03/04/2009

La traversée de Philippe Joye.

Très bien les grandes manoeuvres de mobilité entre Vaud et Genève !

A quand la fameuse traversée de la rade.

Ca traîne, ça traîne. Ce dossier aurait bien besoin d'un coup d'accélérateur.

A l’époque du Conseiller d’Etat Philippe Joye ce grand défi a failli voir le jour.

Aujourd’hui, le Conseiller aux Etats Robert Cramer remet à dans 40 ans la construction d’un pont.

Pour dégorger le pont du Mont-Blanc, celui de la coulouvronnière, le transit en rive droite et rive gauche, il devient urgent de construire une traversée.

Pourquoi, les Autorités à tour de rôle au Conseil d’Etat ne se penchent pas sérieusement sur un authentique projet, le corollaire sa concrétisation. Je ne comprends pas cette frilosité.

Faut-il faire revoter le peuple ?

Je pense que l’avis des électeurs donnerait un élan à ce défi.

Surtout que le nombre de voitures ne cesse d’augmenter.

Je vois bien une arrivée au Vengeron, l’emprunt du pont et l’arrivée sur la semi-autouroute reliant Annemasse à Thonon.

Bien que les Conseils d’Etat genevois et vaudois ont signé un accord pour la troisième voie Genève-Lausanne, ce n’est pas suffisant.

Leurs Majestés du Conseil d’Etat de Genève ne sont pas vraiment visionnaires questions circulation.

Que ceux-ci nomment un planificateur, un Monsieur traversée rade. Pourquoi pas Philippe Joye, notre Babar national. Je pense que lui seul pourrait faire débloquer ce sac de nœuds. Je le rappelle à l’époque de son passage au Conseil d’Etat la traversée de la rade fut l’une de ses priorités, son bébé.

 

12:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je ne vois absolument pas en quoi un tel pont évitera à ceux qui font Carouge-Servette en bagnole de prendre le pont de la Coulouvrenière. Il servira éventuellement à des habitants de Vandoeuvres d'aller travailler à Nyon (et vice-versa), mais pour l'immense majorité de la population, ce pont ne servira à rien à part ruiner le paysage avec une autoroute...

Le problème ce n'est pas le manque de routes, c'est l'excès de bagnoles! Toute nouvelle route ou parking génère du trafic... et c'est précisément l'inverse qu'on veut. Il y a tellement de bagnoles inutiles, on pourrait facilement diviser par 4 leur nombre...

Écrit par : Sandro Minimo | 03/04/2009

Les commentaires sont fermés.