02/10/2008

N'ayons pas peur !

N’ayons pas peur !

Bonjour à toutes et à tous.

Le petit cochon ne va pas se casser si facilement !

images.jpg

Vos économies ne vont pas fondre comme neige au soleil.

Il est vrai que nous traversons une période de surprises, de mouvances. Si aux Etats-Unis, si en Europe l’économie et la finance toussent, ce n’est pas vraiment le cas en Suisse. A ce sujet le Crédit Suisse prédit aucune récession pour 2009. Bonne nouvelle !

Le monde de la finance connaît des secousses, mais pas de séisme.

En Suisse, il y a des réserves, des garanties. Je ne m’avancerais pas trop vite en disant que les garanties, les couvertures sont épaisses pour intervenir en cas de coup dur.

Comme le disait hier la <TdG-Fédération romande des consommateurs> « Nous ne défendons par les spéculateurs qui ont pris volontairement des risques, mais des petits épargnants à qui certains conseillers bancaires ont assuré une totale sécurité de leurs investissements ». Je pense qu’il y a dans les banques assez de filtre avant qu’un mauvais investissement se dessine.

Il est clair que l’UBS et le Crédit Suisse sont touchées par les Subprimes. Personnellement, je ne suis pas inquiet car elles ont les reins solides pour gérer au mieux ces situations douteuses.

Si l’UBS a perdu 12 milliards de nos francs, les banques cantonales ont quant à elles enregistré un afflux de 30 milliards de francs en épargne et obligations et autres.

En fait, les petits épargnants se sont empressés par peur de perdre des plumes de transférer leurs économies dans une banque cantonale peu ou pas du tout écrier par d’éventuelles pertes. A ce sujet, vu ma formation plusieurs personnes m’ont demandé conseil. Je leur ai répondu de ne pas paniquer, la Suisse est en marge des grandes manœuvres bancaires internationales. Je ne crois pas me tromper dans mon propos. Les Banques cantonales comme les Banques Raffeisen affichent le sourire.

Les banques Suisses sont encore bien solides. Il n’y a que de peu à craindre.

Ceux qui peuvent craintes, sont les investisseurs. Ceux qui ont investi dans les actions ou des obligations.

Enfin, le Conseiller national PDC Pirmin Bishof a raison pour des fins de sécurité de proposer d’élever la garantie de l’Etat à Frs 100'000,--. Cette manœuvre se veut rassurante.

Nous allons tous arrivé à Noël avec le sapin et les cadeaux !

Nous sommes donc pour l’instant à l’abri.

Ah encore un p'tit clin d'oeil à savoir n'oublié pas nourrir votre petit cochon "économies"

Bonne journée

07:40 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.