03/04/2009

Quid du G20 ?

Le G 20

 

Les grands de ce monde ont répondu présents à l’appel du premier Ministre Britannique.

Sur quelle voie va déboucher cette grande messe.

Peut être un accord, peut être une ligne de conduite pour l’avenir, peut être sur rien.

Cette dernière solution ne ferait qu’enfoncer le monde dans la crise.

Ils s’accordent tous pour dire il devient urgent d’agir.

A la télé comme à la radio les propos des spécialistes sont sur leur réserve quant à des solutions authentiquement concrètes. Ils n'ont pas tord sachant que Nicolas Sarkosy a menacé de claquer la porte si celui-ci si un tout n'était pas traiter. L'Allemagne veut également un plan de restrucuration complet. Le froufrou à la corbeille !

La diplomatie devrait jouer un grand rôle.

Tous ont intérêt à mettre sur pied des plans de relances économiques, sinon nous courrons  au devant d’une crise assez grave.

Partout, le chômage gonfle, les bénéfices des sociétés sont en baisse, les gens font plus attention à leur pouvoir d’achat. Ils commencent à craindre les méandres de la crise. Où va-t-on, à quelle sauce allons-nous être voués. A en croire les experts, le coup de frein se tend lentement mais sûrement.

Quant aux paradis fiscaux, espérons que la Suisse ne soit pas intégrée sur la liste noire. Qu’est-ce qu’ils ont tous à viser notamment la Suisse. Evidemment qu’il ne faut pas s’isoler et mettre en place une stratégie qui permette d’éviter la punition.

Il semble que notre gouvernement ne se bouge pas trop. Pourquoi ces grands silences. Il aurait dû se battre pour assister comme auditeur à ce G 20. J’ai le sentiment que nous sommes isolés.

Conclusion, de loin ce G 20 doit se mettre d’accord sur des stratégies pour la relance économique. Il doit penser aux sociétés en forte récession, aux familles qui subissent déjà les effets de la crise. Seront-ils les leaderships de l’avenir, seront-ils visionnaire face à ce marasme économique qui gangrène notre planète.

Jusqu’où ira cette crise si aucun protocole, aucune déclaration positive ne sera mise sur papier d’ici vendredi.

Mon petit doigt me dit que les grands de ce monde ne peuvent pas se quitter les mains vides. Indubitablement, ils vont démontrer, pour sauver leur égo ( !), des pistes  envisageables.

La grande famille serat-elle à la hauteur ce que l'on peut attendre d'elle pour un nouveau monde . Que va-t-il  accoucher comme résolutions concrètes pour que nous ne tombions encore plus dans la spiral de la crise.

Mes chers Amies et Amis, excellente journée.

07:04 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je ne sais plus si ce sont les grandes manœuvres qui font les évènements majeurs ou l’inverse ?

Le spectacle qui va être donné dans les jours à venir est à mi-chemin entre la frape préventive communautairement individuelle et la désertion responsable votée à l’unanimité des participants.
Le paradoxe du consensus réside dans le fait d’offrir un visage universel à une infinité de particularismes territoriaux, tout en prêchant pour sa chapelle tout en stipulant que l’on connaît encore les rudiments de la guerre sainte.
Quand les mêmes personnes multifonction prétendent et claironnent régler toutes les crises, on peut se dire qu’il n’y a pas un problème de maladie, mais de diagnostic.

L’avenir de la guerre froide va s’appeler la paix palliative. La maladie humaine se condamne elle-même à la mise en bière depuis qu’elle a découvert que la boulimie était plus jouissive que l’obésité.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/01/bloc-note-le-bal-des-seconds-couteaux/

Écrit par : walkmindz | 03/04/2009

Les commentaires sont fermés.