24/08/2008

Carouge où un projet d'envergure !

Bonjour à toutes et à tous,

Ce dimanche soir, je cherche ce que je pourrais vous dire au sujet de demain. Un lundi ce n'est pas le meilleur jour de la semaine, tout recommence, le week end étant terminé.

25 août 2008, c'est la grande rentrée, gardez le sourire, on va tous y arriver ! 

08 00, pour les petits les larmes de crocodiles; quitter sa Maman n'est pas si simple pour certain. A tous les niveaux scolaires, on se revoit après 7 semaines de repos, bien méritées. On se raconte les bons moments des vacances. Que de souvenirs ànarrer à ses copines et ses copains.

Avec son lot d'élèves qui se font amener à l'école, j'imagine à nouveau que ça va bouchonner ici et ailleurs. Les mamans qui déposent leur marmiton à la crèche, pendant que papa amène son ado au CO, y a des agacements dû au flux de circulation lequel va faire à nouveau vibrer le rayon "agacement".

Pourtant la route c'est un grand mariage entre piétons, vélos, voitures. L'ensemble de la circulation doit être réguler afin tous soient satisfaits. Tous doivent vivre, doivent communier ensemble.

C'est ainsi que la circulation et le parking vont donner du fil à retordre chez les nerveux et provoquer du boulot aux agents de la circulation.

Allez prenons toute cette affaire avec le sourire, en demeurera la bonne humeur et la bonne ambiance.

Certes, nous sommes tous invités demain à la soupe populaire !

Me promenant dans Carouge, je me suis imaginé une partie de la Cité Sarde rendue au piéton. Je suis d'avis que le passage des voitures dans le Vieux Carouge n'est pas béni. Voitures places du Marché,  du Temple, d'Arme, rues St-Victor, St Joseph, Vautier, Jacques Dalphin. Je serais d'avis que les voitures pourraient au cas où elles le désirent aborder absolument dans le Vieux-Carouge  se parquer dans les 3 parkings souterrains. Car Carouge bénéficie de 3 grands garages à voiture, à savoir places de Sardaigne, de l'Octroi et du Centre Communal.

Les magasins n'en souffriront pas. Si je désire me rendre chez mon boucher et pas un autre, je mettrai tout en oeuvre pour y aller.

Cela dit, pour l'instant laissons à l'impossible ce qui paraît impossible. Que pensez-vous de rendre le Vieux Carouge aux piétons ?! Serait-ce un crime de lèse majesté ?

Je le sais, c'est un projet complétement allumé. Allumé indubitablement, avec une super couche d'entohousiasme, d'outrecuidance. Se ballader

Alors comment oeuvrer pour le bien être de Carouge sans voiture. Dans l'immédiat, ne pas les supprimer de suite. Premièrement, créer des spécificités de places de parkings. Je verrais aisément des zones de stationnements bleues, des parkings de déposes, des places blanches, des horodateurs. Bref, le tout pour éviter les voitures vantouses. Ferait partie du palmarès une dissuation entre habitants, commerçants, Autorités et la Police. Puis des rues fermées de l'avenue Vibert, de la place de Sardaigne, enfin la place du Marché. Là une réflexion pourrait être mise à plat sur la table. Puis petit à petit fermeture progressive des rues. Non, je vous le répète, ce n'est pas utopique. Deuxièmement, si un parti politique se révaillait un tantinet et se profilerait politiquement dans ce sens, en présentant le porjet intelligement, organisant une conférence publique avec architectes, ingénieurs, les SIG, la police et les Autorités. Je ne suis pas prophète, électoralement, mais ne serait-ce par que des 10. Oser fermer du jour au lendemain des rues avec une excellente signalisation, pas belle la vie ! Je mais un peu d'humour dans ce blog, il me  tient à coeur.

Les Autorités devraient avoir le courage politique d'essayer de mettre en valeur ce genre d'idée par des essais. Je pense que l'on n'a pas le droit d'apposer une croix négative sur un projet sans l'avoir testé.

A Carouge, nécessité est d'essayer. On ne peut se prononcer decemment sans avoir à tout le moins vécu un certain temps avec le projet.

J'ai pu constater en France nombre de ville dont le centre est totalement fermé. Juste les livreurs ont le droit de faire leur boulot. Tous font bon ménage.

Bonne reprise de semaine et à tout soudain !

 

 

20:30 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Les voitures n'ont effectivement rien à faire dans une commune si bien desservie en TPG et si plate (donc facile à vélo et à pied). En fait ce serait plutôt "Carouge ouverte" (à la vie, aux piétons, aux enfants, aux jeux, à la verdure, aux arbres, etc.) que "Carouge fermée"!

Je pense que nous serons nombreux à venir nettement plus souvent flâner dans le Vieux Carouge le jour où il sera débarrassé de ces engins qui l'encombrent.

Écrit par : Sandro Minimo | 25/08/2008

C'est l'évidence même, les voitures n'ont pas leur place dans un quartier où passe le tram et où l'on peut circuler à vélo facilement. En fait Carouge fermée aux énormes voitures, c'est Carouge ouverte aux êtres humains!

Écrit par : Sandro Minimo | 29/08/2008

C'est l'évidence même, les voitures n'ont pas leur place dans un quartier où passe le tram et où l'on peut circuler à vélo facilement. En fait Carouge fermée aux voitures, c'est Carouge ouverte aux êtres humains!

Écrit par : Sandro Minimo | 29/08/2008

bonjour a tout le monde!
un tres beau review! c'est ma vie a moi que je vois dans votre article. Tous ces lundis que je deteste car le week-end est fini et il faut travailler de nouveau. Ces cartiers avec un tas de voitures. Ce chaos de ville. Ce quotidien.
Bonne reprise de semaine a vous aussi!

Écrit par : Thomas | 30/12/2008

Une roue de l'existence bien balancée a été dressée dans votre message. La vie est bien recyclée aussi que mésurée et tout est toujours à sa place, bien qu'il nous semble parfois qu'on vit au pays carolien des antipodes, tellement tout est bousculé est à rebours (merci à vous, M. Huysmans). Un bon point de vue, une belle philosophie.

Écrit par : Lewis | 02/01/2009

Les commentaires sont fermés.