23/08/2008

La main de Dieu ?

IMG.jpg

J'ai envie d'être pathétique ! 

Peut-on se passer de religion ?

Dieu existe-t-il ?

Les athées sont-ils punissables ?

Ne pas prier est-ce un manquement à la vie quotidienne ?

Ces questions je me les pose.

Atteint d’une infection récurrente attrapée dans une clinique genevoise, je m’aperçois ou plus tôt je me suis aperçu que croire, prier, penser, réfléchir  donne des bonnes armes pour lutter contre la douleur, la maladie.

Je lisais dans un bouquin écrit par André Comte-Sponville :

« Aussi est-il urgent de retrouver une spiritualité sans Dieu, sans dogmes, sans Eglise, qui nous prémunisse autant du fanatisme que du nihilisme ».

Le retour à une religion a du bon, cela nous permet de nous donner des ailes, Ainsi, nous sommes face à une dimension spectaculaires tant la religion est l’infini de la croyance.

Retour de la spiritualité ? Je pense que les musulmans sont beaucoup plus dogmatiques que les catholiques. Pourtant, nous appartenons tous à une religion : nous sommes tous des Chrétiens. Que ce soit catholique, protestant, juif, musulman, juive ou orthodoxe, nous avons tous une croyance en quelque chose.

Les athées croient qu’ils croient en rien. C’est faut puisqu’il croie en un vide spirituel.

Un combat contre la religion ? Ce serait se tromper d’adversaire. Mais pour la tolérance, pour la laïcité, pour la liberté de croyance et d’incroyance. L’esprit n’appartient à personne. La liberté non plus.

J’ai été élevé dans le christianisme. Ce n’est pas une raison pour avoir le monopole de cette branche des religions.

Je reviens à l’état d’esprit dans lequel je me trouve. Certes, j’ai une infection sous-jacente, certes j’ai mal, certes je prends une « tonne » de médicaments, mais je crois. Je crois en Dieu. Car Dieu est bon, Dieu est amour. Grâce à sa grandeur je garde l’espoir d’être là et je lui dis merci. Si cette infection s’en prend à mon genou depuis 4 ans, c’est que certainement j’ai les épaules plus larges d’un autre pour supporter.

Evidemment, par moment j’ai envie de pousser une bonne gueulée. Je pense que ça me rassurera et me donnera du courage.

Une part essentielle de ce que je suis, ou de ce qu’essaie d’être, se rapporte essentiellement en la croyance en Dieu.

Dieu nous dépasse sur tous les points. Les religions non. Elles sont humaines – trop humaines diront certains, et comme telles accessible à la connaissance et la critique.

Dieu, s’il existe est transcendant. Les religions font partie de l’histoire, de la société, du monde (elles sont immanentes).

Qu’est ce une religion ?

La notion est tellement vaste, tellement hétérogène, qu’il est difficile d’en donner une définition tout à fait satisfaisante.

Ma religion c’est le christianisme, car je la pratique, je la vie au quotidien. Aimant Dieu, j’accepte de fait les autres religions. Tout homme, toute femme est rattachée à un dogme, un point d’ancrage. Dieu est amour pour toutes et pour tous.

Je ne peux que vous conseiller ce livre.

07:00 Publié dans Spiritualité | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Je ne savais pas que vous étiez athée...bienvenu au club...

"Les athées croient qu’ils croient en rien. C’est faut puisqu’il croie en un vide spirituel."

Super, vous émettez comme un doute...bravo...

"Dieu, s’il existe est transcendant. Les religions font partie de l’histoire, de la société, du monde (elles sont immanentes)."

Une joie vite dégonflée, en plus, j'ai comme l'impression que vous soyez ausi raciste...

"Ma religion c’est le christianisme, car je la pratique, je la vie au quotidien. "

Si Dieu existe, lui, est unique.
Comme l'humain...qu'il a créée...
Être raciste, c'est croire qu'il y a des races...noirs, blancs, jaunes, rouges.

J'en suis sur que vous voyez parfaitement ou je veux en venir...

Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/08/2008

En plus, M. Velen, si l'Escalade n'est plus vue comme la manifestation de la Providence, comme c'était au départ le cas, ce n'est plus qu'une manifestation de la défiance vis à vis des voisins. Et ce n'est pas bien.

Écrit par : R.M. | 23/08/2008

"L’esprit n’appartient à personne. La liberté non plus". Merci de votre réflexion. Je crois que l'Esprit de Jésus souffle où il veut et il nous libère et c'est peut-être la relation entre les gens qui nous rend forts dans ce que la vie a de difficile.

Écrit par : cmj | 23/08/2008

C'

Écrit par : R. | 24/08/2008

La contagion

(Il n’y a rien à vendre, pas d’adhésion)

Ceci est un appel planétaire.
Ceci est un des nouveaux signes de reconnaissance.

Peu importe qui vous êtes, d’où vous venez, à quoi vous adhérez – peu importe, puisque vous vous êtes mis en marche.
Nous y allons ensemble.
Cet appel s’adresse à tous les êtres d’aujourd’hui et des temps proches, qui se sentent encore humains.
Si vous vous êtes levés, même laborieusement, c’est que vous éprouvez en profondeur qu’un changement complet, un véritable retournement est nécessaire, impératif.
Il a commencé en vous ; vous vous êtes mis en marche, souvent même en boitant.
Il a commencé en beaucoup de gens.
Il prend peu à peu conscience de lui-même, partout sur la planète.
En toute conscience :
Nous cessons peu à peu de reproduire les comportements, les schémas mentaux, qui nous ont éloigné les uns des autres.
Nous cessons peu à peu d’être les rouages des systèmes, quels qu’ils soient.
A la place, « amour », d’abord timide, s’infuse et se diffuse en son intelligence retrouvée.
Nous réapprenons en fait à nous aimer les uns les autres !
Un nouveau regard, sur soi comme sur autrui, lève un coin du voile sur la reproduction du malheur ; nos haines, nos jugements, nos égocentrismes, à nous de les dépasser, jusqu’à ce qu’enfin « amour » rayonne librement, comme un soleil de tous côtés.

Personne ne peut exclure qui que ce soit de l’internationale des consciences, dont les principes actifs sont ici suffisamment définis.
Le reste appartient à nos diversités, à nos affinités, à la vie.
Une métamorphose a secrètement commencé, qui devient perceptible.
Le monde va changer de base, afin que la base puisse enfin changer le monde.

Ceci t’appartient, si tu le veux.

Note : ce texte est destiné à une transmission multiforme et incontrôlable qui commence le 7 septembre 2008. En le faisant suivre, en le diffusant, vous répandez un nouvel état d’esprit, vous participez à un élan qui pourrait aboutir à une contagion.

-


translation :


The contagion

(Doesn't have anything to sell, not of adherence)

It is a global call.
It is one of the new signs of recognition.

No matter that you are, from where you come, to what you adhere - no matter, since you started.
We go there together.
This call applies to all human beings of today and of the near times, that feel even - human.
If you rose, even painfully, it is that you feel in depth that a complete change, a real reversal is necessary, imperative.
It began in you; you started, often same while limping.
It began in a lot of people.
It becomes little by little aware of himself, everywhere on the planet.
In all conscience:
We stop little by little to reproduce the behaviors, the mental diagrams, that moved away us the some of the other.
We stop little by little to be the cogs of the systems, whatever they are.
Instead, “love”, first shy, infuse himself and distributes itself in its recovered intelligence.
We learn again in fact to love us one another!
A new look, on oneself as on others, raises a corner of the veil on the reproduction of the misfortune; our hates, our judgments, our self-centeredness, to us to pass them, until finally "love" radiates freely, like a sun of all sides.

No one can be exclude by anyone of the international of the consciences, whose active principles are here sufficiently definite.
The rest belongs to our diversities, to our affinities, to life.
A metamorphosis began secretly, that becomes audible.
The world is going to change basis, so that the basis can finally change the world.

It belongs to you, if you want it.

Note: this text is destined to a multiform and unverifiable transmission that begins September 7, 2008. While making it follow, while distributing it, you spill a new frame of mind, you participate in an impetus that could succeed to a contagion.

Écrit par : sans importance | 08/09/2008

Remarquablement! C'est l'information réellement admirable. Merci pour les instructions précieuses. J'espère que vous continuez à écrire aussi d'une manière intéressante.

Écrit par : Asher - Smoke Deter Review | 30/10/2008

Vous avez inventé très intéressant article. Je pense que cette information en religion peut etre utile pour moi.J'espère beaucoup que vous continuez à écrire pour ce sujet, j'attendrai de nouveaux messages.

Écrit par : Judah - Stop Smoking | 11/11/2008

Je crois que vous avez choisi un bon theme pour le raisonnement et vous avez raison que les gens croient moins en moins au Dieu. Ou nous pouvons trouver la solution de tous nos problemes et seulement une idee qui me vient dans ma tete: la conservation de la spiritualite.

Écrit par : Asher - Smoke Deter Review | 19/11/2008

Ce sujet est très bon pour la méditation et des conclusions. Je pense que plus il n'est pas la première fois et à chaque fois que j'arrive à des conclusions différentes. Après tout, ce sujet est que la pensée, et pas de faits

Écrit par : Velma | 30/12/2008

Les commentaires sont fermés.