12/02/2009

Circulation dangereuse !

AWJL2ICA3L3UQQCATP3KVZCADAT26YCA0TTNUGCABRD1DVCAYHJVRPCARS3NP2CA1QKD8ECABDQG2ICA2MV86ACAGFJAG9CARB7237CAIGU4R7CA21KI1BCASAHCI8CARBV9HACAT0RIM9CA7Z9PVV.jpg

Ralentissement sur les autoroutes.

 

L’autoroute Genève-Lausanne-Genève est très souvent surchargée. Tous les matins j’écoute « Option music ». Aux nouvelles des routes tous les jours le présentateur parle de bouchon, de ralentissement, d’accident. Le plus fréquent c’est entre le Vengeron et Coppet.  Et le contournement de Lausanne.

 

Evidemment avec tous les indigènes de Gland, Nyon, Coppet, l’autoroute est vite encombrée. Que ce soit 7 heures du matin comme du soir, rien y fait c’est systématique l’accordéon fait répétition. Sur la partition pas que des dièses, bien au contraire beaucoup de bémol.

 

Que faudrait-il faire pour désengorger ces points stratégiques. Construire une 3ème voie. C’est ce que la Confédération va faire en utilisant les bandes d’arrêt de secours. Est-ce suffisant. Dans le « grand », il faudrait 4 voies. Là c’est un rêve. Dans 20, 30 ou 40 ans, nous y arriverons.

 

J’en viens aux radars installés entre Aubonne et Lausanne, tous les 5 klm. Indéniablement, ils dissuadent l’excès de vitesse. Il subsiste toutefois un danger. Les gens connaissant l’emplacement de ces radars ils ralentissent à 120. Passé le radar, hop ils appuient sur le « champignon ». Laissons le compteur calculer les 5 klm de distance entre chaque radar pour freiner et se soumettre à nouveau au 120 à l’heure. Résultat de ce système, c’est un bel accordéon entre chaque radar. C’est dangereux pour celui qui arrive un peu vite derrière le « soumis » au 120 klm, car s’il ne réagit pas, ne freine pas, c’est l’accident.

 

Je pense qu’en marge des radars fixes il serait nécessaire de mettre en places des radars mobiles.

 

Je suis pour les radars, ce qui me gêne déontologiquement c’est le principe de la présence et permanence de la police.

 

Pour Genève, le must du must consisterait à construire cette fameuse traversée de la rade depuis le vengeron jusqu’à Cologny.

 

Là je suis enclin pour que des études de faisabilité voient le jour. Il faut penser dès maintenant. Les mois, les années passent, il y a de plus en plus de voiture, ça devient de plus en plus scabreux. Dangereux.

 

Clin d’œil : Je ne comprends pas comment des « chauffards » entrent sur l’autoroute à contre sens. C’est insensé. Il faut être totalement dans sur le lune. Vous imaginez la chance que nous avons pour qu’il n’y ait pas plus d’accident. Les axes sont pourtant bien dessinez. Ce sont des fautes graves car elles peuvent mettre en danger les véhicules roulant dans le bon sens.

 

Plus on va de l’avant plus conduire devient difficile.

 

 

13:02 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Avec ces radars, il y a des comportements encore plus aberant : le conducteur lambda, roule sur la voie de de dépassement, le circulation étant dense, il est à moins de 120km/h ... voyant le radar et ne sachant pas à quelle vitesse il roule ... devinez ce que fait cet andouille en puissance ... il freine ...

Écrit par : Djinius | 12/02/2009

Les commentaires sont fermés.