19/07/2008

La droite doit se mobiliser !

Les Libéraux se préparent donc ?!

 Préambule : loin de moi de vouloir faire de l'immixion dans les affaires d'autrui. Je viens ici en tant que bon citoyen bénificiant des droits démocratiques et de liberté de penser.

Y a-t-il une forte pression estivale intégrée au parti Libéral de Genève. Pourtant la chaleur n'est pas caniculaire !

Pourquoi penser ceci ?

Ils se sont mis déjà au travail plus tôt que se mettre au vert ( !). Vive les vacances ! Ils pensent aux élections de l'automne 2009. Déjà !

Je fais suite à l'article paru dans la TdG "Les libéraux genevois prennent de l'avance".

Les calculs possible à ce jour ?

C'est très subjectif :

Libéral-Radical-PDC = 5 sièges possible

libéraux-radicaux = 3 sièges possible

UDC-Libéral-Radical-PDC = 6 sièges possible

UDC-Libéral = 3 sièges possible

UDC seul : 0 siège

PDC seul = 0 siège

Radiaux-PDC = 3 sièges possible.

La gauche parfaitement unie = 4 sièges

Etc.

Il est clair que tous les partis politiques souhaitent une victoire. Les Radicaux et les Démocrates Chrétiens se lanceront-ils dans la course pour le Grand-Conseil et le Conseil d’Etat avec l’UDC ?

Faut-il travailler avec eux ? Evidemment que c’est un choix de politique pour une Genève responsable, authentique et intelligente, alléchante économiquement, intéressante sur le plan des rencontres internationales.

Il est aussi très clair que si le parti bourgeois de Genève veut reconquérir un deuxième siège au Conseil d’Etat, c’est aujourd’hui qu’il faut commencer à nourrir la ruche. Bravo Monsieur Halperin de mettre dès ce jour vos troupes en avant, au travail.

Il est également vrai que selon la tradition du « tournus » un UDC devrait le 1er décembre prochain devenir le premier citoyen du Canton de Genève. Serait-ce un tremplin pour la course au Conseil d’Etat. Réfléchissons un instant : Si l’UDC sort bien aux élections du Grand Conseil, le parti agrarien pourrait présenter un candidat. Mais avec qui ? Le PDC a déjà dit non à un apparentement. Les Radicaux se distancie de l’UDC. Qui reste-t-il pour que la famille politique droite de chez droite soit forte, les Libéraux. Cela dit, je vois mal les Libéraux partir sans les proches cousins, les Radicaux et les cousins un peu plus éloignés, le PDC.

Si la droite veut 5 sièges au Conseil d’Etat, faudra-t-il flirter avec l’UDC ? Toute la question est là. Si chacun sait où il va pour les prochaines élections, nous le serons assez vite. Qui est qui, qu’elles seront les alliances visées, comment la grosse machine électorale va tourner. On serait tenté de dire ainsi que l’affaire est dans le sac.

Les Libéraux ont donc tout intérêt à sortir du bois rapidement afin que les Genevois se convainquent d’un 2ème candidat Libéral au Conseil d’Etat. Ils ont, tout comme les Radicaux et les Démo-Chrétiens de sérieuses chances dans une économie genevoise seine, fleurissante. Il en va de même pour les Radi-Démo Chrétien. Les genevois devront sans tarder voir une équipe forte, une équipe soudée, capable de grand show à l’ »américaine ». Genève n’a pas besoin de Mickey Mouse mais de personnalité ayant du poids dans la balance électorale. Une sorte de Barack OBAMA. Des personnes intelligentes, sachant calmer le jeu, réconforter, insuffler de la confiance, médiatique, ainsi que de l’énergie, du punch. Genève, ville où il fait bon vivre !

La droite peut être la locomotive des prochaines grandes élections. Faudra attacher les bons wagons !

Là il ne faudra pas que les partis de l’entente montrent  une seule erreur de parcours. Le Grand Conseil puis le Conseil d’Etat devront être du velours sans démission, sans histoire de quartier, sans je serai meilleur que toi, tu n’as rien inventé, etc. etc. Il sera nécessaire de prouver que la droite est forte, qu'elle a sa place à Genève et que Genève a besoin d'une équipe de choc.

A en croire la TdG, je serais tenté de dire que c’est un été chaud dans le travail politique. Les discussions, les estimations, les analyses vont bon train ! Chacun réfléchi. Que de bonnes réflexions se fassent !

Il ne reste que 18 mois. C’est très vite passé 18 mois. Les genevois doivent donc découvrir sans délai  une équipe pour que Genève bouge dans le bons sens. Le sens d’une bonne économie, d’une authentique politique familiale, et d’une seine gestion. C’est déjà trois grands chapitres regroupant évidemment des sous-groupes.

Cela dit, si la droite veut sortir grand vainqueur se dessineront alors certains accords avec l'UDC ? Tel est la question (s'agissant de Genève, je le dis en français) !

Bon dimanche, bon début de semaine !

21:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Ouhlala...
Est-ce que quelqu'un a une aspirine ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 19/07/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Velen,

si nous voulons un Conseil d'Etat responsable, il nous faut élire des gens de droite.

Diaboliser le plus grand parti de Suisse, l'UDC, c'est faire une erreur tactique et stratégique. Les calculs d'apothicaire ne sont bon pour personne.

Lors de l'élection du Procureur Général, l'alliance avec l'UDC a permis une écrasante victoire.

La droite va t'elle encore longtemps faire le jeu de la gauche en diabolisant l'UDC..? alors qu'il suffit de lire le programme de l'UDC pour comprendre que nous sommes à des années lumière de ce que dépeignent les journaux sur ce parti.

Mais encore faut-il dépasser les aprioris et prendre le temps de lire.

Bien à vous M. Velen,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 20/07/2008

Bonjour Monsieur Stéphane,

Je suis d'accord, l'UDC ne doit pas être diabolisée. Pourtant, il me semble qu'il va falloir composer avec elle. Pour l'instant, il ne faut pas oublier que c'est la plus grande formation hélvétique. L'idolâtrer c'est rendre service en effet à la gauche. Que l'Entente sorte du bois des hommes et des femmes capables de convaincre l'électorat de voter pour eux. Renverser l'UDC genevoise ?! Candidats de la droite unie. Si j'étais Président de l'un des trois partis de l'entente je lancerai comme slogan "La droite Unie" et plus ce terme obsolete "Entente".
Nécessité est de mettre les petites rancunes de côté et se mettre en avant pour une nouvelle aventure que sont les futures élections cantonales. Un grand bloc de droite que sont les Libéraux-radicaux et démo-chrétiens. La droite a et peut se donner les moyens de convaincre les électeurs, faut-il encore une présence massive et un programme de politique générale pour Genève.
Très belle journée à vous.

François Velen

Écrit par : velen | 21/07/2008

Démocrate-chrétien.
La loi sur la séparation des pouvoirs entre l'État et l'Église, ne devrait-elle pas permettre à des gens, remplis de doutes, de ne pas voter pour le PDC...?

2000 ans d'histoire criminelle, de la part de la religion, ne devrait-elle, l'histoire, rendre les gens méfiants de tout ce qui porte, fièrement, le nom "chrétien" ?

Partir en protestant est donc la seule issue pour un homme d'honneur, donc il aurait dû y avoir des démissions en masse.
Mais je n'ai pas eu connaissance d'une seule !
Pourquoi ? Réponse: parce que la religion n'est qu'une comédie hypocrite.

Un être humain qui se respecte lui-même respecte ses serments, ne fréquente que des gens honnêtes, et doit ne faire partie que d'institutions totalement honnêtes.
S'il n'y en a pas, il s'abstient de fréquenter qui que ce soit et affronte la solitude, ce qui est mon cas.

Un être humain qui se respecte s'il entre par erreur de jeunesse dans une institution qui a pratiqué le meurtre à l'échelle planétaire, continue à le pratiquer, et est associée depuis toujours aux pires actes criminels, se doit quand il le comprend, de la quitter. Point !

Un être humain qui se respecte ne doit pas fréquenter de telles gens ou de telles institutions corrompues, même si en leur sein il y a des gens qui ne participent pas de la corruption générale.
Il ne se mélange pas à elles. Point !

Un être humain qui se respecte rejette une institution pédophile depuis toujours.
Dans "Les Confessions" Jean Jacques Rousseau, n'a-t-il pas il raconté l'agression sexuelle qu'il a subi de la part d'un prêtre lorsqu'il était encore enfant, dans un établissement religieux ?


Bien à vous, l'élu carougeois, sous la bannière PDC...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/07/2008

Les commentaires sont fermés.