22/07/2008

Le fléau de l'absentéisme

L’absentéisme à l’Etat

C’est véridiquement vrai que l’absentéisme est une sorte de fléau. Là où je travaillais avant, dans un Service de l’Etat de Genève, j’étais marqué par le nombre de personne absente. Avec l’infection récurrente qui « chatouille » mon genou depuis 2004, je fais partie des absents, je l’avoue.

A l’Etat, en marge des grossesses, je pense qu’en effet,  trop de certificats médicaux se baladent dans les dossiers des fonctionnaires. Il me semble que dans le privé il n’en est pas ainsi,

Je connais une personne qui périodiquement va dans une permanence pour se plaindre d’un « bobo ». Diagnostique établi, le médecin délivre une ordonnance pour une petite pommade et établit un certificat médical pour 3, 4, 5 et plus de jours. Il est vrai qu’il est difficile pour le médecin de prouver la véracité de l’ennui de santé du patient. Que voulez-vous argumenter dans ce cas là. De toute manière, il est plombé par le secret médicale.

Quant à la FSASD, j’admire les personnes qui y travaillent. Je connais une personne de 84 ans. Elle a toute sa tête, toutefois elle se déplace avec un déambulateur dans son appartement. Tous les jours, il y a soit l’infirmier, soit la personne pour la douche, soit la personne qui fait le ménage, ceci qui fait cela.  J’ai fait un calcul; compte tenu des soins et des repas à domicile + le loyer du patient, et bien de laisser les aînés à la maison coûtent moins cher que d’être dans une Résidence.

Il est vrai que le personnel FSASD est débordée et je peux comprendre qu’un jour ou l’autre ils« pètent les plombs ». Qui ? les employés qui sont réduits en nombre car beaucoup trop de boulot et trops de personnes en arrêt de maladie.

Il faut dire que la constituante de la FSASD est composée pratiquement que de femmes. Je ne veux pas dire que la femme ne peut égaler à l’homme, toutefois lorsqu’il faut lever un patient ou d’autres taches lourdes, des hommes sont nécessaires ! Théoriquement l’homme est là pour ça !!!

Je pense que l’Etat, voire les entreprises privées, doivent prendre en charge rapidement les personnes présentant un mal continu. A l’exemple de l’AI. Mieux vaux prévenir que guérir !

Nécessité de cibler la maladie authentique de celle qui ne l’est. Le corollaire nous pouvons le penser serait moins d’absence.

Je trouve l’idée de la démarche pilote de l’Etat est bonne. « officiellement, le gouvernement ne considère pas l’absentéisme comme un « problème alarmant ». Il a toutefois lancé une opération visant à la réduire. « Elle concerne 700 collaborateurs » souligne Grégoire Tavernier, Chef du personnel de l’Etat. En gros il s’agit d’instaurer des mesures de bons sens : à chaque retour de maladie, le fonctionnaire doit être entendu par son chef ; en cas d’absences régulières : cerner le problème sous-jacent et aménager les conditions de travail ; prévoir des entretiens approfondis en faisant intervenir les RH si les absences se poursuivent. « Nous voulons stabiliser le taux d’absence à l’Etat par un suivi précoce, de proximité et plus performant, souligne Grégoire Tarvernier.

Pour lutter contre le fléau de l’absentéisme la loi devrait changer. Au lieu de solliciter un certificat d’arrêt de travail au bout des trois jours d’absence, il devrait être demandé depuis le deuxième jour. D’aucuns diront que le médecin n’est pas disponible dans l’heure pour remplir un certificat. Et bien il y SOS médecin. D’ailleurs, en 2 heures il est chez le patient.

Je pense qu’une cellule psychologique serait le bien venu aux personnes atteintes du syndrome de la maladie continue. Ces personnes ont en effet besoin d’un encadrement.

Bonne journée.

14:27 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Et avant que le genou ne vous "chatouille", années 2000/2003 c'était quoi qui vous empéchait de suivre vos "pupilles" attribuées par le Tuteur Gènèral ?

Écrit par : Loredana | 22/07/2008

Plutôt réussi ton post là. Néanmoins je trouve pas ta prose égale tout le long! Allons donc regarder les nombreux autres posts. :)

Écrit par : Mass effect 3 | 26/10/2011

Les commentaires sont fermés.