14/04/2009

La sécurité à n'importe quel prix

Les homicides.

 

C’est incroyable, il n’y a pas une journée où il n’y pas un crime, une rixe, un accident mortel de voiture, de suicide. La presse en parle tous les jours.

 

A Paris, encore une rixe qui a mal tourné, 1 jeune de 16 ans tué à l’arme blanche, 2 blessés grave, ailleurs un gendarme tue sa femme et ses deux enfants. Hier une voiture roule à Zurich sur les voies du tram. Sans oublier les fusillades. J’en passe et des meilleurs.

 

A quoi pense le monde, y a-t-il moins de repères de respect des valeurs qui sont celles de notre société.

 

Nous sommes à la limite de la sécurité. Une situation fictive, vous vous trouvez à la COOP, un cinglé ouvre le feu, tue 10 personnes en blesse tout autant. Vous imaginez ? Ca pourrait arriver.

 

Ce qui me frappe ce sont les attaques à l’arme. La police fait ce qu’elle peut pour faire régner l’ordre, cela dit, ils ne sont peut être pas assez nombreux. Faudrait-il engager ? A l’époque, j’avais entendu dans les milieux politiques qu’il manquait 1'000 policiers à Genève.

 

Le meilleur des médiums ne peut prévoir l’avance de qui peut arriver.

 

Certes, la sécurité est primordiale. Les Autorités doivent être vigilantes sur ce sujet. La sécurité n’a pas de prix.

15:33 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.