17/03/2008

A Carouge on a du temps à perdre.....

A Carouge on a du temps à perdre « because » des dettes…. !

 

Lors du dernier Conseil municipal de Carouge, les Conseillères et Conseillers municipaux ont décidé par un vote disons à l’unanimité d’ouvrir au Conseil administratif un crédit de Frs 52'000,-- TT destiné à l’acquisition d’un véhicule d’intervention et de 2 rampes de signalisation VAMA pour le service de sécurité municipal.

 

Ces achats se justifient par le fait que les compétences des ASM (Agents de la sécurité municipal) se sont accrues, notamment en matière de police et droit fédéral sur la circulation routière pour le contrôle, la dénonciation ou la verbalisation des véhicules en mouvement et pour la conduite de personnes.

 

Aussi, il en va de même de la collaboration des ASM avec la gendarmerie et/ou la police cantonale, notamment par l’engagement des asm aux côtés des forces de police cantonale en appui pour la régulation du trafic ou des contrôles de circulation.

 

Il faut savoir que les missions quotidiennes des ASM ont également augmenté suite aux nouvelles compétences et en raison des patrouilles et ce, principalement sur le territoire de la commune et sur le territoire des communes limitrophes de Veyrier et Lancy et ce en vertu des conventions bilatérales signées avec ces dernières.

 

Que l’actuel véhicule Renault Clio ne permet pas la conduite de personnes au poste et qu’il sera donc affecté exclusivement au transport des effectifs.

 

Le nouveau véhicule est de marque Toyota, modèle Avensis, de type break.

 

Personnellement à l’exposé des motifs ci-dessus énoncés, je ne me suis pas en ma qualité de Conseiller municipal opposé à cet achat.

 

Les incivilités augmentant, les infractions n’allant pas en diminuant, je dirais que nos agents de la sécurité municipale doivent être bien équipés.

 

Mauvais humeur

 

Toutefois, je trouve dommage que l’on emmène gratuitement des gens à l’office des poursuites et faillites pour se voir notifier leurs commandements de payer. Là c’est vraiment indigeste que les poursuivis ne se rendent pas eux-mêmes à l’Office pour se voir notifier leur commandement de payer. En définitive, les contrevenants se moquent de la loi, d’une part, et d’autre part abusent des services de la force publique. C’est tout simplement du profitage qui coûte de l’argent aux contribuables.

 

Les tâches ne cessent d’augmenter et  nos agents doivent à la limite « des guignols faire office de taxi.

 

Et en plus, on serait très étonné de connaître les créanciers , le montant et le pourquoi de la dette.

 

Dans ce cas là c’est déplorable cette partie de la société qui est désinvolte, qui s’en fiche. Pour eux,  au diable la varice, la vie est belle.

 

Derrière tout ça, il y a d’abord le travail des ASM comme dit ci-dessus, et encore plus important, il subsiste dans tout ce « binz » des créanciers qui ne sont pas payés.

 

Je suis humain et très compréhensif, à la limite du placide, cependant dans ce genre de société, je me révolte un peu.

 

Frs 100,-- dans le porte monnaie, je dépense Frs 100,--. C’est cartésien, peut être, mais c’est tellement vrai et honnête de se responsabiliser. D’aucuns pensent autrement. La société n’a qu’à me prendre en charge.

 

Je ne suis pas du MCG, toutefois je pense que sur certains points ils ont raison. Une bonne « fessée » n’a jamais fait de mal à personne.

 

S’il n’y avait pas ces « pauvres » gens à amener à l’Office des poursuites, quelles belles économies la Commune ferait.

 

La conclusion sympathique :

 

« D’Heraclite : Le peuple doit combattre pour sa loi, comme pour ses remparts ».

 

« D’alexander Gleichen : A qui te servent l’amour, le bonheur, l’instruction et la richesse si tu te prends pas le temps d’en jouir en toute tranquillité ».

 

Pour revenir à Carouge, la Commune est riche pour acheter du matériel. Dernièrement, pour la Protection civile, pour les Sauveteurs auxiliaires, pour les pompiers. Et le bonus, elle a du temps à perdre. Ainsi sont les lois !

 

La sécurité de Carouge  est faite en partie pour les petits malins criblés de dette ! Les bons payeurs sont victimes de la lois sur la poursuite pour dettes et la faillite

 

François Velen

18:51 Publié dans Carouge | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.