14/10/2008

Les milliards, et les affamés ?

images.jpg

Tout l’arsenal a été sorti pour sauver la crise financière.

Alors que la semaine dernière tout se « cassait » la figure, depuis hier, les bourses, le corollaire les investisseurs, ont repris confiance.

Il y aura fallu des kyrielles de séances, des réunions ministérielles, des sommets européen, mondial. Le monde de la finance était en ébullition tout azimut. Tous les dirigeant de notre globe a plongé dans la grande piscine financière pour un sauvetage du paquebot des investisseurs.

Ce sont des milliards et des milliards et des milliards qui valsent aux quatre coins du monde.

A propos, n’y aurait-il pas quelques cent milliards pour les pays sous-développés, qui ont de sérieux problème de famine.

Enfin, bref il y a et il y aura toujours deux mondes sur cette terre.

En pensée avec ceux qui sont dans la difficulté.

zrnh0gw7.jpg

13:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Votre billet est totalement déplacé.La famine à pour cause les mauvaises politiques des gouvernements locaux et la corruption.

Une fois de plus on se trompe de coupable et l'on blanchi les tortionnaires.

Celà fait 50 ans que les aides publics des pays pauvres sont gaspillés et vilipendés.Et vous n'avez toujours pas compris?

D.J

Écrit par : D.J | 14/10/2008

D.J.
Oui, les pauvres sont seuls responsables de leur sort, et pis, si on les arrosaient de millards comme nos banques, ils s'en serviraient évidemment en les dilapidant.

Un instant, je me retourne pour gerber.

Franchement, vous oser reprononcer cette phrase en vous regardant dans les yeux dans un mirroir ?

Écrit par : Djinius | 14/10/2008

J'ai demandé très naïvement sur un autre blog comment il se faisait que les mêmes gouvernements qui se disaient dans l'impossibilité de dépenser quelques millions pour les plus démunis d'entre leurs citoyens ou d'autres causes urgentes, pouvaient tout à coup dépenser des dizaines ou centaines de milliard pour renflouer des banques.
Etant donné mon ignorance en matière de haute finance, je conçois fort bien que ma question soit stupide, mais comme 80 % de la population doit se la poser, à moins qu'ils aient perdu tout espoir, j'aurais apprécié une réponse, concise ou non ... qui n'est jamais venue.

Écrit par : Mère | 14/10/2008

dji@gmail.com
Il a été donné aux pays africains 350 milliards de $.
Résultat ?
Soyons clairs.
Les gens meurent de faim, oui.
A cause de qui ?
Pour une fois, osez ... dites la vérité, toute nue.
Les Mercedes, les palais, 80 milliards de CHF de fortune personnelle pour Kadhafi.
Osez nier.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/10/2008

Cher François,
Pour mieux s'en rendre compte de l'état des choses, je vous conseille vivement de lire ceci.

www.turgot.org/sites/turgot/article/article.php/article/driessen_milliere

Au cours des années qui ont suivi la décolonisation, nombre de pays pauvres ont été abandonnés à de monstrueuses expériences sur l’être humain qui ont été menées au nom du communisme, du « socialisme scientifique », du « développement autocentré » ou d’autres dogmes nés dans le cerveau enfiévré d’intellectuels qui n’ont pas eu à subir directement les conséquences de leurs propos irresponsables.

Nous sommes aujourd’hui dans une ère où d’autres expériences sur l’être humain se mènent, et où les victimes sont encore et toujours les mêmes.

En un temps où le socialisme n’était pas tout à fait mort, mais où le dogme écologiste commençait à s’installer dans les têtes, on a pris des décisions très lourdes de conséquences telles que l’interdiction, directe ou indirecte, d’utiliser le DDT pour éliminer les moustiques porteurs de malaria.

Il a fallu des millions de morts pour que, voici peu, l’Organisation Mondiale de la Santé reconsidère sa position et ses préconisations.
Aujourd’hui, des centaines de millions de gens manquent d’électricité, d’eau potable, de technologies agricoles dont ils auraient besoin pour simplement survivre, mais, au lieu de considérer qu’il y a là des urgences auxquelles il faut se donner les moyens de répondre de manière scrupuleuse, nous laissons agir les donneurs de leçons.

Et en notre nom, pour des raisons hautement « éthiques », ils proposent des éoliennes, des panneaux solaires là où il faudrait des moyens de production énergétique d’une tout autre ampleur.
Ils parlent de « pénuries d’eau » sans dire que ce qui manque n’est pas l’eau, mais les moyens techniques de l’acheminer ou de la rendre potable.

Ils parlent d’OGM qui pourraient « contaminer » des plantes issues d’une supposée « nature pure ».
Et les famines perdurent, les cadavres s’amoncèlent dans des régions où des produits biotech seraient d’un grand secours.

Plutôt que pointer du doigt la complaisance vis-à-vis de dictateurs et de circuits de corruption que le réglementarisme étatique planétaire entretient, et plutôt que dire que la réponse pourrait tenir dans la liberté d’investir et d’échanger, ils persistent dans la complaisance et face à des drames abominables comme celui du Darfour, osent dire que cela vient de l’excès de « gaz à effet de serre».

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/10/2008

Scandaleux ce qu'on peut lire ici (VD/DJ). SCANDALEUX.

Mr Velen, vous faites partie d'un parti bourgeois qui a toujours défendu le capitalisme, l'économie de marché, la croissance. Bref, tout ce système de capitalisme globalisé qui contribue aujourd'hui largement à affamer les peuples.

Si cela fait trop mal à votre conscience, il faut changer de camp camarade!

Écrit par : Sandro Minimo | 15/10/2008

Sandro, ayez l'obligeance, je vous prie, de bien vouloir donner des exemples, cela vaudrait mieux.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/10/2008

"Scandaleux ce qu'on peut lire ici (VD/DJ). SCANDALEUX."

Ce qui est scandaleux,c'est des gens comme Minimo et Djinus qui blanchissent les dictatures des pays pauvres(pauvre par leurs politiques criminels) en détounant les responsabilités sur ce qu'ils détestent le plus.Les Muggabés et Kadahafi doivent bien vous aimez.

En plus de celà,Minimo est complètement déconecté des réalité économique une fois de plus.Le capitalisme globalisé sort les pays pauvres de la pauvreté quand ces derniers s'accrochent au marché mondial.Le nier c'est comme nier que la Terre est ronde.Le Zimbabwè et la corée du nord qui ont préfèré l'autarcie et le socialisme nagent dans les pénuries alimentaire.

D.J

D.J

Écrit par : D.J | 15/10/2008

je suis d accord avec toi ses scandaleux se que je vien de lire ici il a vraiment des gens sens coeur dans se bas monde il ne save rien et il parle pfff

Écrit par : catharina | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.