 

Je me demande si François Bryand le Directeur des Fêtes de Genève n’exagère pas.

 

Et bien, pourquoi ne pas faire de la promotion aux Etats-Unis, en Chine, au Japon, des pays aussi phares que ceux arabes. C’est une manie des Fêtes de Genève de chouchouter les arabes, grand bien leur face, mais alors que les organisateurs en supportent les conséquences.

 

Je dois avouer que cette promotion touristique à l’égard des arabes me tend un peu l’esprit. Elle se défend en raison de l’argent de ces gens grands dépensiers. Et si le thème de ces festivités était par exemple la Chine, future première puissance économique du monde.

 

 

 

 

Que vont faire nos Autorités contre cette montée du manque de respect ?

 

 

 

 

07:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook

Commentaires

Le problème des Séoudiens à Genève est qu'ils se lâchent totalement, draguent effrontément les femmes des autres, boivent de façon démesurée et perdent tout self-contrôle, alors dans ces conditions ils risquent de se mettre dans des gonfles désagréables. Souvenez-vous de ce prince séoudien ivre qui a frappé un jeune homme qui ne voulait pas céder à ses avances dans un bar. Je propose que l'Arabie Séoudite au lieu d'accuser Genève de tous les maux offrent à ses citoyens des cours de maintien à l'étranger. Et si Khadafi était derrière cela, une petite vengeance sournoise au nom d'Hannibal: l'éléphant qui ne perd jamais la mémoire.......?

Écrit par : El arabyia | 11/08/2009

La désinvolture, l'impolitesse du personnel étranger engagé par les hôtels et les restaurants Crans-Montana ont réussi à faire fuir dans un premier temps les réfugiés iraniens fortunés, puis les Koweitiens et finalement les Saoudiens, hôtes que la station accueillait avant ou après les Fêtes de Genève.
Quant à ceux qui les ont remplacés ils sont d'un pingre, mais d'un pingre. Afin de ne pas m’attirer les foudres de défenseurs de la pensée unique je ne citerai aucun ressortissant.

Écrit par : Hypolithe | 11/08/2009

Genève vue par El Watan, un article intéressant Quand Genève prend des airs du Golfe - un extrait intéressant et qui montre à travers les interviews qu'on vient à Genève se défouler !

" Genève ou Vienne »

Dans un café branché de Genève, trois jeunes Saoudiens, issus de la classe moyenne, discutent de leur « plan drague » du soir. « Durant quelques jours, on fuit la vie stricte de Djeddah », murmurent Karim, 18 ans, et sa sœur Sara, 22 ans. « On n’a quasiment jamais de contact avec les filles. Ici, on se défoule. » Bref : Genève est comme un remède à la schizophrénie des sociétés arabes. « Ici, on peut goûter les fruits défendus », poursuit son copain Tarek. « Entre les gens qui vont chez les prostituées, qui boivent de l’alcool ou qui ne prient plus, c’est les vacances. Ici, notre religion, c’est le shopping ». Allah Akbar ! La Suisse peut se frotter les mains

Écrit par : El arabyia | 11/08/2009

(Le problème des Séoudiens à Genève est qu'ils se lâchent totalement,...)
Vous voulez dire par "les saoudiens" les Emirs qui ne sont pas d'origine arabe et le mot saoudien ce n'est pas une identité mais c'est un nom d'une famille qui s'est emparé du pouvoir à l'aide des USA et les chancelleries occidentales. Les habitants de cette région s'appelaient depuis des siècles "les Hijazis" puisque ce territoire est nommé d'AL HIJAZ.

Écrit par : Hassen | 11/08/2009

On vient de me dire que les Saoudiens se font voler par leurs anciens compatriotes, les Roumains. Peut être, car les Roumain sont en grande partie musulmans. Que penser s'ils se font parmi !

Écrit par : velen | 11/08/2009

La plupart des Roumains sont chrétiens orthodoxes, pas musulmans!

Écrit par : Kissa | 11/08/2009

Non mais!!!! Depuis quand les Roumains sont musulmans???? A défaut d'avoir un Larousse sous la main, regardez wikipédia: 98% chrétiens orthodoxes en Roumanie.

Écrit par : vic | 11/08/2009

Il me semblait bien que les Roumains étaient Orthodoxes et en minorité Chrétiens.
Merci d'avoir infirmé les propos de la personnes qui me disait qu'ils étaient musulman.
Toute ma gratitude.
Quel bel après-midi !
Dans le fond nous avons un bel été !

Écrit par : velen | 11/08/2009

Les différentes religions en Roumanie


lundi 12 juillet 2004

La Constitution communiste garantissait la liberté religieuse, mais sous certaines conditions. Ainsi, les Églises ne pouvaient-elles pas diriger d'écoles, exception faite des séminaires. Désormais, les Roumains de toutes religions peuvent de nouveau se vouer à leur culte, à l'image de l'ancien président Constantinescu, qui affiche des icônes orthodoxes dans son bureau.

Les Roumains sont croyants et relativement pratiquants. Selon un sondage de mai 2001 d'un grand quotidien roumain, 80 % des jeunes roumains se retrouvent dans les valeurs de l'Église. Quinze cultes religieux sont reconnus et aidés par l'Etat en Roumanie. Les représentants des différentes religions élisent leurs organes de directions et nomment leurs ministres de culte, sans ingérence de l'Etat.

Avec plus de 85 % de croyants, l'Orthodoxie domine nettement. En Valachie et en Moldavie, les Roumains de religion orthodoxe représentent la quasi-totalité de la population. L'Eglise catholique (de rite latin) est puissante en Transylvanie où elle compte plus de mille Eglises et plus d'un million de fidèles, soit 5 % de la population du pays. La majorité des croyants sont d'origine hongroise ou saxonne.

Une partie des roumanophones de Transylvanie sont uniates. Ces catholiques de rite grec, parfois appelés chrétiens orientaux, avaient été réunis par la force aux orthodoxes par le régime communiste. Ils souhaitent désormais récupérer leurs Églises, ce qui crée des tensions avec les orthodoxes. Les Roms ne possèdent pas de religion spécifique, mais ils se distinguent par leur superstition, teintée de fatalisme. En Roumanie, leurs pratiques religieuses se rapprochent de l'orthodoxie.

Regroupant environ 5 % de la population, la Communauté protestante est active en Roumanie, principalement en Transylvanie. Née de la Réforme au XVIe siècle, elle se décompose en Églises traditionnelles, luthériennne et réformée. L'Église luthérienne se caractérise par des services religieux uniques, dont les chorales sont chantées en allemand et accompagnées à l'orgue. Les Églises "Néo-Protestantes" (Adventiste, Baptiste, Pentecôtiste...) connaissent un succès important auprès de populations rurales, déçues par les abus du clergé orthodoxe. Ce phénomène est à relier à celui de l'émergence des sectes, dont une par semaine en moyenne se crée depuis 1989. D'autres Églises chrétiennes existent, liées aux appartenances ethniques comme l'Eglise Arménienne ou les Chrétiens de Rite Ancien (populaire chez les Lipovènes).

Comptant à peine 50.000 croyants, l'Islam n'est présent que le long de la Mer Noire, résultat de l'occupation de la Dobroudja par les armées turques à partir du XIV° siècle. Il s'agit de sunnites répartis entre Turcs, venant essentiellement d'Anatolie, et de Tatars (la Horde d'Or). La communauté juive, qui a été décimée sous l'Holocauste et a vu les survivants émigrer vers Israël à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, ne représentent qu'environ 20.000 personnes.

Source : Centreurope

Religion en Roumanie (Wikipedia)

La Roumanie est un Etat laïque, et il n'a pas de religion d'Etat.Et une majorité écrasante des citoyens du pays sont chrétiens. 86,7% de la population du pays identifiés comme orthodoxe orientale dans le recensement de 2002 (voir aussi: Histoire du christianisme en Roumanie). Autres confessions chrétiennes comprennent catholicisme (4,7%), protestantisme (3,7%), pentecôtistes dénominations (1,5%) et le roumain Église grecque-catholique (0,9%). Par ailleurs, la Roumanie a une petite mais importante minorité musulmane, historiquement, concentrés en Dobrogea, qui sont pour la plupart de l'ethnie turque et le numéro 67.500 personnes. Sur la base de données du recensement de 2002, il ya aussi environ 6.000 Juifs et 23.105 personnes qui ne sont d'aucune religion ou athées.

Écrit par : Patoucha | 11/08/2009

Velen, à moins que l'importante minorité musulmane de Dobrogea soit 67.500 personnes se soit déplacée à Genève pour voler les Saoudiens?!!!!!!!

:))))))))))

Écrit par : Patoucha | 11/08/2009

"Il me semblait bien que les Roumains étaient Orthodoxes et en minorité Chrétiens", dixit Velen!!! Sachez donc, Monsieur, que les orthodoxes sont des chrétiens, bon sang! Mon Dieu! Pardonnez à Velen car il ne sait pas ce qu'il écrit...

Écrit par : Kissa | 11/08/2009

C'est que la majorité des Roumains chrétiens sont des orthodoxes pas très musulmans mais en minorité aussi des athées catholiques moins orthodoxes que la majorité des chrétiens protestants qui ne sont pas des Roumains d'Arabie Séoudite, là où tous les musulmans sont en majorité des chrétiens de la minorité des catholiques protestants, comme les catholiques pas plus chrétiens que les anglicans orthodoxes à l'instar des musulmans un peu orthodoxes qui sont une minorité de plus de 50% parmi les protestants romains d'Arabie séoudite, au contraire de la majorité des roumains orthodoxes romains de Roumanie séoudite qui pratiquent la religion orthodoxe sunnite.

Écrit par : carlos | 11/08/2009

carlos ? la racine au carré? :)))))))))))

Écrit par : Patoucha | 11/08/2009

On ne se marre plus, on s'esclaffe. :-)))))))
Très bonne explication, Carlos! ;-)))

Écrit par : Kissa | 11/08/2009

Kissa, inutile de vous énerver :)) remontez le fil de la discussion et arrêtez-vous au comm "Les différentes religions en Roumanie" qui remet "l'église au milieu du village"!

Bien à vous

Écrit par : Patoucha | 11/08/2009

Patoucha, je ne m'énerve pas du tout, je ris à gorge déployée. C'est encore permis, je présume!? En plus, cela fait un bien fou! :-)))

Meilleurs messages.

Écrit par : Kissa | 11/08/2009

C'est rageant! Mais ils vivent où? dans de cavernes? ces gens qui racontent n'importe quoi sous forme de vérité absolue! Avant de parler, faut quand-même se renseigner un peu, sinon on a l'air... pour le moins ridicule.
Velen, pour votre culture générale, orthodoxe=chrétien!!!!!!!!

Écrit par : vic | 12/08/2009

Genève reste toujours plus sûre que l'Arabie Saoudite en terme de sécurité :
Un fait divers parmi d'autres, les viols sur femmes ne sont jamais jugés et en général la plaignante se fait fouetter. Le consul saoudien veut-il vraiment donner des leçons à Genève ?
Arabie Saoudite : une femme enceinte après un viol collectif condamnée à 100 coups de fouet !!


Un juge saoudien a ordonné que soit condamnée à un an d’emprisonnement et à 100 coups de fouet une femme qui avait été victime d’un viol en réunion.
La jeune femme de 23 ans qui est enceinte suite à cette épreuve aurait été violée après avoir accepté d’être prise en voiture par un homme. Il l’a amenée dans une maison à l’est de la ville de Jeddah où elle a été agressée par lui et quatre de ses amis durant la nuit. Elle a ensuite découvert qu’elle était enceinte et a fait une tentative désespérée d’avortement à l’hôpital du Roi Fahd pour les armées.

Selon Saudi Gazette, elle a finalement «confessé» avoir eu «des rapports forcés» avec ses agresseurs et a comparu devant un juge au tribunal de Jeddah.

Il a jugé qu’elle avait commis un adultère, bien qu’elle ne soit même pas mariée, et a ordonné une peine d’un an de prison qu’elle accomplira dans une prison à l’extérieur de la ville. Elle est toujours enceinte et sera fouettée après avoir accouché.

Écrit par : El Arabyia | 12/08/2009

Genève toujours plus sûre que Dubaï : Le viol d'un jeune garçon de 15 ans !

Violé le 14 juillet 2007 à Dubaï, Alexandre, 15 ans y retournera pour assister le 7 novembre au procès de ses agresseurs. Il y a quelques semaines encore, il risquait d'être, lui, poursuivi en justice pour homosexualité, un crime selon les lois de l'Emirat, et risquait jusqu'à un an de prison.

Révélée par une enquête de Libération, l’histoire du viol d’Alexandre et de l’insistance de ses parents pour obtenir justice en dit long sur les efforts des autorités de Dubai pour préserver l’image d’un monde sans homosexuels, ni violence, ni sida.

Le 14 juillet donc, en fin d’après-midi, Alexandre sort d’une salle de jeu quand des hommes supposés le déposer chez lui en voiture l’emmènent sur un terrain vague et le sodomisent tour à tour sur la banquette arrière de leur voiture. Ils le relâcheront plus tard face à un grand hôtel. Alex et son père vont porter plainte à la police.

A sa surprise, après un bref examen, Alexandre s’entend dire par le médecin légiste: "Tu es homosexuel, tu peux me le dire, avoue !" Le même médecin écrit dans son rapport n’avoir pas trouvé de preuve de pénétration forcée et mentionne une "utilisation fréquente antérieure" de l’anus.

A Dubaï, trois hommes parmi lesquels un mineur ont été arrêtés le 15 juillet au soir. "Au début, je croyais en leur justice", se souvient Véronique Robert, sa mère, une journaliste indépendante qui vit à Paris. Et puis, les autorités tentent de les décourager de porte plainte.

Le 2 août le sous-chef de la police de Dubaï contacte le consulat de France pour leur affirmer que les analyses ADN indiquent que les hommes sont bien les agresseurs, et ajoutent qu'ils ne sont pas porteurs de maladie. Mais pendant la semaine qui suit les parents du garçon n’arrivent pas à obtenir confirmation de ces tests. Les diplomates français insistent à leur tour.

Le 15 août, la police appelle l’ambassade et assure à son premier secrétaire Franck Vermeleun, que les agresseurs sont séronégatifs. Surprise le 31 août, sur un document officiel, un des avocats de la victime apprend qu’un des deux hommes est séropositif. Il a été testé en 2003 lors d’un séjour en prison.

Ce ne sera pas la seule information que les parents d'Alex obtiendront après à l'arrachée. Le 3 octobre, on assure à Véronique Robert que l’agresseur séropositif ne souffre d’aucune autre maladie transmissible. Le 7, elle apprend qu’il a une hépatite depuis trois ans.

Selon sa mère, en attendant des derniers tests, Alexandre ne pourra être assuré avec certitude qu’en janvier qu’il n’est pas séropositif. "Est-ce qu’ils se rendent compte qu’ils ont joué avec la vie de mon fils ? Dans le cas d’un viol sans préservatif, on met immédiatement la victime sous trithérapie. Ça aurait dû se faire… ", s’indigne Véronique Robert, qui compte donc déposer une plainte contre le cheikh Mohammed al-Maktoum, l’émir de Dubaï, contre le procureur général et contre le médecin légiste qu’elle accuse d’avoir fait un faux rapport médical.

Alexandre est aujourd’hui en internat en Suisse. Il a quitté Dubaï début octobre selon sa mère parce qu'il risquait d'être poursuivi en justice pour homosexualité. Elle reviendra avec lui à Dubaï le 7 novembre pour le procès des deux violeurs présumés (le troisième est mineur). "C’est bien pour sa reconstruction qu’il puisse parler, qu’il puisse voir ses agresseurs en face", croit-elle, "on ne peut pas demander la justice et refuser d’y aller".

Les deux hommes seront jugés pour kidnapping et homosexualité (le viol d'un homme n'existe pas dans le droit émirien, qui parle d'"homosexualité forcée").

Le procureur Khalifa Rashid Bin Demas a indiqué au New York Times qu’il comptait réclamer la peine de mort contre les deux hommes. Véronique Robert assure qu’il n’en sera rien et que les auteurs de viol écopent en général de peines de quelques mois de prison aux émirats. "On va être très clair", dit-elle encore, "je ne peux pas combattre l’archaïsme des émirats et demander la peine de mort."

Depuis, elle a monté un site, Boycottdubai.com, sur lequel elle demande à ce que l’émirat reconnaisse les victimes de viol et leur assure des mesures préventives contre les maladies transmissibles. Elle dit avoir recueilli d’autres histoires similaires, comme celle d’une jeune femme violée en 2002 qu’on a accusée d’être une prostituée.

Comme elle est la première à le reconnaître, Véronique Robert n’a pas un profil ordinaire. Elle a un bon carnet d'adresses, qui compte plusieurs personnalité de droite. Dès le 18 juillet, elle avait eu rendez-vous avec Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, et obtenu que le cas de son fils soit évoqué "au plus haut niveau" quelques jours plus tard, lors d’une visite du président de la fédération des Emirats Arabes Unis à Paris.

Pour obtenir gain de cause, elle a pu compter sur le soutien de toute la diplomatie française . Elle avait suffisamment de contacts pour appeler le professeur Luc Montagné, le co-découvreur du virus du sida, quand elle se posait des questions médicales. Ou obtenir que le New York Times se plonge dans l’affaire (il en a fait sa une).
Lire aussi :
http://www.rue89.com/2007/11/04/viole-a-dubai-alexandre-15-ans-ira-au-proces-de-ses-agresseurs?page=1

Écrit par : El Arabyia | 12/08/2009

Ivresse, insultes ! Surpris ? Non pas du tout, les Saoudiens se lâchent au risque de se retrouver dans des situations qui les mettent en danger. Trop d'hypocrisie, trop de religiosité dogmatique. La chaîne arabe El Arabyia va devoir s'excuser et admettre que les gens des Emirats se lâchent enfin en Europe : Alcool, prostitution. On se lâche enfin ! que les Genevois ne fassent pas les frais de toute cette hypocrisie teintée de religiosité malsaine. Nous exigeons des excuses et un montant adéquat pour tort moral et diffusion de fausses informations !!

Écrit par : El Arabyia | 14/08/2009

@ El Arabyia
S'il y a une personne qui se lâche sur ce blog c'est bien vous. A vous lire on sent le service commandé. Toujours la même rengaine, les mêmes mots que l'on retrouve chez tous les membres de votre confrérie.
Votre conclusion reflète l'état d'esprit d'une minorité toujours à la recherche d'excuses et d'argent.
Genève est devenue au fil du temps une ville peu sûre. Quant aux divers services de police on connaît leurs points faibles et il ne faut pas s’attendre à des miracles aussi longtemps qu’elles travaillent avec des effectifs réduits à une peau de chagrin.

Écrit par : Hypolithe | 14/08/2009

Hypolite : Toujours la même rengaine, les mêmes mots que l'on retrouve chez tous les membres de votre confrérie.

Des noms!!!!!!!!

Tandis que vous cela vient de vos tripes...et vous savez très bien de quoi je parle!

Écrit par : Patoucha | 17/08/2009

@ Patoucha

Vous êtes passé(e) maître dans l’art de la provocation gratuite, n’est-il point vrai ?

Une citation habilement tirée d’un autre texte permet toutes les manipulations auxquelles semble t’il vous n’êtes guère indifférent (e).

Écrit par : Hypolithe | 18/08/2009

Les commentaires sont fermés.