15/05/2008

L'embrouille de la Fan Zone de l'Euro 2008?!

Qui se cache derrière la Fan Zone de l’Euro 2008 ?!

Dans le « 20 minutes » paru mercredi j'ai lu un article intéressant  "La Suisse est-elle incapable de construire la Fan Zone ?! .

Je suis un pro Européen, pas de doute, je le dis ouvertement. Toutefois, je suis toujours surpris lorsque la Suisse, notamment Genève, engage des sociétés étrangères pour réguler des travaux. Serait-il possible que chez Nous il n’y ait pas de société capables ?

Au sujet de l’Euro, l’homme providence c’est Monsieur Frédéric Hohl. Il avoue essayer si possible de travailler avec des entreprises locales. Toutefois…..

Dans le cadre des installations liées à l’Euro 2008, c’est une société Française qui a décroché le mandat exclusif pour organiser les événements de Juin prochain.

Complément d’informations !

Frédéric Hohl a mandaté Nepsa à Genève. Jusque là rien d’extraordinaire.

Normal, comme député, il reçoit le beurre, l’argent du beurre et la crèmière.

Si on gratte un peu on s’aperçoit que cette société est gérée par Frédéric Hohl et qu’elle est domiciliée chez lui.

Attention, je m'empresse de préciser que ce n’est pas une critique puisque c’est un Suisse qui est le patron de toutes l’organisation de ces équipements festifs. 

Comment expliquer que cette société Nepsa soit gérée par Frédéric Hohl, député au Grand Conseil genevois, que ses locaux soient à la même adresse, et qu’elle soit la leader des « joyeuses festivités » de l’Euro à Genève. Juge et partie ?

Plus fort, Nepsa a mandaté une société française, GL events, soi-disante seule société européenne, puisque Française, à pouvoir monter les pharaoniques installations métalliques sur la plaine de Plainpalais.

Cerise sur le gâteau, GL events a pour des raisons pratiques son antenne à Genève chez Nepsa !

A ce propos, mais qui est administrateur de GL events ?

Plus fort, l’article « du 20 minutes » précise « Tout comme la majorité des entreprises mandatées par l’organisateur – Apsa pour la location des stands et la vente de bières, Skynight pour la technique et la lumière –  partagent les mêmes bureaux que Nepsa ? » Qui est administrateurs de ces deux sociétés ?

Aïe, aïe, aïe l’embrouille !

Il y avait bien une société Thurgovienne du nom de Nüssli, spécialisée dans les structures métalliques. Le responsable marketing affirme que plusieurs entreprises en Suisse sont tout à fait capables de monter de grosses installations telles que celles qui voient le jour sur la plaine de Plainpalais.

C’est peut être un avantage organisationnel d’avoir un homme-clef, politiquement responsable, pour "bidouiller" ce mastodon de méga fête !

Il n’en sera que bénéfice pour la bonne organisation des festivités de l’euro 2008.

Si la Cour des comptes de l’Etat de Genève met son nez dans cet « embrouille »…….

Clin d’œil : la société Nepsa organise également la Revue genevoise du Casino-Théâtre, les manifestation privées et d’entreprises, grands événements de rue, etc….. Ne serait-elle pas aussi organisatrice des Fêtes de Genève ?!

Sincèrement, merci  Frédéric Hohl, l’homme providence qui rend de grands services à Genève, payant évidemment.

François Velen

12:30 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

M. Velen, sans vouloir vous offenser, il me semble que vous avez de graves carences en Sciences Politiques.
Je vous recommande la lecture de "Topaze" (Marcel Pagnol) pour y remédier.

Écrit par : Blondesen | 15/05/2008

Bonjour Monsieur Blondesen,

Quel beau film Topaze avec un "magistral" Fernandel. Ce dernier s'étant permis d'écarser par sa simplicité et sa jeunesse la composition maladroite de Louis Jouvet dans une précédente version filmée. Vous avez raison, il faut le voir pour comprendre la loyauté politique, c'est un exemple inégal.
Sachez que je ne suis pas naïf, et si vous prenez le temps de lire entre les lignes de mes propos, vous comprendrez que je ne suis pas dupe. J'ai connaissance de la "politique des petits copains". Ce n'est pas très correct. Je ne défends pas ce genre de manipulation, ces tours de magies financières, politiques. D'aucuns, diront que c'est humain. Moi je dis, que l'argent appel l'argent, le pouvoir appelle le pouvoir. L'argent, le pouvoir peuvent tout.
Petite question : pourriez-vous comparez les protagonistes de l'organisation de ces festivités à Topaze ?
Enfin, rassurez-vous, loin de moi d'être offensé.
Bien à vous
Avec mes respects, François Velen

Écrit par : Velen | 15/05/2008

Contentons-nous d'une citation de Topaze:
"Pour gagner de l'argent, il faut bien le prendre à quelqu'un…"

:o)

Écrit par : Blondesen | 15/05/2008

Cher Monsieur Milpa,

Permettez moi de vous dire respectueusement que je ne râle pas. Je ne fais que constater que cette organisation est chapeautée par une sorte de "consortium" dirigé par une seule personne. Je n'y vois aucun lézard.Je suis certain que la fête sera super belle, le corollaire bien organisée. Tout le monde pourra évidemment en profiter ce qui ne me laisse pas pantois. Mon intervention se veut constructive. Et si une institution pourrait se permettre de faire la lumière sur les protagonistes c'est bien la Cour des comptes de Genève.
Enfin, je crois que vous m'avez mal compris. Ce n'est pas grave; ça ne va pas m'empêcher de boire un bon petit café.
Bien à vous.
Avec mes respects.
FVN

Écrit par : Velen | 15/05/2008

Cher Monsieur Blondesen,

....et ce quelqu'un serait-ce Nous ......
Dans la pièce de Marcel Pagno en 1928 " .... Topaze gagne beaucoup d'argent; on lui décerne les palmes acémiques. Sans être un oiseau de mauvaise augure à Genève y a-t-il un ou plusieurs Topaze ?!!!
A bientôt.

FVN

Écrit par : Velen | 15/05/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Velen,

excellent...

Les Genevois(e)s rafolent de ce genre de magouille qui n'en sont bien évidemment pas.

Comme vous dites, au moins ça profite au Canton, pis à nos bonnes relations avec nos amis européens de France.

:o)

Bien à vous et merci pour cette info,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 15/05/2008

1928, c'est tout jeune !
Pensez à Montaigne qui se voulait, bien avant Topaze, le miroir de toute "l'humaine condition".
Il y a des caractéristiques récurrentes chez les hommes (chez les femmes aussi, oui Madame!) et dans les sociétés humaines.
A Genève il n'y a pas de Topaze(s), voyons ! Quelle idée ! En fait, la seule idée qui me viendrait à l'esprit (et vous savez que j'ai mauvais esprit), puisque vous posez la question, serait un drôle de bidule architectural inspiré, je crois, d'un empereur romain: celui qui, face aux critiques toujours sournois, avait philosophiquement énoncé "Non olet" en parlant des... euh... retombées de l'oeuvre.
Certains recherchent l'argent, d'autres la gloire.
Nous avons à Genève des hommes (et des femmes aussi, oui Madame!) politiques d'une rare qualité.
:o)

Écrit par : Blondesen | 15/05/2008

En plus de vouloir, l'argent du beurre et la crémière, ce genre de personnage veulent museler la liberté de la presse.
Voir l'article du 22 mai de la Tribune de Genève, à lire ici sur le site de la chanteuse du groupe Frenchy
http://www.emotion-libre.com/sd-club/page/journal_humeur_2.php

voir sur ce blog pour les liens de tous les articles écrit par Didier Tischler écarter des Fêtes de Genève pour n'avoir écrit que la vérité

Écrit par : Cyril | 26/05/2008

Les commentaires sont fermés.