07/12/2008

Service Hospitalier de l'Ordre de Malte

images.jpg

 

Vous avez été nombreux à lire mes blogs sur l’Opus Dei.

Aujourd’hui, je viens à vous pour vous présenter le Service Hospitalier de l’Ordre de Malte en Suisse (SHOMS). Ce texte a été écrit par Monsieur Jean-Paul SANTONI, commandant de ce Service :

Aujourd’hui, je viens à vous pour vous présenter le Service Hospitalier de l’Ordre de Malte en Suisse (SHOMS). Ce texte a été écrit par Monsieur Jean-Paul SANTONI, commandant de ce Service :

Les activités du Service Hospitalier de l’Ordre de Malte en Suisse ( SHOMS)

                                                           oo O oo                   

Ce service a été fondé en 1974.

Cette fondation répondait à une exigence posée par l’une des dispositions du Code de l’Ordre de Malte qui stipule que chaque Association nationale a l’obligation d’établir des œuvres d’assistance charitable et sociale au sein desquelles les membres puissent exercer en personne la mission qu’ils se sont engagés à remplir.

En 1974, ils étaient 5 fondateurs ; aujourd’hui le SHOMS compte plus de 900 membres actifs et sympathisants.

Ce dernier est organisé en association au sens du Code Civil Suisse.

A teneur de ses statuts, le but du SHOMS est d’apporter une assistance aux malades, aux invalides, aux personnes âges, aux handicapés, aux victimes de catastrophes naturelles ou conflits armés, en bref de venir en aide à toute personne en détresse, qu’elle soit atteinte de souffrances physiques ou morales.

Le SHOMS recrute ses adhérents parmi les hommes et les femmes de bonne volonté et désireux de remplir un engagement bénévole régulier en vue de soulager la misère humaine.

Il faut avoir des convictions chrétiennes pour adhérer au SHOMS et être déterminé à travailler dans un climat d’œcuménisme et d’ouverture.

Notre Service Hospitalier est présent sur l’ensemble du territoire de la Confédération.

Il est organisé en 11 sections régionales réparties dans les trois régions linguistiques : à Bâle, Berne, Lucerne, Zurich, Suisse orientale, Tessin, Fribourg, Valais, Genève, Lausanne, Neuchâtel.

Chacune de ces sections remplit ses missions selon les besoins de la région où elle est implantée.

Pour Genève, on peut indiquer les visites à l’Hôpital des enfants, particulièrement à ceux qui, venant de l’étranger, souvent d’Afrique, sont hospitalisés et qui sont sans famille.

Aux Hôpitaux Universitaires de Genève la prise en charge des malades qui souhaitent se rendre le dimanche aux offices religieux. 

                                                                                              

Chaque 2 ans, la section de Genève organise un brunch dont le bénéfice intégral est versé en faveur d’une œuvre de l’Ordre de Malte.

Au mois de novembre de cette année plus de 700 personnes se sont réunies à Carouge ; les fonds récoltés sont versés à un Centre médico-social à Beyrouth au Liban, géré par l’Ordre de Malte.

A Lausanne les membres du SHOMS, en partenariat avec l’Ordre de Saint-Jean, accueillent des personnes sans domicile fixe ou vivant dans une extrême pauvreté, au Point d’Eau.

Celles-ci reçoivent des soins d’hygiènes, médicaux, dentaires et peuvent faire laver leur linge.

Parallèlement aux sections régionales, le SHOMS compte une troupe d’éclaireurs et une section de jeunes.

La troupe d’éclaireurs regroupe 40 adolescents qui peuvent allier l’idéal du scoutisme et l’idéal de l’Ordre de Malte.

Créée récemment, la section des jeunes réunit plus de 80 jeunes gens et jeunes filles en Suisse romande. Ils s’occupent de handicapés, leur procurant des loisirs, organisent des week end à leurs intentions.

Plusieurs parmi ces jeunes participent aux Camps internationaux de l’Ordre de Malte pour jeunes handicapés.

La Suisse a organisé un tel camp l’an dernier à Champéry dans les Alpes valaisannes.

150 handicapés, 350 accompagnants provenant de 24 pays se sont intégrés dans la vie de ce village de montagne et ont passé une semaine dans la joie et l’amitié.

La présentation du Service Hospitalier de l’Ordre de Malte en Suisse serait bien incomplète s’il n’était pas fait une mention toute particulière à la section Aide et Assistance dont la mission est de récolter et de rassembler du matériel en vue de l’expédier dans les pays qui attendent notre aide.

Ainsi en 2008, quelque 800 tonnes d’habits, de mobilier, matériel médical, lits d’hôpital, appareils informatiques, mobilier scolaire ont été réunis et expédiés dans diverses régions du globe parmi lesquelles on peut citer le Liban, la Roumanie, l’Albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la Croatie, la Pologne.

Avec les moyens qui sont les siens,  le Service Hospitalier de l’Ordre de Malte en Suisse participe à la mission de l’Ordre de Malte : exercer les œuvres de miséricorde envers l’humanité souffrante et de mener le combat contre la misère sans distinction de race, d’origine, d’âge, de religion. Cette vocation caritative et hospitalière est sa seule raison d’être.

                                                                              

Tant en Suisse, à Genève, qu’au sein de la Communauté des Nations, la place de l’Ordre de Malte demeurera crédible aussi longtemps qu’il offrira un service désintéressé de haute qualité, efficace et apprécié de tous.

Il contribue à sa manière au bien commun de l’humanité.

Carouge, le 26 novembre 2008.

                                                                                                          Jean-Paul SANTONI.

 

07:00 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,je cherche désespérement un point de chute pour un jeune marocain tétraplégique de 28 ans .Pourrait-il être accueilli dans un de vos établissements en Suisse? Il se trouve dans une situation précaire ,abandonné par ses parents. La France et l'Espagne ferment leurs frontières à ce genre de malades étrangers.La devise de votre ordre me redonne un peu d'espoir.Merci de me répondre. Marie.

Écrit par : marie gardou | 13/03/2009

Les commentaires sont fermés.