19/05/2009

L'UBS se fiche vraiment du peuple Suisse

images.jpg

 

L’UBS veut augmenter les salaires de certains hauts dirigeants !

 

On dit de moi que je suis une personne placide, sans histoire, aimant la vie et bien la je sort de mes gongs.

 

Inadmissible !

 

Je pense retirer mes comptes de l’UBS !

 

Je n’apprécie pas du tout le fait d’augmenter les salaires de certains hauts collaborateurs. C’est inadmissible lorsque l’on connaît les difficultés rencontrées par le premier établissement bancaire suisse. C’est tout simplement du foutage de gueule.

 

D’autant choquant que l’UBS va licencier 8'500 postes dont 2'500 en Suisse c’est complètement litigieux.

 

C’est vrai ce que dit X, dénonçant le cynisme de la direction.

 

Mais faudrait-il à nouveau changer le Président du Conseil d’administration Kaspar Villiger et la Direction générale. Ils graissent la patte des dirigeants de l’UBS.

 

Je souhaite de tout cœur que le Conseil fédéral et les Chambres vont réagir avec véhémence contre ces augmentations.

 

Vis-à-vis du peuple Suisse c’est vraiment se moquer d'elle et représente de la foutaise.

 

Cette fois-ci, je serais pour une réaction massive à l'égard de l'UBS. Tous les pays font des efforts pour sauver leurs banques et ici l'UBS va jouer les gentils donateurs. Frondeuse qu'est l'UBS

 

Dont Acte !

07:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Parmi les 8'500 licenciements dont 2'500 en Suisse, on y trouve pléthore d'apprentis; ceux-ci auraient pu assurer la relève, avec d'autres pratiques, mettant fin à des pratiques de soi-disant cadres bourrés d'expériences. Des jeunes dont l'avenir est déjà plusieurs fois bouchés se retrouvent sur le carreau!

L'Etat (les services du chômage, notamment) détient aussi une part de responsabilité dans sa volonté farouche de ne pas considérer ce fléau comme "licenciement collectif".

La nomination du président du CA pose évidemment un gros problème dès le début.

Pour toutes ces raisons, je partage votre indignation!

Écrit par : Isidore | 19/05/2009

Vous avez raison d'être indigné quoique !
en revanche le réflexe imbécile consistant à vouloir quitter ubs ne peut que nuire à la place suisse et particulièrement aux employés
Si tout le monde pratique comme vous, la banque aura beau jeu de continuer à licencier en prétextant la baisse des affaires
s'indigner c'est bien mais réfléchir c'est mieux

Écrit par : Pralong | 19/05/2009

Sortir de l’émotionnel pour revenir à la raison ! Oui d’un point de vue humain, ce genre de décision fait mal et donne l’envie d’être fâché ! Sauf, qu’il faut savoir que l’UBS est victime d’une fuite de « cerveaux » (cadres, gestionnaires, analystes financier) Hors une banque qui perd ses éléments les plus importants ne pourra pas tenir très longtemps ! Il faut donc réagir et garder le potentiel des compétences en rehaussant certains salaires afin que ceux-ci ne partent pas à la concurrence !

Quitter la banque en tant que client aura aussi un impact néfaste sur l’avenir de celle-ci ! Pour que l ?UBS puisse à terme rendre l’argent prêter par la Confédération (le contribuable) il faut que celle-ci se stabilise tant du point de vue de ses dirigeants que de ses clients, sinon les efforts consentit n’auront alors servit à rien.

Écrit par : Steeve | 19/05/2009

Bah, en retirant ses billes d'UBS pour les mettre dans un autre sac, suisse lui aussi mais avec une gestion plus locale et raisonnable, la suisse n'y perdra rien. Les employés de base seront repris par l'autre sac, et les génies qui risqueraient de fuir notre UBS... Et bien, qu'ils aillent donc couler des banques ailleurs, la suisse n'y perdra guère non plus !

Juste une piste de réflexion pour les défenseurs des génies d'UBS qui n'ont pas su voir venir seulement parce que soit-disant ils n'étaient pas encore assez payés...

Écrit par : Greg | 19/05/2009

Les commentaires sont fermés.