01/06/2009

En entrant, je dois payer Frs 30,--

Bonjour,

 

Avec une infection à un genou, je passe des visites médicales toutes les semaines, parfois 2. Si à chaque fois il faudra que je débourse une taxe de Frs 30,-- d’acception à la consultation, je ne vais jamais m’en sortir. C’est pire que le parking privé.

Celui qui a inventé cette pensée n’a plus les idées en place. Faut-il se dire avant d’aller chez son toubib, ai-je pris les Frs 30,--.

Et SOS médecin comment vont-ils procéder. A chaque visite Frs 30,--.

15 jours après, nous recevrons la facture. L’assurance ne va pas rembourser les Frs 30,--. C’est une hérésie.

Je vois mal à la fin de la journée, le toubib compter les billets de 20, de 10 et n’oublions pas la monnaie. Et cet argent où vont-ils le mettre, dans une boîte à chaussure, dans leur poche.

Et comment se feront les contrôles. Un gars de Berne viendra constater à la fin de la journée que la somme correspond bien au nombre de patients reçus.

C’est de la foutaise.

Et aux HUG ou  CHUV aux urgences faudra avancer les Frs 30,-- sinon pas de premier soin. Paf le client rend l’âme, la facture tombera dans la succession.

C’est du foutage de gueule.

Et lorsque vous téléphonez au médecin pour une ordonnance, comment vont être payé les Frs 30,--.

A propos, pourrons-nous payer avec une carte bancaire auquel cas tous les médecins devront procéder la "machina".

Berne va trop loin en matière médicale. Son Ministre veut le beurre l’argent du beurre, la laitière et la louche !

Nous sommes vraiment des vaches à traire  !

Bientôt, je verrai bien un ministre à Berne sous tutelle !

Mesdames et Messieurs les médecins désobéissez une fois pour tout à sa Seigneurie Couchepinesque !

 

07:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjoru François,

le Conseiller fédéral en question n'a simplement plus sa place dans le Conseil.

Il a toujours démontré son incapacité à gérer le dossier de l'assurance maladie et pourtant c'est le principal sujet sur lequel les Suisses sont tous d'accord.

Il défend une corporation au détriment de son serment envers la population.

Trop c'est trop... surtout que cette corporation ne fait aucun effort de transparence et que nous sommes contraints de payer sans même avoir la queue d'un chiffre pour expliquer les hausses et surtout... Oû sont passées les fameuses réserves ???

Les médecins obéïssent à un droit supérieur, celui du serment de Genève, qui place les décisions du Roi des Rois de Martigny, bien en dessous... et heureusement pour nous.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 01/06/2009

Les commentaires sont fermés.