09/02/2009

Partir en vacances, est-ce possible ?

La crise va toucher partout. Tout azimut. J’ai lu un fascicule bancaire qui dit que la Suisse ne sera pas épargnée par une mauvaise conjoncture.

 

Les axes sur les exportations seront fortement touchés par le recul de la croissance, leurs principaux marchés étant déjà en récession.

 

C’est la première fois que le monde est touché tout azimut.

 

On parle d’un effondrement économique, cela n’empêche pas les gens de vivre sans se serrer la ceinture.

 

Il est vrai que les agences de voyage sont un peu stigmatisées par le ralentissement des affaires. De cette crise, tous mes amis partiront cet été au bord de la mer. Ils ont loué un appartement. C’est la preuve qu’il y a encore de l’argent qui circule dans les familles.

 

C’est vrai le chômage augmente et il n’y pas fini de croître. Chômeurs, sans emploi, n’empêche que les gens ont des projets de séjour à l’étranger pour cet été. Je connais une famille dont le « chef » de famille au chômage a prévu d’aller cet été au bord de la mer côté nice. Ce n’est pas donné comme région. Au diable la varice, ils vont malgré le repli financier partir. Si cette famille ne se met pas dans les dettes pourquoi pas. Elle a même raison de changer d’air.

 

Si c’est possible, mais bon sang faite le, partez, évadez-vous. Demain se sera peut être encore pire.

 

Certes !

 

Vivement l’été car je trouve que les gens dégagent une certaines tristesse. Est-ce du au temps, à la récession, à que sais-je.

 

Ce n’est pas une raison pour faire la « gueule ». Il y a des moyens de vivre avec le sourire, tel que l’exemple ci-dessus au sujet des vacances.

 

Si vous avez les moyens, profitez, partez.

 

 

13:00 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.