04/12/2008

Des fumoirs ?!

images.jpg
Les Vaudois, Fribourgeois et Valaisans ont fait le bon choix.

Non à la cigarette dans les lieux publics, OUI aux fumoirs.

La loi fédérale n’est pas surplantée.

Je trouve les votes de dimanche dernier sur ce sujet intéressant. Non-fumeurs et fumeurs sont contents.

Faudra voir dorénavant si les cafés-restaurants peuvent aménager des fumoirs.

Evidemment, à Genève cela se passe autrement !

Ils n'y ont pas pensé !

Pourquoi, les Genevois n’ont-ils pas pensé à une solution de rechange comme les trois cantons ci-dessus. C'est moins contraignant.

Lors des trois mois « d’essai »,  la fumette sur le trottoir, je trouvais que c’était mal venu, ça donnait une mauvaise image du domaine public. Toutes ces personnes la clope à la main, occupant une grande partie du trottoir du café-restaurant. Et tous les mégots garnissant les trottoirs,  cela fait-il partie d'agenda 21.

Avec cette solution de fumoir, je suis comme M. Soli Pardo, un référendum à la loi, si celle-ci est trop stricte, devrait voir le jour à Genève. Je ne suis pas certain que celui-ci soit rejeté.

M. Pardo le dit très justement, je cite ces propos « D’ailleurs, j’estime qu’une législation ne prévoyant pas de fumoirs serait contraire au droit fédéral, conclut le Genevois. Si un tel texte est voté, nous pourrons encore faire recours »

En tant qu’ancien fumeur, je comprends ceux qui fument. Et pis dans un fumoir, le self service peut donner une bonne ambiance ! Suffit de s’organiser en conséquence. Je soutiens et les fumeurs et les non fumeurs. Aux protagonistes de traquer la bonne solution.

Genève aurait dû prévoir un contre-projet aulieu d'être strict.Alignons-nous sur le modèle des trois cantons ci-dessus.

1.jpg

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

J'aime bien la politique du "yaka".

A Genève, le processus législatif en cours se base sur l'initiative "Fumée passive et santé", acceptée à 79.16%, qui ne prévoit pas de fumoir.

Le Grand Conseil devra édicter une loi d'application qui respecte cette initiative, c.a.d, ne pas inclure de fumoir.

Ensuite, viennent les ronchonchons, qui n'acceptent la dictature de la majorité que quand ils se trouvent eux-même dans cette dite majorité.

Quand cela n'est pas le cas, ils nous sortent des gogogadgetophrase du genre "Yaka faire comme les vaudois, ou bien?"

Ces mêmes partis, qui nous ont chauffés les oreilles sur la prétendue "recourite" des organisations écologiques annoncent déjà faire tout ce qui sera possible juridiquement pour faire trainer ce processus.

C'est beau d'avoir une telle fibre démocratique !

Écrit par : Djinius | 04/12/2008

Les commentaires sont fermés.