11/03/2008

Déchets napolitain "Du foutage de gueule???"

Exportation de déchets italiens : « foutage de gueule » ?
A chaud :
Qui sont les « comiques » des ordures de Naples ?
La semaine passée on a pu lire le mécontentement du Président des Radicaux, Hugues Hiltpold. Des propos à la limite du politiquement correct envers Robert Cramer, puisque fustigeant ce dernier.
On a pu voir le Président Eric Stauffer entouré de ses collègues du MCG partir à Naples pour bloquer l’exportation vers Genève des déchets.
Hier, surprise-surprise,  on peut lire sur le net que Naples exclut la solution des déchets vers Genève.
Je trouve que ces aller et retour de décisions, de propos, ponctuels ou non, frisent le « foutage de gueule ».
Si on veut faire du « social », oui mais dans le bon sens.  On ne narre pas des avis politiques partant dans tous les sens. On essaie d’être le plus précis possible. Il serait intéressant de savoir qui a dit vrai dans cette histoire.
La citoyenne, le citoyen ne sait plus à quelle mangeoire se vouer !
Donc  tout le « tointoin » lié à ces déchets sont que des blagues ?  J’écoute en ce moment à la radio, lundi soir 18 h 00, qu’en effet il n’y a jamais eu de projet d’importation à Genève des déchets de Naples.
En fin de compte, le Roi Cramer a eu raison de ne pas se mêler à ce jeu !
La prochaine fois avant de mettre en avant des propos qui ne tiennent pas la route (c’est le cas de dire) Mesdames et Messieurs renseignez-vous et communiquez de bonnes informations.
Cela dit, Genève restera propre !
Un bon sujet pour la prochaine revue.

François Velen

 

 

07:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Refus à l'unanimité du conseil d'État d'importer les ordures napolitaines, un pas dans la bonne direction.
Bravo et merci à tous ceux qui ont participé à cet effort.
Quid des vaudois ?
Les dioxines et les nano particules sont toujours émises, même avec des ordures triées.
http://europa.eu/scadplus/leg/fr/lvb/l21279.htm


La Suisse viole la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) en produisant des dioxines sans aucune loi restrictive (sic).
Les solutions sont simples.

Méthanisation des ordures ménagères contenant du sel ( Nacl), car le radical Cl, Chlore, provoque notamment les pires dioxines chlorées, plus de tri, moins de gaspillage et de produits de mauvaises qualités et surtout le crédit social pour profiter de la production des robots et machines automatiques.



http://www.non-tridel-dioxines.com/
http://www.m-c-s.ch/ et
www.pavie.ch/mobile
www.pavie.ch

Écrit par : François | 11/03/2008

Les commentaires sont fermés.