29/03/2008

Avec Caritas, Carouge bouge

 

Carouge bougera dans une semaine !

 

Caritas la nomade

 

 

Grand manifestation dans une semaine dans la Cité Sarde

 

 

 

Selon le nouveau Directeur de Caritas, Dominique Froidevaux, Caritas est devenu nomade !

 

Pourquoi ?

 

La raison est simple, au lieu que les traditionnelles journées de Caritas déploient ses effets de fête à la salle communale de Plainpalais, celles-ci auront lieu à Carouge (ndrl la plus belle ville du monde !).

 

Je pense que l’idée de choisir la Cité Sarde est bonne. Stratégiquement, Carouge se prête à faire la fête. Caritas sera en liesse à l’endroit même ou Carouge fait sa vogue fin août.

 

Le tout un chacun pourra venir faire la fête en toute confiance, l’accueil sera excellent, les festivités à la hauteur de la bonne humeur.

 

La misère, les conditions d’entraides, la violence, la pauvreté, les dépressifs trouveront les 5 et 6 avril prochain que de la joie de vivre. La fête est une ouverture vers l’universalité de la paix, de la joie.

 

L’essentiel c’est la libération de l’esprit, l’ouverture de la charité, de la compréhension dans une société en constante mutation.

 

A Carouge, ce sera le 1er week end d’avril « Au fond du cœur et de l’esprit l’humain »

 

 

Samedi 5 avril (dans une semaine déjà !)

 

 

11 h 00 Kiosque à Musiques de la Radio Suisse romande – après midi animations musicales stands divers et restauration.

 

 

Dès 21 h 00 Concert rock : The Animen, Stevans, entrée gratuite.

 

 

Dimanche 6 avril

 

 

Dès 10 h 00 brunch familial

 

11 h 00 – 13 h 00 concerts de Jacky Lagger pour les enfants.

 

Après midi – animations musicales – stands divers et restauration pour toute la famille – thé dansant pour les aînés.

 

 

Les stands : Aux vieux Bouquins (livres d’occasion), bijoux, brocante ( la Fouine et Anti qu’Art), Cari Griffe (vêtements de seconde main), commerce équitable – magasin cap indigo, fleurs, parfumerie, tombola.

 

 

Pour les enfants : pêche miraculeuse – jouets.

 

 

Pour trinquer et se restaurer : Bar à bières, bar à champagne et huîtres, bard à soupe, bricelets, cuisine du monde, fruits et légumes, hot-dog et croque monsieur, longeole et salade de pomme de terre, paella, pâtisseries, raclette et risotto.

 

 

Je crois avoir tout dit sur ces deux journées de festivités pour une bonne cause caritative.

 

 

Subsidiairement : n’oublions pas le parking souterrain de Sardaigne en dessous de la fête, les trams 12, 13 et 15.

 

 

Et pour conclure je cite les propos de Dominique Froidevaux Directeur : Les combats de Caritas pour la justice et la dignité sont certes imparfaits et toujours provisoires. Mais celles et ceux qui participent à l’entreprise s’en trouvent constamment régénérés dans leur sens de l’humain. C’est, je crois, une excellente raison de faire la fête. Et je souhaite de tout cœur que les prochaines journées Caritas soient placées sous le signe de cette joyeuse solidarité entre frères humains.

 

 

François Velen

 

11:49 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.