19/08/2008

Fin de mois difficile !

Les difficiles budgets des ménages !

Bonjour toutes et tous,

Bien vivre à un coût !

Le moral des consommateurs n’est pas au beau fixe. Pour preuve, l’indice du climat de consommation est devenu négatif. Il a plongé à -17 points en juillet, contre + 2 points en avril.

Que voulez-vous, les consommateurs calcul. La fin du mois est vite là. Il faut assumer la vie financière d’une famille.

Je lisais sur Interne :

« Les ménages ont aussi jugé moins favorablement l’évolution de leur budget au cours des douze derniers mois, passant de – 4 en avril à – 18 points en juillet. De même, les attentes portant sur le développement futur de ce même budget ont été revues à la baisse à -9 points, contre + 7 en avril.

Tout augmente de manière drastique, le pain, le beurre, le lait, les produits frais, l’essence, etc.

Pour une famille de 4 personnes, nécessité est d’avoir un revenu basique de Frs 6'000,-- par mois. Décortiquons : loyer Frs 2'000,--, impôts cantonaux Frs 1'000,-- pm, fédéral Frs 200,-- pm, assurance maladie Frs 1500,--, nourriture Frs 800,--, loisirs Frs 500,--. Solde 0 !.

Donc le conjoint doit travailler. Salaire Frs 4'000,--.  Aux dépenses se rajoutera le coût de la crèche Frs 800,--, impôts Frs 600,-- pm, l’essence 200,-- pm., les repas de midi quotidiens, Frs 600,--, divers soit loisirs des enfants Frs 1'000,--, téléphone 300,--, SIG 200,--solde pour les vacances Frs 300,--. p.m. (économie) Là je vois large. Je me demande si la véracité des faits est juste.

Donc pour vivre décemment, nécessité que le conjoint travail.

Le cas échéant, donner moi la recette pour que la maman puisse élever ses enfants à la maison. Qu'elle assume la charge de mère au foyer. Dans mon esprit, l'idée que la maman ou le papa travail ne me satisfait pas. En effet, je pense que l'enfant s'épanouit se développe mieux sein du nid familiale. Ce qui n'empêche pas une sociabilisation avec des copains, des copines, la famille.

D’ores et déjà merci de votre suivi.

06:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour à toutes à tous,

Bonjour M. Velen,

un ami rentré de Flims (GR) hier m'informait que l'essence est 9 centimes, oui, oui, 9 centimes moins cher dans les Grisons qu'à Genève où le pipeline arrive directement.

Un jour il faudra bien que quelqu'un remarque ce genre de disparités qui ne peuvent s'expliquer par des facteurs concrêts et réalistes... Rappelons que nos amis Grisons vivent en pleine montagne, qu'ils n'ont pas de pipeline direct et doivent donc se faire livrer par camion...

Nous Genevois, qui disposons de pipeline payons notre essence 9 centimes de plus ?

a) serions-nous des vaches à lait ?
b) les Grisons auraient découvert du pétrole ?
c) notre essence genevoise est plus pure ?
d) est-ce que les distributeurs et autres intermédiaires n'auraient pas tendance à nous prendre pour des ...?

Alors effectivement, il devient très difficile de boucler les fins de mois, et les explications qu'on nous sert, ma paraissent de plus en plus en décalage complet avec la réalité...

LE coup de la vie est trop élevé et je me demande à quand une autorité de contrôle pour limiter les marges des différents intervenants entre la production des produits et le consommateur ?

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 19/08/2008

200.- de SIG !?!?

Écrit par : Dji | 19/08/2008

SIG = Services Industriels de Genève

Écrit par : velen | 19/08/2008

Cher Stéphane,

Pas la peine d'aller dans les Grisons pour l'essence.

Il suffit de passer Lausanne en direction de Neuchâtel et là bingo!

Écrit par : Ricardo | 19/08/2008

Dans le grisons, je rappelle que la commune franche de Samnaun (basse Engadine) vend l'essence hors taxe ;-).

Dans la bagarre du travailler plus pour gagner plus, seule une poignée de chanceux gagne. La logique d'une vie agréable, c'est travailler moins pour gagner moins.

Faites le compte: travailler pour 4000.- en plus, à mon avis tout est bouffé par le transport (voiture) + impôts + frais de garde. Les quelques centaines de franc éventuellement gagné dans l'opération vous permette juste de vous acheter un nouveau téléphone portable à la mode ;-).

Hélas, avec la tyrannie de la consommation des ménages, penser un truc pareil passe pour une hérésie. Cependant les dés sont pipés: quand on parle de croissance du PIB, la production de richesse pour son propre compte et pour sa famille (comme s'occuper des enfants, faire le ménage, bricoler à la maison, faire pousser des légumes, faire les courses pour ses parents âgés, etc...) n'est pas comptabilisé. Bref, quand vous allez travailler et que ça donne du travail pour la crêche, ça crèe officiellement de la richesse, alors qu'aucune richesse n'a réellement été crée !

Écrit par : PtitSuisse | 19/08/2008

"Donc le conjoint doit travailler." Beeep...mauvaise réponse...
Abolissez donc une bonne fois pour toutes cette LAMAL de malheur, s'il vous plaît.
Et tant qu'a faire, la TVA aussi...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/08/2008

Les commentaires sont fermés.