21/05/2008

Le ballon de l'Euro s'est dégonflé !

Coup d’envoi raté ?

Je comprends Monsieur le Conseiller d’Etat Mark Muller. Son ballon s’est lâchement dégonflé. Sans demander son reste. Crime de lèse majesté ?

L’idée de l’homme politique fut géniale. Ce ballon marquant les événements liés à l’Euro 2008 à 150 m, il  n’y avait que Genève pour mettre en valeur une telle œuvre artistique. C’était le côté faste de Genève qui était mis en avant.

Evidemment, à 150 m soutenu par un jaillissement d’eau ; je crois que nous sommes les seuls à avoir un jédo aussi haut.

Le vent à 30 klm heure, le ballon redescendait automatiquement. Et ben oui, il est redescendu pour moins que ça. Puisqu’il a carrément lâché.

Je trouve triste d’avoir investi pour ce gadget Frs 360'000,-- et que ce dernier face une farce à la Genève internationale.

Ce qui est encore plus choquant, c’est le fait que la moitié des Frs 360'000,-- soit à la charge des contribuables. Fiche diantre mais Nous nous sommes fais gruger par la société qui a concocté ce ballon de l’Euro. Faut pas être mauvaise langue, l’accident peut arriver à n’importe qui.

Oh là là, ce que je comprends la rage de Mark Muller. Mais il ne s’est pas dégonflé puisqu’il a renvoyé à l’usine en Angleterre cette sphère pour qu’elle soit réparée.

A 18 jours du coup d’envoi des festivités, la « blague » n’est vraiment pas drôle.

De plus elle tombe assez mal. Pourquoi ? Ce ballon était cautionné par Genève Tourisme, géré par Monsieur Jean-Pierre Jobin. Vous vous rappelez ce dernier avec sa réception à Frs 374'000,-- ! Avec lui tout frôle les 350'000,-- !!! Oui, oui, là encore je suis mauvaise langue !

Selon la TdG « le risque était inhérent à cette première mondiale qui a fait immédiatement le tour de la planète ». Rond comme la planète ! Le monde entier va pleurer cette « première » défaite !

Ils refusent de parler d’échec. Alors évoquons le flop.

Faut-il être d’accord avec les propos de je ne sais plus qui : « avec les Frs 360'000,--, il y auraient mieux fallu offrir 300'000 ballons aux clubs locaux de l’Euro pour à la fois soutenir le sport et les pays du sud »

J’avoue que je suis un peu triste. Pour une fois que quelque chose était vraiment original à Genève, voilà que le spectre de l’imaginaire se dégonfle. J’espère que Mark Muller et Genève Tourisme vont infliger une belle fessée au concepteur de ce ballon.

A tout le moins, je souhaite que le concepteur de ce ballon rembourse à Genève la moitié du prix payé par les contribuables.

Bonne journée.

François Velen

08:23 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour !
Que le concepteur rembourse l'intégralité, oui ! ho ! non mais !
Non seulement il a tordu le contribuable de 350'000 francs et des poussières, mais il a aussi brisé mon rêve d'enfant ! Quand j'étais môme, ma maman avait un aspirateur Nilfisk sur lequel on pouvait inverser le flux d'air et voir ce ballon au sommet du jet d'eau me rappelait ces heures magiques passées à faire flotter une balle de ping-pong au-dessus du tuyau.
Ouiiiiiiiiiiiiiiiin!!! ce monde est sans pitié...

Écrit par : Blondesen | 21/05/2008

Quel est la différence entre un Genevois et ce ballon?

Il n'y a pas de différence:

-les deux sont énormément gonflé
-il n'y a rien dedans
-l'entretien coûte énormément cher
-et l'humour dépends du météo

:-)


ben peut-être il y a quand même une petite différence: le ballon lui n'a pas une gueule énorme ;-)

Écrit par : StopEuro08 | 11/06/2008

Quel est la différence entre un Genevois et ce ballon?

Il n'y a pas de différence:

-les deux sont énormément gonflé
-il n'y a rien dedans
-l'entretien coûte énormément cher
-et l'humour dépends du météo

:-)


ben peut-être il y a quand même une petite différence: le ballon lui n'a pas une gueule énorme ;-)

Écrit par : StopEuro08 | 11/06/2008

Les commentaires sont fermés.