22/04/2008

Novartis et Nestlé, ça me rend dingue !!!

Novartis, Nestlé, indécents ?

Lundi matin, il pleut ; c’est le fête à la grenouille !

Alors quoi, je vais m’occuper l’esprit sur Internet.

Page après page, rien de transcendant.

Et hop, sur quoi je tombe ? « Le chiffre d’affaire et le bénéfice de Novartis en hausse en 2008 » et « les Ventes de Nestlé en hausse de 6 % à 25,7 milliards de francs en 2008 ». Les réserves des assurances affichent des montants grandioses. La confédération parle de centaines de millions. Bref, tout va bien dans le meilleur des mondes. Je suis réconforter de savoir que l'économie va bon train.

Pour la petite histoire, il y a une année à pareille époque, aux nouvelles la SSR annonçait que Novartis flambait par des hausses pharaoniques du chiffre d’affaire. A la fin du même journal, la radio arguait que Novartis allait licencier 3000 personnes pour cause de restructuration. « Merde » !

Certes, que ces sociétés caracoles dans le monde économique ne me gêne pas. Par contre, c’est indécent de publier sans complexe les millions. Je subodore que ces annonces doivent susciter des réactions dans les familles aux revenus moyens, chez les pauvres.

Que les sociétés, les multinationales prônent la pyramide financière de leurs capitaux gagnés en le disant: je dis non. C’est vraiment agaçant de parler de ces grandeurs financières alors que des gens ne roulent pas sur l’or, qu’il y a de la misère un peu partout dans le monde. Dire des choses pareilles peuvent rendre encore plus dépressif les dépressifs. A contrario, les actionnaires doivent jouir de plaisir, quoique depuis un certain temps la bourse de fleuri pas. A ce sujet, j'observe que beaucoup d'argent circulent dans les pays riches. J'espère sincèrement que les peuples ne souffriraient pas en cas de krash boursier.

Evidemment qu’une saine économie est rassurante. Néanmoins à qui profite-t-elle ? Aux actionnaires, aux dirigeants des sociétés. Et aux employés, une petite garantie d’emploi. Néanmoins, des licenciements, il y en a partout.

Je ne suis pas « gaucho » et je soutiens ces sociétés, car elles font marcher l’économie. Cependant, je me répète, je pense qu'annoncer publiquement qu’elles nagent dans des eaux claires n’est pas normal à l’égard de la classe moyenne et évidemment les pauvres.  Ces sociétés feraient mieux de se taire.

Est-ce que les salaires augmentent en conséquence ? Est-ce que les médicaments baissent leurs prix ? Est-ce que l’on baisse l’impôt fédéral direct ? Est-ce que les gens se sentent rassurer par les bons résultats de l’économie privée et celle publique. A tout le moins, je l’espère.

Clin d’œil : ces grandes sociétés « bouffe le c….. du tiers monde » Dans un certain sens ce qui me me rends "dingue" c'est la redistribution des richesses dans les pays pauvres. On prend beaucoup dans ces pays et on donne peu. Le grand paradoxe est de dire que chez nous, nous sommes pauvres au sol et riches dans le quotidien, alors que dans les pays pauvres, ils sont riches au sol et sont pauvres en fortune.  Nous sommes en quelques sortes des profiteurs. L'équilibre n'existe quasi pas. Les multinationales profitent de la pauvreté. Par contre, elles font vivre nos sociétés modernes. Nous pourrions palabrer des heures et des heures sur ce sujet sensible. N'en demeure pas moins que je suis à chaque fois sensibilisé lors d'annonce de gros bénéfices.

Je viens d’entendre à la radio que 2008 nous serions face à une grosse crise économique. Je ne sais si c’est vrai et je ne le souhaite vraiment pas.

Merci aux sociétés de rester un peu plus modestes ! Elles en sortiront moralement grandies.

Et vous que pensez-vous de cette valse des millions au détriment des pays pauvres ?

François Velen

06:00 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Encore un qui ne comprend pas. Les sociétés sont obligées de publier leurs résultats, car elles sont en bourse.

De plus, les sociétés comme Novartis ou Nestlé (et bien d'autres) font des profits et tant mieux, ce sont des entreprises suisses qui paient des impôts en Suisse. Si ces entreprises font des bénéfices, elles paient un part de vos impôts... Je préfère que les sociétés suisses fassent des bénéfices astronomiques que des pertes, soyez logique!

De plus, si la confédération fait des bénéfices certaines années, c'est qu'elle fait de gros déficits d'autres années... L'Etat joue un rôle régulateur dans l'économie. Les années bénéficiaires compensent les années déficitaires.

Alors arrêtez de vous plaindre que l'Etat et les sociétés fassent des bénéfices, car vous profitez en vivant en Suisse!

Salutations.

Écrit par : A. W. | 22/04/2008

Oui c'est tréd=s bien que les entreprises fassent des bénéfices, c'est juste dommage que les salaires ne suivent pas ! et plus il y a de bénéfices moins le management est humain. Nestlé a recu le presse citron d'or, un livre, "l'empire de la honte" qui demontr l'inhumanité de sa gestion. Ni éthique, ni conscience.
Je suis employée chez nespresso en france, nespresso est la société de nestlé qui fait le plus de bénéfices et nous sommes payés 1050 euros net par mois, largement insuffisant. L'augmentation moyenne est de 2%.
ils ont diminué les primes cette année malgré 54 millions € de bénéfices.
Nous avons due faire une pétition pour les clients pour nous soutenir. www.lesdessousdenespresso.com

Écrit par : specafe | 23/04/2008

Les commentaires sont fermés.