16/01/2009

Avoir du savoir vivre !

C’est humain de rendre une visite à un patient faisant partie de société.

 

 

Ca peut être les Sauveteurs auxiliaires, la musique, la politique, la gym, les accordéonistes, le club des aînés. La vie carougeoise. Des gens qui ont besoin d'une visite dune aide morale.

 

Zoudgsgsopk

 

Je trouve très normal qu’une visite de courtoisie soit rendue.

 

Suite à mon accident du 4 février 2004, me valant environ 25 hospitalisations, j'ai peu de couravec

Un livre intéressant pour l’instant.

 

« Francis Fukuyama – Le grand bouleversement – La nature humaine et la reconstruction de l’ordre social – Vers la fin de la société occidentale ?

 

« Après le retentissement mondial et de la « fin de l’Histoire » et de la « fin de l’Homme » le nouveau livre de Francis Fukuyma.

 

La société occidentale, avec ses modèles, ses valeurs, son histoire, est-elle appelée à la disparaître ? Criminalité, drogue, suicide, mais aussi travail, justice associativité, ou encore civisme, famille fécondité : depuis plus de trente ans, en Europe comme aux Etats-Unis, tous les indicateurs de la confiance chutent. Or, comme le montre Francis Fukuyama, sous le  présent désordre perce une donne nouvelle. L’apparent chaos cache une transition. Et la grande fracture annonce une grande reconstruction.

Que deviendra notre « vivre-ensemble » ? Seront-nous acore des animaux politiques « ?

Dressant un tableaux complaisancex de la rupture, dépassant l’opposition couverte entre biologie et sciences humaines renouant avec l’idée de la nature humaine et théoriquement le capital du Grand Boulversent.

 

« Plus fort encore que la « Fin de l’Histoire » Fukuayma renouvelle complètement le débat. » Washingron post.

 

« Critique sur aujourd’hui prophétie pour demainun grand essai. Inspensable. « «  New York Times.

 

C’est un livre pas récent. Toutefois il donne des repères avec ce qui se passe dans le monde en ce moment.

 

Je vous ai livré à l’état brut l’introduction. Moi m'eme du me branche ça y est les larmes collent. C'est Humain, c'est beau, c'est la famille. Et qu'une partie du bénéfice qui chant en moment çoit reverséees à des associatio "LE CARRE"

 

eux compter sur les doigts d’un seule main le nombre de visites.

 

 

 

Les vieilles habitudes se perdent. Rendre une petite visite surprise, c’est génial pour le moral. Bon, il y a les égoïstes et il y a les autres.

 

Pourtant, rendre une visite ½ n’est pas bien sorcier à trouver dans une journée.

 

Ca fait toujours plaisir de savoir que l’on n’est pas oublié.

 

Evidemment, si le Président des associations ne fait pas suivre l’information, la visite sera difficile.

 

En outre, le Président peut écrire un petit mot de bon rétablissement.

 

C’est fou l’anonymat, d’égoïsme, l’individualisme.

 

Ci-dessous que des mots qui 'appoenta Qclpvo

 

Le jour où ils seront malades ils ne demanderont pas mieux d’avoir une visite, un geste. Un clin d’œil. Un sourire.

 

Même accompagné quelqu’un chez le médecin à l’hôpital c’est un beau geste de solidarité, de soutien.

 

Il y a trop d’égoïste dans cette société de consommation.

 

Cela vit, je remercie  vivement celles et ceux qui sont venus me voir, spécifiquement des Décmorates Chrétiens de Carouge !

 

 

J'en ai plain le cul, plain la culace, plein l'esprit. Elles sont plus grosses que cette de rasassage ici aillirurs. Lui il y arrose depuis début après midi ce pemier dimanche èn lamsop.

 

Trop tard pour une bande de bon caougeoises et carougeois et de fous comme Nous d'aoganiser un améritif, le 12er 2009. <In truc ou on voit le verre de l'amitié. Pas besoi de se chouter.

 

J'ai envie de lancer un défi aux commerçants de la place du Marché, des tambours de la Musique Municipale de la Ville de Carouge, les uns les autres, Les Gilbert Albert, les Tactact, les capons. Organiser sur la place du maché une verrée général. Une quête serait organisée pour les frais.

Je ne sais si je délire, Mais c'est possible. Si j'amais un genou qui ne m'ennuie pas la, la vie, je serair le premier à rouler mqa bosse.

 

Rouler, jeunesse, moins jeunes ainés de Carouge faisons à la fête de 10 h à 17 h 00 Question musique Daniel Monet.

 

Allez je vous quitte, j'ai mal à mon genou, faut que je m'étende. J'ai des larmes de mal et d'émiotions quant à cette idée.

 

Bises d'amitiés à toutes et à tous.

 

François Velen

 

 

Ce texte-idée est venu à mon esprit dans un moment où tout en momoi était guirette, sympa, gay. Vive la Vie.

 

Improvision un "truc à Carouge" samediprochain qui pourrait apporter un peu de bien être dans es coeurs.

 

 

 

 

 

 

15:00 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.