01/03/2009

L'UBS positive.....

images.jpg

 

 

UBS nouvelle tête !

 

Le nouveau Directeur venant du Crédit Suisse, c'est donc l'école de cette dernière que va-t-être vouée àl'UBS.

 

Une nouvelle tête pourra je l'espère amener du baume à la première banque Suisse. Car elle en a besoin du baume.

 

 

Avant hie, je parlais du salaire du nouveau PDG 3 millions par année ! Ce jour évoquons ses missions.

 

Coup de baguette magique dans la plus grande banque helvétique ! L’actuel « dirlo » Marcel Rohner démissionne pour être remplacé par l’ancien patron du Crédit Suisse Oswald Grübel.

 

C’est donné un nouvel élan à la première banque de Suisse. Du renouveau.

 

On connaît les déboires que l’UBS a connus ces derniers mois. Le souffle devenait de plus en plus court. Le moment était venu donc d’apporter les bons tuyaux d’oxygène ! Nécessité est de sortir l’UBS des soins intensifs au plus vite.

 

Les 77'000 collaborateurs de l’UBS doivent encourir avec confiance ce changement de personne.

 

Le défi n’est pas simple. Il faudra beaucoup de courage et surtout une bonne poigne au niveau « Dirlo ».

 

Les  « subprime » américains ont contraint l’UBS à une dépréciation de 48 milliards de dollars. Voit-on le haut de la pyramide ?!

 

Le manque de confiance de la clientèle fait qu’elle a perdu en 2008 quelques 19,7 milliards de nos francs.

 

Il y a également le dossier juridique aux Etats-Unis.

 

Le nouveau Directeur a du travail sur la planche. Apporter un nouveau tableau de confiance. Des orientations différentes. Pourquoi pas une façon de travailler plus efficace.

 

Va-t-il y avoir encore des licenciements. A mon avis oui.

 

Dans mon précédent blog, je parlais de confiance. Ouiiiiiiii il faut peindre la muraille en couleurs claires. Un beau blanc cassé.

 

Une chose est certaine l’UBS met tout en œuvre pour ramener la confiance.

 

Je pense inutile de transférer ses avoirs dans une autre banque. De toute manière la Confédération Suisse garantit les fonds jusqu’à Frs 100'000,--.

 

Pour l’instant il faut laisser le nouveau Directeur montrer de quoi il est capable et revenir plus tard sur ce sujet.

 

Au sujet du Directeur, j'aurais bien vu une personne plus jeune avec les méthodes de 2009. Certes, l'UBS va bénéficier de l'expérience du Crédit Suisse. Avec cette mutation de "dirlo" du Crédit Suisse à l'UBS, n'est-il pas que le Crédit Suisse rachète l'UBS pour n'avoir qu'une seule grande banque en Suisse.

 

 

 

11:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

...Certains mots ou lettres manquent. Des fautes à profusion. Il est de plus en plus pénible de vous lire. Dommage car le sujet est bon et l'article le serait aussi sans ces défauts.

Écrit par : Kissa | 01/03/2009

Les commentaires sont fermés.