13/08/2008

L'eau du robinet payante : NON !

On rigole ou quoi 

Faire payer l'eau !

Ca c'est le genre de "truc" que l'on annonce le 1er avril.

Ca fait rager d’apprendre que certains restaurants font payer l’eau, pour ne pas les nommer  « A Tasca do primo » et « L’incontro ». Avec un nom pareil, il ne devrait même pas être à Genève (je rigole!).

Le jour où un café me fait payer l’eau, je me lève et je pars. Qui a être recherché par les forces de police.

On paie relativement assez cher les repas du jour, les boissons non alcoolisées. Sur ce dernier point, j’ai pu remarquer que l’henniez par exemple coûtait plus cher que le ballon de rouge.

Allez manger une pizza chez « L’incontro » prendre un verre de blanc jusque là je suis entièrement d’accord de payer. Quant à payer Frs 2,50 une carafe d’eau, là je dis non.

A lire la TdG, ce ne sont que des noms de restaurants à consonance étrangère qui se remplissent les poches, source de leur gagne pain.

Les arguments qui consistent à dire « oui » mais il faut bien laver les verres, le personnel doit se laver les mains, ne tiennent par la route.

J’ai été surpris en bien de lire que la « Cave Valaisanne » ne faisait pas payer l’eau. Clin d’œil, l’eau de cet établissement vient directement des sources des hautes montagnes valaisannes !

Mais de qui se moque-t-on ?!

Que la TdG publie la liste exhaustive de ces restaurateurs qui font payer l’eau et boycottons-les !

Chaque fois que je bois un café, je demande un verre d’eau. Jusqu’à présent ce dernier est gratuit. Cela dit, si un jour je dois le payer, je fais un scandale.

Vous l’aurez compris, au moment où j’écris mon propos, j’ai les nerfs, car je trouve totalement inadmissible, déplacer de faire payer l’eau du robinet.

J’espère bien qu’il va y avoir un débat sur ce sujet brûlant.

Auparavant, il me semble que l’on pouvait demander la FAO, Feuille d’avis officielle, et un verre d’eau. Le tenancier du troquet était obligé de se soumettre à cette règle.

Le jour où il y a une coupure d’eau, comment feront les restaurateurs ? Ils obligeront leur clientèle à consommer une bouteille d’eau minérale ?

Donc, je n’irai pas « A Trasca do primo », à « L’incontro ».

Dont acte !

07:00 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

Commentaires

Il est vrai qu'aller au restaurant pour boire de l'eau est un paradoxe mais il vous est possible de tout simplement porter plainte.

Écrit par : miam miam | 13/08/2008

Oulala en voilà une grande et importante cause.

D'abord ce n'est pas que l'eau que vous payez, mais un tout, y compris la place que vous occuppez sur la terrasse.

Et pourquoi le patron ne choisirais pas ce qu'il vend au prix qu'il veut ? Les cafés sont des commerces, pas des services publique (ne vous en deplaise).

Alors effectivement si vous n'êtes pas content, allez voir ailleurs. Avec environ 1500 bistros a Genève vous devriez en trouver un ou deux qui vous conviennent. Mais pourquoi appeller ça boycotter ? Si vous n'aimez pas les pizza vous n'aller pas dans les pizzerias, c'est pas du boycott c'est un choix. Si votre truc c'est la carafe d'eau gratos, n'aller pas là ou c'est payant.

AF

PS: En Italie les services (couteau et fourchette) sont payant, vous voulez boycotter l'Italie ?

Écrit par : Alain Fernal | 13/08/2008

C'est clair que ces restaurants qui facturent des prix astronomiques pour de l'eau du robinet n'ont pas compris grand chose en matière commerciale ... dans quelques semaines, après des commentaires désobligeants sur restorang.ch, ils reviendront à des pratiques moins "innovantes".

Écrit par : Dji | 13/08/2008

La ville de Genève, dispose d'un important réseau de fontaines publiques. Premier aspect.

Alain Fernal souligne, en effet, l'aspect commercial des cafés, restaurants, dans lesquelles, personne, j'écris bien PERSONNE, n'est obligé, j'écris bien OBLIGÉ d'y aller...

Voila ce qui arriveras lorsque les bouteilles seront abandonnées, par la faute de votre collègue de parti, cet imbuvable Neyrinck...toujours la frite...hein ?

"Le jour où un café me fait payer l’eau, je me lève et je pars. QuiTTE a être recherché par les forces de police."

Vraiment PETIT...tout petit...d'inciter au vol, purement et simplement...pour un politicien, élu dans une commune...c'est vraiment honteux comme attitude...

Je suis surpris et je vous demande de me répondre...
Est-ce que Barack Hussein Obama, adopterait la même attitude ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/08/2008

Dans certains pays on paie une taxe forfaitaire "couverts".

Bientôt il faudra payer si on veut manger assis, si on veut une serviette ...
et tout ce pognon il part où? Pas dans la poche des serveurs...

Moi je prends ma gourde et mon sandwich

Écrit par : Romeo | 13/08/2008

"La ville de Genève, dispose d'un important réseau de fontaines publiques. Premier aspect."

La plupart des fontaines ont été réglées de telles manières qu'elles n'ont plus qu'un débit anémique indigne d'une ville située au-bord d'un des plus grands réservoir d'eau douce du monde.

Si vous voulez boire une gorgée je vous conseil de vous armer de patience (la soif aura disparu avant que vous ayez suffisament d'eau pour former une gorgée)

Ces fontaines qui coulent au goutte à goutte sont une vraie honte pour notre ville (que pensent les touristes?).

Il n'ont qu'à mettre des boutons et qu'un débit raisonnable soit disponible sur demande.

Écrit par : Romeo | 13/08/2008

Bah, moi, depuis que j'ai découvert www.gufugumu.com je n'ai que des bonnes adresses de restaurant. Au niveau service tant au niveau cadre et nourriture, jamais déçu. Resto-rang.ch j'y traine pas trop. Les commentaires sont trop subjectifs (je sais que c'est le but, mais bon...)

Maintenant, un client qui ne commande pas à boire et veut un verre d'eau du robinet, ok pour midi mais le soir, c'est franchement gripsou ^^

Ce que je comprends pas par contre c'est pourquoi on fait payer l'eau mais pas le pain??? L'eau est gratuite pour le restaurateur, mais pas le pain!

Sinon en asie, j'ai lu que dès qu'on entre dans un établissement, ils servent directement un verre d'eau sans que l'on ait rien demandé. Bon, faut dire qu'au niveau service, c'est incomparable!!!

Quoiqu'il en soit, c'est une très mauvaise stratégie pour le moyen et long terme je pense. La concurrence dans la restauration à Genève est très rude. Il faudra peu avant que l'eau soit spontanement proposé gratuitement à notre arrivée.

Écrit par : bénévolance | 13/08/2008

Le débat n'est pas tant dans le débit, mais dans l'existence même de ces fontaines...mais, oui, c'est une honte ce débit...mais en même temps, par souci d'économies, gaspillage...etc.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/08/2008

Pour la petite anectode, le comble fut une fois atteint pour moi au restaurant de la Bourse : une tablée de 15, nous avons tous mangés et bu sans compter. A la fin, nous discutions encore un peu avant de rentrer, et comme certains avaient mangés une fondue, nous avions tous un peu soif. Nous avons voulu commander des caraffes, on nous a répondu "Nous ne faisons pas de carafe". Alors machinalement, j'ai dit "Mettez nous alors 2 litre d'eau minérales".

Sur ce notre gentil serveur nous amènes des bouteilles d'eau minérales hyper-design (goulot tordue, jolie couleur bleu azurée) venues de dieux-sait-où, qu'il nous à facturés 15 fr pièces...

Il va de soit que les 15 personnes présentes ne remettrons plus jamais les pieds dans ce genre d'arnaque.

Écrit par : Dji | 13/08/2008

"Le débat n'est pas tant dans le débit, mais dans l'existence même de ces fontaines...mais, oui, c'est une honte ce débit...mais en même temps, par souci d'économies, gaspillage...etc."

Justement ils feraient plus d'économies en mettant des boutons. ET on serait content d'obtenir un vrai débit pour nous rafraichir.

Écrit par : Romeo | 13/08/2008

Alors ça, Romeo, ça c'est une solution !
Mais à quoi pensent donc NOS politiciens...élus ?

"Justement ils feraient plus d'économies en mettant des boutons. ET on serait content d'obtenir un vrai débit pour nous rafraichir."

Oyez, oyez, bons politiciens !
ehhh,..., au fait...y'a des politiciens qui lisent les blogs ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/08/2008

Ils sont trop occupés a faire de la "realpolitik" et à se "soucier" du climat.

Apparement leur nouveau combat c'est celui de la légalisation de la drogue "douce".

Alors pour les fontaines on peut attendre...

Écrit par : Romeo | 13/08/2008

Que de tapage pour un peu d'eau mais au fond ce qui compte c'est ce qu'il y a dans l'assiette et pour ça la France c'est beaucoup plus sur.
Je dirais même à 100% d'ailleurs il n'y a pas photo la France c'est le pays des grands Chefs et l'eau est gratuite ainsi que le pain.
Bonne continuation

Écrit par : miam miam | 13/08/2008

Salut! grand merci a Bénévolance pour le lien! j'ai trouve beaucoup d'information interessante sur le sujet! si quelque'un est interesse a la restauration, bienvenue! www.gufugumu.com

Écrit par : Callum | 26/12/2008

ça c'était vraiment la goutte qui fait déborder le vase et votre histoire a fait incorporer le propre et le figuré dans une manière inattendue laquelle ne pourrait être inventée à l'exprès. Dans des situations pareilles il vaut mieux toujours d’aspirer ses pensées aux tels pays où l'eau potable reste jusqu’à l’heure actuelle un luxe inaccessible. Connaissez la valeur des choses simples et pas leur prix.

Écrit par : Dwayne - Female Pattern Baldness | 29/12/2008

Bonjour à tous,
Voici un site destiné à répertorier les restaurants qui facturent la carafe et lutter contre cette pratique.

http://payetacarafe.blogspot.com/

Avec le concours de tous, nous pouvons faire changer les choses.

Salutations

Écrit par : Julien Robsat | 20/10/2009

Les commentaires sont fermés.