03/04/2008

Encore le GGsA !

Encore le GGsA !

 

 

Il y a un certain temps que le GGsA était tombé au oubli. Il suffit que le Conseil fédéral décide d’acheter des avions pour que ce Groupe sorte du trou.

 

 

Il lance une nouvelle initiative, encore une qui sera refusée comme toutes les autres.

 

 

Sur le sujet de l’armée,  facile de récolter 100 000 signatures, les gens signent et tournent leur veste dans l’isoloir. Les votations aussitôt passées le GGSA rentre vite chez lui le Peuple Suisse ayant refusé les initiatives proposées. En effet, je crois qu’aucune initiative du GGsA ont fait l’objet d’une acceptation du peuple et des cantons.

 

 

Cette fois-ci le peuple devra voter sur l’achat de nouveaux avions de combat. le GGsA ayant décidé de lancer une initiative populaire pour empêcher le remplacement prévu par le Conseil fédéral des 54 F Tiger, qui devraient entrer en service entre 2013 et 2015. Prix 2,5 milliards de francs  inclus dans le programme d’armement 2010.

 

 

La dépêche sur internet dit que quatre constructeurs sont sur les rangs pour fournir le nouveau jet de combat.  Des firmes aériennes étrangères : l’américain Boeing, le français Dassault, l’européen EADS et le Suédois Gripen Intenational. Là je m’interroge pourquoi par une seule entreprise Suisse ne participera à ce programme national de l’armement. C’est un comble de penser que l’on passe à la trappe des entreprises helvétiques. N’y a-t-il aucune société en Suisse capable de participer au consortium pour la construction de ces avions. Est-ce que la Suisse est idiote, n’a-t-elle pas les moyens intellectuels et par la même les femmes et les hommes ayant fait des études en la matière. Là, je pense que le Conseil fédéral risque de donner du pain béni au GGsA. Mais à quoi pense nos Autorités fédérales ?!!!

 

 

En Suisse nous avons important potentiel en la matière, si ce n’est en pièces détachées.

 

 

Rien que pour donner un signe, exprimer un mécontentement sur ce propos je signerai l’initiative du GGsA. Ce qui ne veut pas dire que je voterai son mot d’ordre. Mon paraphe sera un mécontentement.

 

 

Soyons ouverts à l’Europe et au monde oui, toutefois regardons déjà dans notre pays quelles sont les possibilités de confier des missions à des entreprises suisses ayant les qualités de produire d’excellents produits, à tout le moins de participer au programme de construction. Je suis certain que dans notre pays un certain nombre de sociétés pourront se lier à la construction des nouveaux avions militaires.

 

 

Les premiers essais de vols en Suisse sont prévus pour la seconde partie de l’année. D’ici là espérons que le Conseil fédéral reconnaisse la qualité des entreprises helvétiques et défendent le plein emploi Suisse.

 

 

On connaît le GGsA ses initiatives  sont jamais acceptées. Elles permettent à tout le moins des remise en question sur la valeur de l’armée Suisse. Et ce qui me chocque vraiment c'est qu'on en par le pas pour l'instant.

 

En conclusion, je souhaite que des entreprises Suisses soient approchées pour la construction de ces avions. Quant à l’initiative du GGsA, bon vent !

 

 

François Velen

 

07:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.